Alain DUPLOUY – Le prestige des citoyens : différenciation sociale et statut civique

« Le prestige des citoyens : différenciation sociale et statut civique »

Alain DUPLOUY
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Page personnelle

La citoyenneté en Grèce ancienne est d’ordinaire pensée comme une forme de statut politique ou juridique, dont la formalisation définitive n’intervient d’ailleurs pas avant l’époque classique. C’est ainsi que nombre de chercheurs français ou anglo-saxons évoquent pour l’époque archaïque une citoyenneté « incomplète » ou « inachevée ». Mais comment peut-on reprocher aux cités de Grèce archaïque de ne pas avoir inventé plus tôt une forme de citoyenneté qui ne se met en place qu’avec un certain type de cité classique et démocratique ?

Alors qu’en Grèce archaïque le souci premier est de construire la communauté et notamment de définir ses limites par une série de pratiques d’inclusion/exclusion, la participation active de l’individu à la cité et à ses codes apparaît comme un élément identitaire au moins tout aussi important que l’appartenance ou le sentiment d’appartenance à une entité civique encore largement abstraite.

Il conviendra d’observer dans quelle mesure, en Grèce archaïque, la communauté se construit aussi à travers une série de pratiques qui relèvent du principe de la distinction sociale et, partant, du prestige individuel. De ce point de vue, dans certaines cités archaïques, diverses pratiques de luxe s’inscrivent dans le champ des marqueurs voire des stratégies civiques. L’habrosynè archaïque n’est en effet en rien un mode de vie dévalorisé, qui entraîne la réprobation morale, comme ce sera le cas dans la mentalité classique et hellénistique. Au contraire, l’élevage de chevaux, la pourpre, les parfums et bien d’autres pratiques d’ordinaire associées à un simple prestige social relèvent dans certaines cités de la manifestation sinon de la définition du corps civique lui-même.

Ces réflexions permettent in fine de s’interroger sur la relation en Grèce archaïque entre prestige social et statut civique, entre définition des élites et esquisse du corps civique.

Le Prestige, autour des formes de la différenciation sociale
10e colloque annuel de la MAE