ALFRED MÉTRAUX. Relectures transatlantiques

ALFRED MÉTRAUX
Relectures transatlantiques

Colloque organisé en hommage à Alfred Métraux (1902-1963) sous la direction scientifique de Philippe Erikson (EREA/LESC), Jean-Pierre Goulard (CERMA-Mondes Américains), Patrick Menget (EPHE)

10 décembre 2013 – Musée du quai Branly – 37, quai Branly – 75007 Paris

11-12 décembre 2013 – EHESS – 190-198, avenue de France – 75013 Paris

Alfred Métraux (1902-1963), dont nous souhaitons commémorer la mémoire par l’organisation de cette rencontre scientifique internationale, est l’auteur de plusieurs ouvrages importants dont La religion des Tupinamba et ses rapports avec celle des autres tribus Tupi-Guarani (1928), L’île de Pâques (1941), Le Vaudou haïtien (1958), Les Incas (1961). Il a également été un des principaux rédacteurs du Handbook of South American Indians (1948) et a publié de nombreuses contributions dans diverses revues à travers le monde. Ce colloque vise non seulement à rendre hommage à cette figure majeure de l’américanisme du XX° siècle, mais encore à remettre à l’ordre du jour certaines des thématiques qui lui étaient chères, telles que les questions liées au messianisme, aux spécificités du chamanisme amérindien et à la nécessité d’envisager les ressemblances autant que les différences entre les sociétés de l’Amazonie et du Chaco, en dépit des contrastes environnementaux entre les milieux dans lesquels elles évoluent.

Jusqu’ici, c’est surtout le volet empirique de ses travaux qui a retenu l’attention, la figure de Métraux ethnographe l’emportant nettement sur celle de Métraux théoricien. Malgré la postérité qu’il a pu avoir à travers les œuvres d’éminents chercheurs tels Pierre Clastres ou Lucien Sebag, tout se passe comme si la vague structuraliste (qui connut son apogée immédiatement après son décès) avait en quelque sorte occulté les traces de Métraux. Un demi-siècle après, on s’aperçoit pourtant qu’une partie importante de la recherche américaniste contemporaine redécouvre, sans toujours s’en rendre compte, certaines des pistes qu’il avait jadis ouvertes. C’est avant tout cet aspect précurseur de l’œuvre de Métraux que les participants à ce colloque espèrent mettre en évidence, dans l’espoir de contribuer à l’histoire de la discipline et, au-delà, à une pratique plus éclairée de l’ethnologie américaniste contemporaine.

Consulter le programme

METRAUX-PROGRAMME-1

Lesc