Pages personnelles > Hazar Al Ahmar > Thèmes de recherche

Hazar Al Ahmar - Thèmes de recherche

Dans le cadre d'une thèse à l'université de Paris-X, notre projet vise à identifier l’Épipaléolithique dans des aires géographiques soumises à des forts contrastes climatiques (région steppique, région montagneuse) du levant. Il a pour objectif d’identifier les changements qui interviennent dans les comportements et traditions techniques à l'Épipaléolithique et de documenter la nature de ces changements.

  Des conditions climatiques dures prennent place à la fin du Pleistocène supérieur, elles ont affecté toute la région levantine et plus spécifiquement les zones sensibles (semi arides). Plusieurs questions peuvent être posées:

- Quels impacts avaient les changements climatiques : une desertion des populations dans les régions de l'intérieur avait été proposée en ce qui concerne le début de l'Épipaléolithique, puis une expansion des populations pendant la deuxième moitié serait due à une améliration climatique? Peut-on parler d'une nouvelle dynamique de peuplement ?

- Qui sont les Épipaléolithique qui ont parcouru la région semi-aride à la fin du Pléistocène supérieur ? Les changements climatiques brutaux se traduisent-ils à travers les comportements techniques des chasseurs-cueilleurs épipaléolithiques ? quelle est la nature des changements (techniques ? techno économiques ?). On sait désormais que des changements dans les comportements économiques et les modes de subsistance prennent place dès le Kébarien, les exemples sont très rares, faute de conservation « exemple Ohalo II », d’ou l’intérêt de pister les changements dans les comportements techniques. Peut-on remarquer des ruptures franches ou plutôt des changements progressifs et quelles sont leur relation avec les changements climatiques ?

  Je propose donc de répondre à ces questions à travers l’étude du matériel lithique de deux sites : Umm el Tlel (région steppique) et Jabrud (région montagneuse).

  Le site d’Umm el Tlel se trouve dans la cuvette d’El Kowm (Fig 1, 2). D’une part, il possède une longe séquence Paléolithique supérieur et Épipaléolithique permettant de répondre aux questions des comportements techniques et des groupes culturels. L’industrie lithique de la séquence épipaléolithique de ce site a été typologiquement comparé avec le site de Jabrud III (Alcade et al 1998). De l’autre part, son implantation géographique dans la zone steppique aride permettra de discuter le rôle du climat comme élément déclencheur des changements, puis aborder la question de la désertion de population due au climat de la région de l’intérieur.
  La dynamique du peuplement de la cuvette (et la région de l’intérieur) à la fin du Paléolithique supérieur et tout au long de l’Épipaléolithique n’était pas abordée sans difficulté. En raison de l’absence de longues séquences stratigraphiques régionales publiées, les sites étaient comparés avec les séquences stratigraphiques des sites lointains au Liban et au Levant sud (Cauvin M-C, 1981).

  Le deuxième site est celui de Jabrud III. Il se situe dans la région montagneuse et possède aussi une longue séquence paléolithique supérieur et épipaléolithique. Il permet de répondre aux questions des comportements techniques et du peuplement dans cette région. D’autre part, il sera possible de comparer cette séquence avec la séquence d’Umm el Tlel. De l’autre part, sa ressemblance avec la séquence du mont Carmel au Levant sud est d’une importance non négligeable (Bar-Yosef, 1970. Cauvin. M-C, 1981. Valla, 1989). Il sera possible de comparer des séquences de la région de l’intérieur du nord avec les séquences références du sud.
  Les questions relatives aux contraintes climatiques seront aussi discutées à Jabrud III, car il se situe dans une région montagneuse soumise à des contraintes climatiques importantes.

  Dans une perspective à la fois synchronique et diachronique, deux axes constituerons notre recherche :

- Le premier correspondra à une analyse et une comparaison synchronique de chaque ensemble lithique. L’étude des modes de gestion des matières premières et des outils nous permettra d’aborder les questions relatives à l’organisation économique et la mise en exergue des conceptions des outillages pour rendre compte, par comparaison, des traditions techniques.

- Le second consistera à comparer diachroniquement des ensembles lithiques. Nous mettrons en évidence les éléments invariants et les éléments qui varient afin de percevoir les modifications des comportements techniques dans une perspective culturelle.

  Le changement dans les modes d’occupation des deux sites sera aussi recherché et nous allons tenter d’évaluer l’évolution des comportements techno-économiques de chaque site au sein de sa région.

  Observe t-on les mêmes types de changements typo-technologiques diachroniques dans ces deux séquences ? à la suite est ce qu’une corrélation chrono-culturelle entre ces deux séquences peut être proposées ? Les faciès, les « groupes culturels » qui existaient dans ces deux régions étaient-ils différents ou identiques ?













Accueil Contact



Thèmes de recherche Programmes



Enseignement Pages personnelles







Contact





Thèmes de recherche





Curriculum Vitae





Publications