Pages personnelles > Francesca Manclossi > Thèmes de recherche

Francesca Manclossi - Thèmes de recherche

  Mes recherches doctorales concernent le passage de l’utilisation de la pierre aux métaux. Le Levant Sud (Israël et Jordanie) offre un contexte adapté pour aborder ce thème, dont les données archéologiques ont démontré la grande complexité. En effet, après des millénaires de coexistence, la métallurgie s’affirme et le lithique disparaît, mais il ne s’agit pas d’un changement soudain, au contraire, il se déroule du Vème au Ier millénaire BC.

 Dans les recherches sur les changements techniques, la nouveauté a toujours capté l’attention des chercheurs qui ont pris les métaux comme élément d’étude privilégié pour réfléchir sur les contextes économiques, sociaux et culturels d’émergence de la nouvelle technique. Les industries lithiques récentes, même si elles sont reconnues comme une composante importante de la culture matérielle, ont eu un rôle plus marginal dans la recherche et ce n’est que ces toutes dernières années que les études sur les productions lithiques protohistoriques et historiques ont connu un fort développement. Malgré cela, le rapport entre les productions lithiques et métallurgiques n’a pas fait l’objet d’études spécifiques, même si certains auteurs ont souligné l’importance et l’intérêt de mettre les deux techniques en comparaison et de les étudier ensembles. En effet, si le lithique finit néanmoins par décliner et disparaître, les processus de substitution du lithique par le métal ne sont pas simples. Inversement, on ne peut pas vraiment comprendre le développement de la métallurgie sans comprendre ses relations avec celui qu’elle a fini par destituer, le lithique.
   De toute façon, que l’analyse soit focalisée sur le métal ou sur le lithique, les paradigmes et les modèles interprétatifs proposés reconnaissent dans le domaine socio-économique, les facteurs les plus importants, si ce n’est le seuls, qui interviennent dans les transformations techniques. Selon ces approches, les structures sociales, économiques et politiques sont les responsables des changements dans le domaine technique.

   L’objectif de mes recherches est de comprendre comment et pourquoi le lithique « disparaît » et, afin d’aborder cette problématique, j’ai décidé de le comparer avec la métallurgie et, parmi les différentes approches possibles, d’utiliser comme outil d’analyse la lecture technologique. Cette méthodologie est un instrument d’analyse très riche qui permet de trouver des termes de comparaison entre le deux techniques, et en même temps, d’accéder à différents cadres interprétatifs afin de comprendre les sociétés protohistoriques et historiques.
  En effet, le thème du passage de la pierre aux métaux s’insère dans des problématiques qui intéressent d’autres disciplines que l’archéologie. Progrès, évolution, invention, innovation sont des mots clés que l’on retrouve souvent dans les travaux d’histoire, d’anthropologie et de philosophie des techniques. Ces disciplines réfléchissent sur les dynamiques des changements et sur l’évolution technique au sens large.
   En particulier, sans rejeter les relations avec les structures sociales, économiques et politiques, on peut se demander si l’on peut chercher dans le champ des techniques, dans leurs propres dynamiques de changement, non seulement les conséquences des transformations socio-économiques, mais aussi un des éléments qui interviennent activement dans ces changements globaux. Une démarche centrée sur les objets techniques eux-mêmes peut contribuer à la compréhension des changements techniques et à la compréhension des interactions entre technique et société.

   Mes recherches s’inspirent d’un cadre conceptuel qui voit « la technologie comme une science humaine qui considère les produits techniques comme un thème de réflexion pour trouver, ou trouver à travers eux, les origines des problèmes et des solutions adoptées par ceux qui les ont conçus, fabriqués et utilisés ». Cette approche a été capable d’apporter des réponses aux questions concernant des objets contemporaines et d’autres très anciens et j’ai décidé de tester la pertinence er le caractère heuristique de cette trame méthodologique pour analyser et expliquer le passage de la pierre aux métaux.

   En utilisant les mêmes paramètres d’analyse technologique et en faisant référence aux concepts de « lignée », de « structure » et de « cycle », mes recherches veulent comparer les industries lithiques et métallurgiques du Levant Sud pendant la période de plusieurs millénaires. La comparaison entre le domaine lithique et métallurgique permettra de mettre en évidence, là où elles existent, les limites structurelles du lithique pour atteindre les objectifs qui, en revanche, peuvent être obtenus en utilisant les métaux.
   Après avoir reconstruit tout le processus évolutif dans sa dimension technologique, on pourra le poser dans sa dimension plus anthropologique. En effet, les objectifs pour lesquels les différentes systèmes techniques se montrent plus ou moins adaptés, en relation à leur potentiel évolutif, dépendent des besoins des groups humains. Cela permettra de revenir sur la relation entre les changements techniques, culturels, sociaux et économiques, avec une clé de lecture en plus.













Accueil Contact



Thèmes de recherche Programmes



Enseignement Pages personnelles







Contact





Thèmes de recherche





Curriculum Vitae





Publications