Pages personnelles > Josette Sarel > Thèmes de recherche

Josette Sarel - Thèmes de recherche

Domaines de recherche

Asie du sud-est, le peuplement de Bornéo
L’archéologie de l’ancien monde
La préhistoire du Proche Orient
La période de transition Paléolithique Moyen - Paléolithique récent
Paléolithique Supérieur
La préhistoire de Chine : paléolithique ancien, moyen et récent
La technologie lithique. Le Paléolithique d’Ile de France.

Projets de recherche

  Longtemps mes domaines de recherche et mes projets étaient centrés sur la Transition Paléolithique Moyen- Paléolithique Supérieur ; tout d’abord au Proche orient, sujet de ma thèse de doctorat puis sur la Transition Paléolithique Moyen- Paléolithique Supérieur en Asie de l’Ouest, en Asie Centrale et en Chine. Par l’analyse technologique des matériels de plusieurs sites d’Israël et du Liban, ma thèse, a montré l’existence d’une industrie de transition dans le Nord d’Israël et a relevé des similitudes culturelles avec les autres régions du Proche-Orient. Ce travail a été publié en 2004 dans BAR International Series. Lors de l’étude  des collections en Chine, il est apparu que certaines industries lithiques du Nord de la Chine (Shuiddongou) dite de transition entre le paléolithique moyen et le paléolithique supérieur présentent des similitudes troublantes avec celles d’Europe, du Proche Orient et d’Asie Centrale. Ces similitudes relevées entre ces différentes régions témoigneraient vers 40-35.000 ans de flux migratoires au Nord de la Chine, provenant du Nord-Ouest. Les relations entre l’Asie de l’Ouest et l’Asie de l’Est, et les voies migratoires en Chine au Paléolithique moyen et supérieur ont été explorées par l’étude du matériel du site de Shuiddongou effectuée à l’Institut de Paléontologie et de Paléoanthropologie des Vertébrés de Pékin (IVPP) en novembre 2004, puis par l’étude des collections des sites de Kara-Bom, Arembovski, Denisova Cave, Yst-Karakol, Anui 1 and 3 and Kara-Tenesh, effectuée à l’Institut d'Archéologie et d'Ethnographie de Novossibirsk, Sibérie en 2005.

  Par ailleurs, de 1999 à 2006, j’ai participe à un vaste programme de recherche en Chine sur le Paléolithique de l’Est asiatique, dont le responsable est le Professeur Eric Boëda de l'université de Paris-X Nanterre. Dans le cadre de ce projet, les membres de l’équipe et moi-même avons effectué plusieurs séjours en Chine dans différentes provinces pour étudier des collections archéologiques dont ceux du paléolithique moyen et supérieur de la Province de Guizhou, au Sud de la Chine, et de la Province de Ningxia, en Mongolie Intérieure; de 2003 à 2006, j’ai participé à la fouille du site de Longgupo dans la Province de Sichuan.

   Depuis 2010, je suis membre de la mission française du programme de Recherche Pluridisciplinaire à Bornéo, Indonésie  « Mission pluridisciplinaire franco-indonésienne à Bornéo Kalimantan Timur, Indonésie ».
   Les missions de terrain réalisées depuis 2010 s’inscrivent dans le cadre d’un vaste projet de recherche initié par Jean-Michel Chazine, CNRS, en 1992.  Prospections, fouilles et investigations (1992-2011) ont été menées dans la région de Kalimantan Timur, Bornéo en Indonésie, par une équipe pluridisciplinaire constituée d’archéologues, d’anthropologues et d’ethnologues dont les responsables scientifiques sont Jean-Michel Chazine et François-Xavier Ricaut, CNRS.
    Ces missions répétées s’attachent à comprendre l’origine du peuplement de Bornéo et ses liens avec les Aborigènes d’Australie, suivant les approches archéologique, anthropologique et ethnologique.
    Les recherches menées jusqu’à présent ont démontré un usage continu des grottes depuis plus de 10000 ans par des chasseurs-cueilleurs qui nous ont laissé de nombreuses traces, peignant  les parois des grottes. L’ancienneté de cet art a été confirmée par la datation uranium/thorium d’une draperie de calcite recouvrant une main négative découverte dans le massif karstique de la vallée de la Marang.
    La découverte exceptionnelle de cet art pariétal éclaire les processus de peuplement entre Asie et Australie. Mission après mission se dessine le profil des populations anciennes de Bornéo. Les nombreuses tombes en grottes, qui attestent d’anciennes coutumes Dayak, et la richesse des mobiliers lithiques et céramiques provenant d’une dizaine de sites en grottes ou abris sous roche témoignent d’une occupation continue.
  La région de Kalimantan Timur est aujourd’hui menacée par une intense déforestation, due à la mise en place d’activités minières et à la culture intensive de palmiers à destination du marché industriel.  Plus que jamais ces missions sont une réponse à la destruction des sites archéologiques.

  Je contribue à ce projet par l’étude typo-technologique des artefacts lithiques recueillis sur les différents sites prospectés ou fouillés.
   Par ailleurs, dans le cadre de ce programme, au sein du laboratoire UMR 7041, ArScAn , Antet , je développe actuellement un projet scientifique de recherche sur  « les gestes et outils » des hommes de Kalimantan Est, Bornéo, avec l’ethnologue Antonio Guerreiro, également membre de la mission Bornéo.
   L’étude des artefacts lithiques provenant du site archéologique de Liang Abu, Kalimantan Est, Bornéo effectuée ces deux dernières années à Sangatta m’ont permis de mettre en évidence un type particulier d’outil qui témoignerait d’une activité spécialisée ayant perduré jusqu’à une époque plus ou moins récente. D’après sa morphologie, il semble que cet outil ait servi sur un matériau tendre comme du rotin. L’apport de l’ethnologie est essentiel pour vérifier cette hypothèse. En effet, En étudiant la chaîne opératoire actuelle utilisée dans la fabrication du rotin et en comparant les outils modernes utilisés avec notre artefact, ainsi que les traces d’utilisation qui y ont été laissées, il sera possible de vérifier notre hypothèse et de définir les gestes techniques propres à son utilisation.













Accueil Contact



Thèmes de recherche Programmes



Enseignement Pages personnelles







Contact





Thèmes de recherche





Curriculum Vitae





Publications