Thèmes de recherche > Les sens de l'évolution


Les sens de l'évolution : approche techno-logique


Le(s) sens
de l'altérité

Les sens
de l'évolution

Détermination et
sens des systèmes techniques










  Quelle que soit l’époque sur laquelle nous travaillons, depuis les temps les plus lointains jusqu’à nos jours, on parle de progrès, de perfectionnement. Ces mots utilisés le plus souvent indifféremment révèlent deux points de vue. Le premier est significatif de changements allant vers quelque chose d’autre, sans signification anthropique particulière. Le second est lui en revanche nettement d’aspect anthropique puisqu’il désigne un état jugé meilleur répondant à la satisfaction de nouveaux besoins. Sur un plan structurel il s’agit d’une réponse technique à de nouvelles contraintes. Bien évidemment cette perception d’un mieux est tout à fait subjective car, au regard de l’évolution, le principe technique et l’objectif de l’ensemble des objets appartenant à une même lignée sont toujours les mêmes. En conséquence, ce n’est pas en termes de perfectionnement qu’il faut juger les changements, mais dans la capacité ou non de mieux intégrer l’ensemble des constituants d’un objet.

  Transposé sur le plan de la Préhistoire, ce constat d’évolution d’un même type d’objet a toujours été noté. C’est pour cela que nous retrouvons les termes d’archaïque, de proto et d’évolué. Bien que basés sur des approches plus intuitives que techniques, ces mots témoignent d’une logique transcendant le temps et l’espace.

  Pour formaliser de façon plus rigoureuse ces « impressions », nous avons développé un certain nombre de méthodes de lecture portant tout aussi bien sur les modes de production que les objectifs qui en découlent. C’est ainsi que nous distinguons une méthode d’analyse techno-productionnelle et une méthode d’analyse technico-fonctionnelle.

  Ces approches ont été utilisées pour montrer que les paradigmes d’Out of Africa I, II etc. reposaient pour l’essentiel sur des données tout à fait autres que culturelles ; essentiellement anthropologiques (physique et génétique). D’un point de vue épistémologique, il est étonnant de voir qu’un « glissement » s’est opéré entre une anthropologie non culturelle vers une anthropologie culturelle sans la moindre argumentation scientifique. On parle de mode 1, de mode 2 sans discernement, utilisant une approche purement analogique et morphologique. On parle alors de migration, de conquête de capacité cognitive…. annonçant un surhomme qui nous ressemblerait. Cette façon de faire, très surprenante, a évidemment pour conséquence de montrer une émergence linéaire et unique, gommant toutes diversités possibles et, par conséquent, niant l’existence d’une Altérité possible. Pour répondre avec une argumentation scientifique, nous avons cherché à reprendre les différentes étapes évolutives techniques observées sur le pourtour méditerranéen et en Asie de l’Est et qui font l’objet de paradigmes migratoires.

Axes de recherche du thème

- Les premiers témoins : Le pourtour méditerranéen et l’Est asiatique
Opérations liées à ce thème : Mission Kenya, étude de collections. Mission Chine, fouille du site de Longgupo (Chongging).

- Le phénomène bifacial : L’ Afrique et le Proche-Orient, l’Est asiatique, L’Europe orientale, L’Europe occidentale.
Opérations liées à ce thème : Etudes de collections en Afrique (Kenya, Ethiopie), au Proche-Orient (Israël, Syrie), en Europe occidentale (Italie, Espagne, France, Belgique), en Europe orientale (Pologne, Roumanie, République Tchèque, Allemagne, Hongrie, Ukraine) et en Asie de l’Est (Chine, Corée).

- Les premières industries moustériennes proche-orientales
Opérations liées à ce thème : Etudes de collections et fouilles en Syrie et au Liban


Autres thèmes de recherche :
- Le(s) sens de l’altérité
- Détermination et sens des systèmes techniques : économique, technique, spatial











Accueil Contact



Thèmes de recherche Programmes



Enseignement Pages personnelles