Céline CHULSKY – En dire trop ou pas assez ? La formulation des carrières sur les inscriptions de la cité de Nîmes à l’époque romaine

« En dire trop ou pas assez ?
La formulation des carrières sur les inscriptions de la cité de Nîmes à l’époque romaine »

Poster Céline ChulskyCéline CHULSKY
Laboratoire ANHIMA (Paris)
Page personnelle

Résumé :
Il existe trois façons de présenter une carrière sur une inscription parmi les magistrats de rang supérieur issus de la cité de Nîmes, qu’ils soient de rang équestre ou non : l’énumération de toutes les fonctions revêtues, la mention de la ou les plus importantes uniquement ou l’utilisation de la formule récapitulative omnibus honoribus functus. La deuxième formule est la plus populaire. Le choix dépend de considérations n’étant pas toujours à notre portée :
le prix de la gravure, l’efficacité face au lecteur et l’ancienneté de la famille. Le plus grand prestige semble résider dans l’omission, lorsque le nom seul de la personne et surtout celui de sa famille suffisent : le prestige assumé nourrit le prestige recherché par l’érection d’un monument funéraire ou d’une statue au notable.

Mots-clés :
Formules épigraphiques, épitaphes, magistrats, notables, chevaliers, prestige, Nîmes, Gaule Narbonnaise, histoire romaine.

Le Prestige, autour des formes de la différenciation sociale
10e colloque annuel de la MAE