Christophe BADEL – La Dignitas à Rome : entre prestige et honneur (II e siècle av. J.-C. – IIIe siècle ap. J.-C.)

« La Dignitas à Rome : entre prestige et honneur  (II e siècle av. J.-C. – IIIe siècle ap. J.-C.) »

Christophe BADEL
Enseignant-chercheur Université de Rennes 2 – LAHM
Page personnelle

L’équivalence des termes latins avec les notions modernes constitue un problème classique pour les historiens romanistes. En raison de l’usage traditionnel de l’historiographie, le mot dignitas, qualifiant le rang social, semble présenter un terme évident pour désigner le prestige social à Rome. Mais certains historiens américains (J. Lendon, C. Barton) voient aussi dans la dignitas l’équivalent de la notion moderne de l’honneur. Ce rapprochement pose la question du rapport entre le prestige et l’honneur, en l’espèce dans la société romaine. Tous deux renvoient à un capital social qu’il faut défendre et une perte de prestige peut entraîner le déshonneur. La problématique de l’honneur pose la question du rôle de la réputation, la fama, dans la construction du prestige. Mais l’honneur postule aussi une dimension morale – car il inspire un code de conduite – qui s’avère a priori absente du prestige.

La communication proposée se donne pour but d’interroger la dignitas, sous le double prisme du prestige et de l’honneur. Il s’organisera en trois axes :

– Son caractère relatif ou absolu. Le prestige est toujours relatif : on en a plus ou moins. L’honneur renvoie à un absolu : on en a ou pas. Qu’en est-il de la dignitas ?

– Son fonctionnement compétitif. Comment fonctionne la compétition entre la dignitas des divers aristocrates ? En ce domaine, le prestige augmente à la mesure des succès remportés par l’individu. L’honneur semble plus défensif car l’individu est surtout préoccupé de ne pas le perdre. Qu’en est-il de la dignitas ?

– Le problème de sa perte. Une perte de dignitas signifie toujours une perte de prestige, mais entraine-t-elle forcément un déshonneur ? Nous verrons comment les Romains vivaient la perte de dignitas pour répondre à cette question.

Le Prestige, autour des formes de la différenciation sociale
10e colloque annuel de la MAE