“Mémoires et postérités d’André Leroi-Gourhan”

“L’homme tout simplement. Mémoires et postérités d’André Leroi-Gourhan »

Vendredi 5 et samedi 6 avril 2013

Grand auditorium de l’INHA (2 rue Vivienne, 75002 Paris)
Colloque organisé par l’équipe Ethnologie préhistorique du laboratoire ArScAn

André Leroi-Gourhan (1911-1986) est une des figures centrales des sciences humaines au 20e siècle. Ses travaux, notamment en ethnologie, en archéologie et en histoire de l’art paléolithique, furent des moments forts pour ces disciplines et ses apports font aujourd’hui encore référence. Depuis 40 ans, plus d’une centaine d’articles et plusieurs ouvrages ont été consacré à telle ou telle partie de son oeuvre foisonnante.
Trois colloques ont été organisés, deux en hommage après sa disparition, en 1986 (SPF1), 1987 (CNRS2) et un autre, avec plus de recul, en 1995 (CNRS, UTC Compiègne et collège international de philosophie, publié en 20043).
Les 5 et 6 avril 2013, c’est un nouveau rendez-vous que propose l’équipe de préhistoriens fondée par André Leroi-Gourhan (intitulée aujourd’hui « ArScAn-Ethnologie préhistorique ») :
deux journées autour de son oeuvre théorique et son enseignement de terrain pour en mesurer l’actualité dans l’évolution en cours des sciences humaines.
Avec le recul du temps, des expériences et des réflexions, mais aussi des archives récemment mises au jour, éditées ou revisitées, dont celles sur le Japon, sur l’art ou sur la technologie, nous réexaminerons ensemble quelques facettes de l’oeuvre, pour en découvrir les cheminements et les inspirations, pour interroger ce qui fut délaissé ou ce qui, au contraire, fut enrichi ou à l’origine de développements féconds.
Nous avons veillé à un équilibre entre les communications permettant de resituer son travail dans l’histoire de la recherche et celles proposant une lecture critique et novatrice par des approches inédites. Ce sera ainsi l’occasion de présenter de nouvelles perspectives à partir de son oeuvre (notamment esthétique, littéraire, technique et philosophique) et de confronter des points de vue sur son actualité, que ce soit en terme de démarche ou de résultat.