Conseil scientifique

Ses modalités d’organisation, son fonctionnement et son rôle sont précisés dans la convention de création de l’USR, en référence à la charte définie par le réseau des Maisons des sciences de l’homme.

Le conseil scientifique émet un avis sur les orientations et l’organisation scientifique de la MAE. Il veille à l’articulation de la politique scientifique de l’USR avec celle des institutions partenaires.

Il donne un avis sur les choix des partenaires institutionnels nationaux et internationaux, sur la participation de la MAE à des programmes nationaux et internationaux, sur la politique de diffusion, de communication et de publication des résultats de recherche, la politique de valorisation, sur l’accueil de chercheurs, enseignants-chercheurs, doctorants et post-doctorants français et étrangers sur projet fédérateur.

Il est composé :

– du directeur de l’USR et, le cas échéant, son (ou ses) adjoint(s)
– de 12 experts scientifiques extérieurs aux structures locales contractantes, dont au moins 1/3 d’étrangers, nommés à parts égales par le CNRS,  les universités Paris Ouest Nanterre La Défense et Paris 1 Panthéon-Sorbonne sur proposition du comité de pilotage de l’USR et du conseil scientifique du Gis-MSH (réseau des Maisons des sciences de l’homme).

Le président est élu parmi les experts scientifiques pour 2 ans renouvelables une fois.
La durée du mandat des membres est de 4 ans, renouvelable.
Le président  invite à y participer : les directeurs d’unités, les responsables des écoles doctorales, les représentants des axes fédérateurs de la MAE ou toute personne dont la présence est jugée utile.

Le directeur de l’USR réunit au moins une fois par an le conseil scientifique.

Membres du conseil scientifique :

Arnaud Suspène (président du conseil scientifique), professeur d’histoire ancienne, Université d’Orléans
Véronique Brouquier-Redde, chargée de recherches, CNRS, AOROC, ENS
Fabienne de Pierrebourg, conservatrice du Département Amériques au Musée du Quai Branly
Cécile Evers, professeur Université Libre de Bruxelles, Centre de Recherches en Archéologie et Patrimoine
Muriel Gandelin, chargée de recherches, CNRS, TRACES
Philippe Jockey, professeur, université de Provence, Centre Camille Jullian, Archéologie méditerranéenne et africaine
Foni Le Brun-Ricalens, conservateur au Musée national d’histoire et d’art, directeur du département d’archéologie préhistorique, Luxembourg
Franck Mermier, directeur de recherches au CNRS, IIAC, LAU
Miquel Molist, professeur Université Autonome de Barcelone, Département de Préhistoire
Marie-Louise Nosch, professeur Université de Copenhague, Directrice du Danish National Research Foundation’s Centre for Textile Research
Charles Ramble, Centre de recherche sur les civilisations de l’Asie orientale (CRCAO), CNRS, Directeur d’études, École Pratique des Hautes Études
François Richard, professeur à l’université de Chicago
Randall White, université de New-York, USA