Danièle DEHOUVE – Les fleurs et le tabac : métaphores et vecteurs de la renommée chez les guerriers aztèques

« Les fleurs et le tabac : métaphores et vecteurs de la renommée chez les guerriers aztèques »

Danièle DEHOUVE
Directeur de recherche émérite CNRS (UMR 7186 – LESC)
Page personnelle

Le prestige dans une société guerrière
Dans la société aztèque fondée sur la guerre, la seule façon de s’élever dans la hiérarchie sociale était la prouesse guerrière. Les participants aux guerres de conquête recevaient des terres et le droit de percevoir des tributs auprès des populations conquises.
À l’issue des guerres annuelles, le guerrier qui avait fait un captif convoquait un banquet et sacrifiait son prisonnier.

La paire métaphorique « Fleurs Tabac » résumait les concepts de guerre et de renommée
Le tabac en poudre mélangé à de la résine odorante de liquidambar était fumé dans de longs tubes droits percés aux deux bouts : des « calumets », métaphores de l’arme de jet. Les « fleurs » étaient des compositions florales circulaires, métaphores du bouclier.

Fleurs/Tabac = faire la guerre
Respirer la fleur et fumer le tabac constituaient la représentation métaphorique de l’activité guerrière. Lors des banquets, les convives, tous des nobles et des grands guerriers, recevaient des fleurs et des tubes à tabac. Ils saisissaient le tube dans la main droite comme un dard, et la fleur dans la main gauche comme un bouclier, faisant étalage de leur statut de grands guerriers.

Fleurs/Tabac = le colibri
Un même terme en nahuatl, tlachichina, signifiait « fumer » et « butiner ». Le colibri, dont l’activité principale était de butiner des fleurs avec son bec en forme de calumet, était le symbole du guerrier et de son dieu, Huitzilopochtli, le « colibri de la gauche » ou le « gaucher colibri ». À leur mort, les guerriers étaient censés former une cour d’oiseaux butineurs qui accompagnait le cours quotidien du soleil.

Fleurs/Tabac = des offrandes pour Huitzilopochtli

Fleurs/Tabac = la gloire : le parfum et la fumée se répandaient comme la renommée

Fleurs/Tabac = la marque du statut
Les rois et les nobles portaient des fleurs et des tubes de tabac comme insignes de leur dignité.