Fonds Annie et Jean-Paul Lebeuf

Référence fr/up10/mae/lesc/fleb
Date de création 1995
Niveau de description Fonds
Importance matière 20 ml, manuscrits, fiches, imprimés, photographies
Nom du producteur Lebeuf, Jean-Paul (1907-1994), Lebeuf, Annie M. D. [Masson Detourbet] (1921-1995)
Notice biographique

Jean-Paul Lebeuf a suivi des cours à l’Institut d’ethnographie et à l’Ecole pratique et fut, en particulier, l'élève de Marcel Mauss. C’est en 1936-1937 qu’il va effectuer sa première mission ethnographique en Afrique en participant, comme chef adjoint, à la Mission Sahara-Cameroun dirigée par Marcel Griaule. C'est durant ses séjours au Nord Cameroun, au Tchad et au Nigeria, qu’il va rencontrer les populations Kotoko et Fali et participer aux fouilles archéologiques qui permettront de mettre à jour des traces de la civilisation Sao à laquelle son nom reste attaché. Il découvre, à cette occasion, tout l’intérêt de l’ethno-archéologie.

Entré au CNRS, en 1937, il va de nouveau accompagner M. Griaule au Nord Cameroun et au Tchad lors de la mission de 1938-39, connue sous le nom de Mission Lebaudy-Griaule.

En 1943, il épouse Annie Masson Detourbet. Cette dernière, après une formation très complète à la Sorbonne (sociologie, ethnologie), à l’Institut de géographie (géographie coloniale et économie), à l’Institut d’art et d’archéologie et à l’Ecole pratique des hautes études (histoire des religions) est alors attachée au Muséum National d’Histoire Naturelle. Elle entrera au CNRS en 1952.

Tous deux entreprennent, à partir de 1947, une longue suite de missions qu’ils vont mener ensemble au Cameroun et au Tchad, d’abord chez les Fali – population sur laquelle Jean-Paul Lebeuf soutient sa thèse en 1959 – et dans la société Kotoko qui fera l’objet de la thèse d’Annie Lebeuf soutenue 10 ans plus tard en 1969. Ils poursuivent leur travail de terrain jusqu’à la fin des années 80. Jean-Paul Lebeuf fonde l’Institut national pour les sciences sociales de Fort Lamy, qu’il dirige de 1961 à 1972, ainsi qu’un musée ethnographique et archéologique. Annie Lebeuf consacre une partie de son activité à l’enseignement (Paris, Bruxelles, Strasbourg, Yaoundé) et à la muséologie, organisant plusieurs expositions de collections ethnographiques africaines, avant de devenir directrice du Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative (1980 à 1988).

Ils ont publié, à eux deux, 22 ouvrages et plus de trois cents articles.

Date de création unité 1935-1991
Historique de l'unité Le fonds constitué sous leur nom à la Bibliothèque Eric-de-Dampierre comprend le dépôt de leurs archives scientifiques et l’ensemble de leur bibliothèque de travail constituée de 3000 ouvrages et d’une quinzaine de collections de périodiques, qui recouvrent les domaines de l'histoire, l'ethnologie et l'archéologie africaines.
Modalité d'entrée

Dépôt des producteurs

Présentation du contenu

Dans ces archives on retrouve des documents de terrain, relatifs à des missions s’échelonnant sur 55 années, ainsi que le produit de leurs recherches (préparation d'articles, d'ouvrages) et de leurs enseignements.

Les archives couvrent les travaux effectués lors des missions suivantes :

1936-37 : Mission Sahara-Cameroun - Kotoko du Nord Cameroun, du Tchad et du Nigeria (Sao / Fali) ;

1938-39 : Mission Lebaudy-Griaule - Nord Cameroun – Région du Lac Iro (Tchad) ;

1947-48 : enquêtes ethnographiques chez les Kotoko ;

1949-50 : enquêtes ethnographiques auprès des populations tchadiennes (Daza du Borkou ; arabes et Kotoko de la plaine du Tchad) et fouilles archéologiques du Tchad et du Borkou ;

1950 : enquête de sociologie urbaine à Bangui et Fort Lamy ;

1951-1952 : études ethnographiques chez les Kotoko du Cameroun et du Tchad et chez les Fali du Nord Cameroun ; fouilles archéologiques dans le delta du Chari ;

1953 : enquêtes ethnographiques au Moyen-Congo (Batéké Mbochi) ;

1955 : enquêtes ethnographiques au Moyen Congo (Batéké, Kouyou, Makoua, Mbochi) ;

1959-60 : campagne de fouilles archéologiques dans la butte de Mdaga (Tchad) ;

1960 : enquête sur les universités et centres de recherche français en Afrique ;

1961 : Tchad et Nord Cameroun, ethnographie et archéologie ;

1962 : Tchad, ethnographie et archéologie ;

1963 : relevé du plan et étude de Ouara (XVIIe siècle) ;

1967-1968 : Tchad (Baguirmi), ethnographie ;

1969-1975 : missions ethnographiques et archéologiques au Tchad et Cameroun ;

1976-1986 : création de la Mission franco-camerounaise d’archéologie du Nord Cameroun.

Accroissement Fonds clos
Code de classement 15
Statut juridique Toute reproduction ou publication des documents est soumise à autorisation préalable.
Accessibilité L'accès au fonds est soumis à une autorisation préalable conditionnée par la justification d'une recherche.
Langue document fre, eng, nic
Lieu recueil info Fort-Lamy
Classement Eléments biographiques et bibliographiques ;, documents administratifs ;, carnets de terrain ;, documents photographiques ;, matériaux de terrain ;, dossiers de recherche ;, enseignements, communications et publications.
Thématique
Géographique Tchad
Ethnique
Personnage
Oeuvre Mission Sahara-Cameroun (1936-1937), Mission Lebaudy-Griaule / Niger-Lac Iro (1938-1939)

Contenu