Fonds Marie-Paule Ferry

Référence fr/up10/mae/lesc/fmpf
Niveau de description Fonds
Importance matière 7 mètres linéaires
Nom du producteur Ferry, Marie-Paule
Notice biographique

Marie-Paule Ferry est née en Angola en 1938. Elle a vécu au Rwanda de 1942 à 1960. Durant toute cette période elle suit l’enseignement par correspondance de l’École universelle et se présente avec succès à ses deux baccalauréats ("série A" puis "philosophie") en 1957 et 1958, à Aix-en-Provence.

De retour au Rwanda elle prépare le Certificat d’études littéraires générales qu’elle obtient en 1959 à l’Université d’Aix-en-Provence où elle entreprend ensuite une licence de sociologie qu’elle achèvera à Paris par des certificats de linguistique (1962) et d’ethnologie (1963).

Parallèlement, elle effectue diverses enquêtes avant d’être engagée comme vacataire par l’association Marc-Bloch sur un projet de traduction automatique (1961-1962). En décembre 1962 elle est recrutée comme linguiste au Centre de recherches anthropologiques du Musée de l’Homme et accompagne l’équipe Gessain au Sénégal, elle commence alors à préparer sa thèse sur la langue Bedik qu’elle soutiendra, en 1967, à l’EHESS, sous le titre "L’alternance consonantique et son utilisation dans la langue bedik".

En 1964, elle intègre le CNRS. Elle y fera toute sa carrière jusqu’en 1999, comme attachée, chargée puis directeur de recherche.

Une grande part de son activité scientifique relève de l’ethnolinguistique. Elle a, en particulier, élaboré un dictionnaire bedik et bassari-beliyan (Thesaurus tenda, dictionnaire ethnolinguistique de langues sénégalo-guinéennes -nik (Bedik), -niyan (Beliyan), Paris : Peeters, 1991). Son projet était de souligner le rapport de la langue avec les connaissances de ces populations. Elle s’intéresse également à la transmission du savoir dans les sociétés sans écriture.

Après un grave accident survenu sur le terrain, elle se consacre à la littérature orale en s’efforçant d’appliquer la méthode structuraliste pour l’étude du symbolisme et des champs sémantiques.

Elle effectue plusieurs missions en Guinée, dès l’ouverture de ce pays en 1984, pour étudier les langues du groupe Atlantique. Elle rejoindra l’équipe de Gérard Gaillard qu’elle aidera à organiser le colloque de Lille en 1997 sur les migrations anciennes et le peuplement actuel des côtes guinéennes. Tous ses travaux ont donné lieu à la production d’enregistrements sonores et de photographies.

Marie-Paule Ferry s’est également investie dans l’enseignement (Département d’ethnologie de l’Université Paris X - Nanterre), la responsabilité de séminaires et l’édition scientifique. Elle a joué un rôle moteur dans plusieurs sociétés savantes.

Modalité d'entrée

Dépôt du producteur en 2008

Présentation du contenu

Marie-Paule Ferry a principalement travaillé sur les Bedik et les Bassari. Ses principaux thèmes de recherche sont l’ethnolinguistique, l’ethnobotanique, la linguistique, la littérature orale, la parenté et l’histoire du peuplement.

Certains de ces documents, notamment ceux provenant de Monique et Robert Gessain ainsi que de Jacques Gomila, complètent ou doublent certaines pièces du fonds Monique Gessain. Le fonds a été traité en deux fois, par deux personnes, ce qui peut expliquer certaines différences de présentations de fiches, même si l’on s’est efforcé de donner à l’ensemble une certaine homogénéité. Tous les documents ont été conservés, même les doublons.

Plan de classement du fonds :

A. Eléments biographiques, correspondance et missions ;

B. Matériaux de terrain ;

C. Thèmes de recherche ;

D. Colloques et autres documents.

Code de classement 07
Statut juridique Toute reproduction ou publication des documents est soumise à autorisation préalable.
Accessibilité L'accès au fonds est soumis à une autorisation préalable conditionnée par la justification d'une recherche.
Langue document fre, nic
Thématique
Géographique
Ethnique
Personnage
Oeuvre

Contenu