Trebinjac, Sabine

Ouvrages

Le pouvoir en chantant, II : Une affaire d'Etat... impérial. Nanterre : Société d'ethnologie, 2008, 214 p. : fig., tabl.

Le pouvoir en chantant. Tome I / L'art de fabriquer une musique chinoise. Nanterre : Société d'ethnologie, 2000, 412 p. : cartes, photogr., partitions musicales.

Introduction au muqam ouïgour / Trebinjac, Sabine. Bloomington (Indiana) : Research Institute for Inner Asian Studies, 1991, 58 p., carte, gloss., notes, partitions musicales.

Articles (ouvrages collectifs)

Le savoir musical des Ouïghours S'il s'agissait d'ambivalence de la mémoire ? in Devout Societies vs. Impious States ? Transmitting islamic learning in Russia, Central Asia and China, through the twentieth century Berlin : Klaus Schwarz, 2004 p. 243-254.

Chine, le pouvoir en chantant in Sur la piste des OPNI (Objets politiques non identifiés) - Martin, Denis-Constant, ed.. - Paris : Karthala, 2002. - p. 121-132. p. 121-132.

Musique et musiciens in Keriya, mémoires d'un fleuve : Archéologie et civilisation des oasis du Taklamakan - Paris : Ed. Findakly, 2001. - p. 48-53.

Comprendre un État en écoutant les gens chanter in Anthropologie du politique. - Paris : Armand Colin, 1997. - p. 59-66.

Une utilisation insolite de la musique de l'autre in Pom pom pom pom : Musiques et caetera - Neuchâtel : Musée d'ethnographie, 1997. - p. 227-241.

Visage d'une ville in Asie centrale : aux confins des Empires, réveil et tumulte. - Paris : Editions Autrement. Série Monde H.S., 1992. - p. 146-154.

Musique ouigoure de Chine : de l'authenticité à la folklorisation in L'Asie centrale et ses voisins , influences réciproques. Paris : INALCO, 1990. - p. 227-238.

Ciel la terre in Les figures du corps. - Nanterre : Société d'ethnologie, 1989. - p. 279-285.

Articles (périodiques)

Quand les Ouïgours jouent et s'amusent, Etudes mongoles et sibériennes, Paris, 2000, n° 30-31, p. 125-135.

Chine : le pouvoir en chantant, Cahiers de musiques traditionnelles, Genève, Ateliers d'ethnomusicologie, 1990, n° 3, pp. 109-117.

"Que cent chants rivalisent, qu'un musique éclose" : Etude sur le traditionalisme d'Etat en Chine, Archives européennes de sociologie, 1990, vol. 31, n° 1, p. 60-80.

Comptes rendus

Compte rendu de : Vladislav Sissaouri, Cosmos, magie et politique : la musique anciene de la Chine et du Japon. Ed. Maison des Sc. de l'Homme, Paris, 1992. 198 p., Arts Asiatiques, 1994, XLIX, p. 147.

Compte rendu de : Gilbert Rouget, La musique et la transe, esquisse d'une théorie générale des relations de la musique et de la possession (nouvelle édition revue et augmentée). Paris, Gallimard, 1990. 621 p. + IV (collection TEL), Psychopathologie africaine, 1991, XXIII, 1, pp. 107-110.

Compte rendu de : Thomas Hoppe, Xinjiang-Arbeitsbibliographie. II. Autonomes Gebiet Xinjiang der Uiguren, China (Naturbedingungen, Geschichte, Ethnien, Landnutzung). Wiesbaden, Otto Harrassowitz, 1987. 208 p., Etudes mongoles, 1987, 18, pp. 149-152.

Travaux universitaires

Musique ouïgoure et collectes musicales en Chine. Doctorat d'ethnologie, Université Paris X - Nanterre : 1993. 530 p., ill., partitions musicales.

Littérature grise

Les cloches en bronze. Rapports de mission des étudiants étrangers avancés du département d'histoire de l'Université de Pékin. Université de Pékin, 1984, .