GDRI-ATOM / Actualités

2017

16-20 octobre 2017. Ecole thématique TexAntiques

« Textiles anciens: matériaux, techniques, économie et usages » inscription avant le 1er juillet 2017 (ci-dessous)

(Maison Internationale Universitaire de Clermont-Ferrand)

Les recherches sur les textiles se sont développées depuis une décennie pour former un nouveau champ disciplinaire pour lequel des compétences techniques sont indispensables pour prendre en compte et interpréter des sources variées : archéologiques, environnementales, textuelles, iconographiques… Cette école thématique propose une formation tenant compte des nouvelles méthodes de la recherche. Les cours et ateliers pratiques donnés par des historiens, archéologues, historiens de l’art, archéobotaniste et archéozoologue et spécialistes en muséologie sont répartis selon trois thèmes principaux:

Matériaux et techniques textiles, modalités de conservation et de découverte  archéologiques

Les premiers textiles sont faits de fibres végétales, en particulier le lin cultivé dès le début de l’agriculture (ca. 9 000 av. J.-C.). L’exploitation de la laine est une conséquence de la domestication et de pratiques sélectives au sein des cheptels. La laine a joué un rôle de premier plan dans les innovations techniques (nouvelles méthodes de filage, invention du métier à tisser vertical). Dans ce bloc seront présentées les différentes techniques appliquées à la découverte de textile, à leur préservation et à leur étude. Un atelier sera consacré aux expérimentations archéologiques sur les textiles.

Rôle économique des fibres et des textiles, société et environnement

Ce bloc sera organisé à partir de l’exemple du Proche-Orient ancien principalement. Les grandes manufactures textiles voient le jour dès le IIIe millénaire, avec des quotas de rendement et de production et une organisation du travail qui met en jeu un personnel servile majoritairement constitué de femmes et d’enfants. La laine, outre son usage comme principal matériau de tissage, est distribuée comme rémunération aux travailleurs. Le commerce international des textiles se développe au début du IIe millénaire en parallèle avec les échanges de cadeaux diplomatiques. Au Ier millénaire, les produits tinctoriaux font l’objet d’échanges internationaux et la laine sert à financer le commerce avec l’extérieur. Il s’agira de montrer l’impact de ces transformations qui ont radicalement modifié l’environnement naturel (introduction des pratiques de transhumances, apparition d’espèces adaptées à la steppe, complémentarité des écosystèmes), le paysage politique et les réseaux d’échanges internationaux à travers le Proche-Orient et l’Est de la Méditerranée. L’atelier consacré à « textile et genre » traitera de la part des femmes dans la production textile, mais aussi du genre du vêtement à partir des textes et de l’iconographie.

Terminologies textiles, usage des textiles

Les terminologies et classifications en usage ont été pour beaucoup inspirées des textiles et instruments actuels, ne correspondant pas exactement à ceux du passé. Ainsi, il est d’usage de voir confondus, dans notre vocabulaire, textiles et tissus. Or, cela est source de confusions. Des définitions et principes de base préalables sont donc à poser. Le textile entendu comme toute construction fibreuse souple s’avère être une catégorie plus englobante, permettant d’inclure les non-tissés comme le feutre ou les productions à l’aiguille. De très nombreux termes décrivent les textiles, leurs techniques et leurs usages. À travers cette terminologie complexe on perçoit les contacts, les innovations, les routes commerciales et les structures économiques des sociétés pré-monétaires. Les terminologies textiles naissent et se développent en parallèle avec les innovations techniques, les découvertes, les modes et les réseaux commerciaux. Il s’agira de donner des clés et une méthodologie pour interpréter et analyser ce vocabulaire. La documentation textuelle cunéiformes et les textes en linéaire B serviront d’exemples pour illustrer l’étude terminologique. Par ailleurs, les usages des textiles sont extrêmement nombreux et variés : vêtements, ameublement, transport de biens, voiles de bateaux, etc. Une étude combinée du vocabulaire, des artefacts et de l’iconographie permet de mieux appréhender ces multiples usages.

Le programme

Formulaire d’inscription TexAntiques à renseigner et renvoyer avant le 1er juillet 2017 à cecile.michel@cnrs.fr

***

15-19 mai 2017: Marie Skłodowska-Curie Masterclass (ArScAn, MAE, CNRS, Paris 1, Paris Nanterre): Une nouvelle initiative pour attirer les jeunes talents

L’UMR Archéologies et Sciences de l’Antiquité (ArScAn), en collaboration avec la Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès (Nanterre), a organisé du 15 au 19 mai 2017 une Masterclass à destination de candidats à une bourse individuelle Marie Skłodowska-Curie (MSC IF). L’objectif était de préparer de jeunes collègues étrangers, préalablement identifiés et sélectionnés sur pré-projet, à soumettre une candidature en réponse à cet appel à projets européen dédié au renforcement du parcours professionnel des chercheurs.

Au cours de cette Masterclass, ces jeunes chercheurs ont eu plusieurs entretiens personnalisés sur leur projet avec, à la fois leur futur responsable scientifique, des experts et les représentants des services d’accompagnement de la recherche de chacune des tutelles impliquées : DR 5 du CNRS, Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne, Université Paris Nanterre. Ces échanges personnalisés ont alterné avec des présentations sur les différents aspects du dossier de candidature, sur les institutions-hôtes, les structures d’appui aux projets européens, ainsi que sur certains points-clés du dossier tel que l’Open Access. Cette Masterclass a également pu bénéficier de l’expérience d’un boursier MSC IF récemment accueilli dans le laboratoire ArScAn.

Avant même le dépôt final des projets des candidats et les résultats de l’appel d’offres MSC IF, de l’avis de tous les participants, cette première édition fut très positive. Candidats et responsables scientifiques ont appris à mieux se connaître et à mieux maîtriser les aspects divers d’une candidature à un projet européen. En outre, les candidats ont pu se familiariser avec leur future institution d’accueil et ont désormais tous les éléments en main pour améliorer et finaliser leur projet.

Masterclass MSC IF organisée par :

  • Cécile Michel, Directrice de Recherche au CNRS, historienne du Proche-Orient cunéiforme, ArScAn, UMR 7041
  • Laurence Quinty, CNRS, Service Valorisation et Partenariats, MAE, USR 3225

En collaboration avec les représentants des services d’accompagnement de la recherche des institutions hôtes :

  • Nizar Larabi, Service Partenariat et Valorisation, CNRS – Délégation Île-de-France Ouest & Nord
  • Sandra Mereu, Aide au montage de projets de recherche, Direction de la recherche et de la valorisation, Université de Paris 1 Panthéon – Sorbonne
  • Miguel Angel Rodriguez Lizana, Responsable du service de valorisation et appui à la recherche, Université Paris Nanterre
  • Romane Cariou, Service de valorisation et appui à la recherche, Université Paris Nanterre

Autres experts :

Alexandra Legrand-Pinaud (USR 3225-MAE et UMR 7055 PRETECH), Pascale Linant de Bellefonds (ArScAn)

Autres intervenants :

Léa Bello (DR5 du CNRS), Astrid Brandt-Grau (Ministère de la Culture et de la Communication), Piero Gilento (Boursier MSC IF, ArScAn), Frédéric Hurlet (Directeur de la MAE), Pascal Marty (InSHS du CNRS), Lionel Maurel (Université Paris Lumières), Marie-Louise Nosch (Université de Copenhague), Anaïs Pamboukjian (Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne), Koralia Pavlaki (CNRS, Point de Contact National), Laurence Quinty (USR 3225-MAE), Isabelle Rivoal (Université Paris Nanterre), François Villeneuve (Directeur d’ArScAn).

***

3-4 mai 2017: Le coton dans l’Ancien Monde: domestication, culture, usage et commerce (MNHN, Paris)

Muséum National d’Histoire Naturelle, 43 rue Buffon, 75005 Paris

Ce colloque est organisé par Charlène Bouchaud, Vladimir Dabrowski et Margareta Tengberg.

Ces rencontres ont pour vocation de réunir les acteurs de la recherche s’intéressant au coton sous différents aspects et relevant de champs disciplinaires variés (agronomie, anthropologie, archéobotanique, étude des textiles et des outils archéologiques, génétique, histoire, linguistique). L’objectif est de dresser un état des lieux de nos connaissances sur la domestication, l’émergence et la diffusion de la culture et des produits du coton – fibres, graines, huile, textiles, etc. –  afin d’en dégager les apports récents, les questionnements en cours et les nouvelles propositions de recherche. Pour cette première édition, l’accent est principalement mis sur l’histoire des cotons cultivés de l’Ancien Monde, en particulier le sous-continent indien, le sud-ouest asiatique, l’Afrique et le bassin méditerranéen (Gossypium herbaceum et Gossypium arboreum) tout en s’intéressant aux études, méthodes et perspectives de recherche impliquant également les cotons américains (Gossypium barbadense, Gossypium hirsutum). Le cadre chronologique et géographique se veut le plus large possible afin d’appréhender, sur la longue durée, les dynamiques complexes ayant permis aux cotons sauvages originaires de régions tropicales de devenir des productions à haute valeur ajoutée au cœur des activités agricoles et économiques passées et modernes.

Programme

***

24-25 avril 2017: Textiles, Dress and Gender in the Ancient World (University of Leicester)

Vêtements et genre sont intimement liés dans les sources visuelles et textuelles de l’antiquité. Fréquemment, dans l’art et la littérature, on utilise des vêtements particuliers pour caractériser l’un ou l’autre sexe, ou on affuble certains personnages de vêtements d’habitude associés au sexe opposé. Ces références croisées étaient souvent utilisées à des fins comiques dans les scènes dramatiques. Le message clair, à travers les cultures de l’antiquité, était que les hommes devraient s’habiller comme les hommes, et les femmes comme les femmes.

Les études se sont moins intéressées au fait que certains textiles et couleurs étaient considérés comme plus adaptés aux hommes ou aux femmes. Les discussions sur le type et la qualité des textiles tendent à se concentrer sur le rôle du luxe et du statut social (ou sur la possible usurpation de statut), plutôt que sur le genre, bien que celui-ci soit souvent implicite dans toute discussion.

La production textile dans l’antiquité a souvent été considérée comme suivant la trajectoire linéaire depuis une activité domestique (féminine) vers un mode de production plus masculin, « commercial » ou « industriel ». En réalité, de nombreux modes de production existaient probablement en parallèle, et la fabrication des textiles ne peut être artificiellement greffée sur le travail de l’un ou l’autre sexe. Parfois et en certains lieux, le tissage était le travail des femmes, mais dans d’autres temps et lieux, c’était la prérogative des hommes.

Le colloque examinera les attitudes à l’égard des textiles, des vêtements et du genre du Proche-Orient à la culture méditerranéenne dans l’Antiquité (3 000 avant J.-C. – 300 après J. C.), en mettant en valeur les associations spécifiquement culturelles ou interculturelles

Le Programme

***

3-6 avril 2017: Session Textiles dans le cadre du Melammu symposia 11: « Evidence Combined – Western and Eastern Sources in Dialogue »  (Finnish Institute in the Middle East, Beyrouth)

Session 4: « Textiles » organisée par Mary Harlow et Cécile Michel

L’artisanat textile est très ancien et a persisté, dans sa forme traditionnelle, pendant des millénaires jusqu’au début de la révolution industrielle. L’analyse des outils textiles peut aider à comprendre les techniques de filage et de tissage utilisées dans le passé, ainsi que les influences possibles et les échanges de pratiques qui peuvent avoir eu lieu entre l’Est et l’Ouest.Le textile accompagne l’homme tout au long de sa vie et, surtout sous la forme de vêtements, joue un rôle important dans la construction du genre, des identités individuelles et collectives. En dépit du fait que les formes de vêtements étaient simples, les différences sociales et culturelles pouvaient s’exprimer dans le type de matériau, les décorations, la longueur du vêtement. Les questions posées sont les suivantes : le langage du vêtement est-il universel dans l’antiquité ou bien peut-on relier certaines attitudes ou styles à des sources occidentales ou orientales ? Peut-on mettre en valeur des échanges ou des influences ?

Programme:

Hedvig Landenius Enegren: Textile and Textile Tool Expressions in 2nd and 1st millennium BCE Cyprus

Barbara Couturaud: How to understand a garment? Considerations on a feminine dress in Mari (IIIrd mill. BC)

Anne-Caroline Loisel-Rendu: Cloth and Gender in Akkadian Literature

Cecilie Brøns: Dress-codes in ancient Greek sanctuaries

Programme général

_____________________________________________________________________________________________

2016

 

Colloque international les 3-4 novembre : « Identity in Mesopotamia, Sources and Methodology »

Second colloque organisé dans le cadre du France-Berkeley Fund avec la participation du GDRI ATOM. bât. Max Weber, rez-de-chaussée, salle 2 et Maison Archéologie et Ethnologie, salle 117D

Le programme

***

Le jeudi de 14h à 16h du 22 septembre au 15 décembre : « Le textile au Proche-Orient ancien : production, traitement et circulation des matières premières »

Séminaire de Recherche de l’UMR Archéorient. Actualité des méthodes et des terrains au Proche-Orient, en collaboration avec le GDRI ATOM (Ancient Textiles from the Orient to the Mediterranean). Salle Joseph Reinach (4e étage), Maison de l’Orient et de la Méditerranée, Lyon.

Le programme

***

27-28 septembre 2016 : « Le vêtement au Moyen Âge : de l’atelier à la garde-robe »,

Colloque organisé par le Groupe d’archéologie médiévale (GAM-EHESS)

Le programme

***

29-31 août 2016 : « Dyes and Spices. Interdisciplinary exploratory international workshop », Copenhague et Lejre, Danemark.

This exploratory workshop will deal with the vocabulary used for dyes, mordents and spices. Textual data will be confronted to experimental archaeology: types of dye stuffs used in antiquity will be tested experimentally, and we will compare the results with ancient dye receipts, and explore the relationship between spices and dyes in ancient texts.

This workshop will start at Centre for Textile Research, SAXO-Institute, University of Copenhagen In this session various ancient textual sources about dyes and spices, will be presented by the organizers and by the participants. This includes Linear B, ancient Greek and Latin texts, and cuneiform texts (Old Assyrian, Old Babylonian, Nuzi, Neo-Babylonian, etc.). . In the evening, we will serve a spiced and dyed dinner in the center.

The second day will take place with one days at Sagnlandet Lejre where experts in experimental archaeology Ida Demant and Eva Andersson Strand will conduct session of experimental testing of various plant dyes, eventually also insect dyes.

Participants are welcome to bring dyes to be used and tested in the sessions.

The third day (half day) will take place at CTR and is dedicated to a discussion and conclusion of our achievement’s and results and further plans for the future.

Presentation

Programme

Dyes and Spices / Teintures et Épices from Maison Archéologie & Ethnologie on Vimeo.

 

***

31st August – 4th September 2016 : « Tradition and Innovation in Textile Technology in Bronze Age Europe and the Mediterranean », European Association of Archaeologists in Vilnius

The textile craft, with its complex technology and socio-cultural significance, has been a key craft in the societies of Bronze Age Europe and the Mediterranean. Although complex and socially and economically important, textile technology has been often considered rather traditional and non-innovative throughout many centuries of the Bronze Age.

The present session aims to examine textile technology in search of its traditional and innovative elements, by investigating the evidence of archaeological textiles, textile tools and their changes over time, the botanical and faunal environment, textual sources and the imagery of textiles and cloths. The session will focus on the Bronze Age in Europe and the Mediterranean, although papers on transitional periods from the Neolithic to the Early Bronze Age, and from the Late Bronze Age to the Early Iron Age are also welcome. We particularly welcome all papers discussing the various aspects of traditions and innovations traced in textile technology, especially those regarding raw materials and their processing, textile techniques, textile tools and equipment, the organisation of textile production and the dynamics of its specialisations, cross-cultural and cross-craft interactions, and changes in the textile craft in relation to socio-cultural transformations of the past societies.

***

1er juillet 2016 : « Journée d’étude autour de la publication de l’ouvrage Silk me Back ». Musée National des Arts Asiatiques – Guimet.

Le « Silk me Back » est une démarche artistique mettant en lien de multiples expressions contemporaines autour de la thématique de la soie.
Afin de montrer toute la richesse et l’arborescence de cette fibre textile, la Collection Soyeuse-Abécédaire libre d’un monde en soie propose de croiser différents regards à la fois scientifiques, technique et artistiques.

Initiée suite aux événements de Fukushima, le premier opus explore les liens soyeux entre France et Japon, au gré d’un projet au long cours de trois années. Déroulant ce fil encore plus loin, le Silk me Back se décline aujourd’hui sur différents projets culturels, ici et ailleurs.

Le musée national des arts asiatiques – Guimet, partenaire privilégié de cette démarche propose une journée d’études à l’occasion de la sortie du numéro 1 de cette collection « J comme Japon ».

Cette journée s’attachera à présenter ce premier volet sur les relations soyeuses entre France et Japon. La directrice d’ouvrage Isabelle Moulin en racontera la genèse et la constitution Le politologue Philippe Dujardin reviendra sur l’histoire de la soie dans la ville de Lyon. Enfin, Aurélie Samuel, conservatrice à la section textile du musée Guimet, présentera les rouleaux du Dit du Genji du maître Yamaguchi, exceptionnellement présentés et exposés à cette occasion. La journée se terminera par une séance de dédicace de l’ouvrage à la librairie du musée. Réservation obligatoire.

Présentation

***

Juin 2016 : Parution de la revue Perspective. Actualité en histoire de l’art, 1|2016, consacrée aux Textiles.

Accessible en ligne ici.

Table des matières

***

9-10 Juin 2016: « Gifts, Commodities and Tributes. The Circulation of Textiles and the Ancient Economy. »  Colloque international à l’Université de Leibniz (Hannovre).

Un appel pour sauver le musée des Tissus de Lyon par les chercheurs réunis à ce colloque.

Les historiens de l’économie ont longtemps négligé les textiles, bien que, des sources parmi les plus anciennes, comme celles en linéaire B, documentent la prééminence de la production textile dans l’économie au IIe millénaire av. J.-C. De nombreux travaux ont été publiés ces dernières années concernant la production et la distribution des textiles à travers l’espace et le temps. Ce colloque a pour but d’étendre ces recherches pour explorer les différents contextes de la circulation des textiles dans les sociétés anciennes : la fonction des textiles comme offrandes aux dieux ou aux morts, comme cadeaux de mariage ou présents offerts aux invités ou clients, comme marchandises pour les marchés locaux ou comme tributs aux chefs politiques. Des recherches ethnographiques ont montrées que les choses matérielles ont également leur histoire, et que, selon le contexte, les textiles sont utilisés en cadeau, en trophée, comme marchandise ou pour le paiement d’une taxe. Le colloque a pour but de retracer le flux et la circulation des textiles et de leurs matières premières (laine, lin, soie…) à travers l’espace géographique et social.

____________________________________________________________________________________________

2015

21st Novembre 2015: “Textiles and Fibres Through Time.” Rencontre d’Automne & AGM 2015 Appel à Posters (Dublin).

Les posters portant le thème de la rencontre sont les bienvenus. La date limite de soumission est fixée au 18 septembre. La Rencontre aura lieu le samedi 21 septembre au Théâtre Helen Roe, 63 Merrion Square, Dublin 2.

***

11-14 November 2015: International workshop on « Textiles Trade and Distribution 2: From the Ancient Near East to the Mediterranean 1000BC to 400 AD » (Kassel).

La seconde rencontre internationale sur le Commerce et la distribution des textiles dans l’Antiquité s’est tenue à Kassel, en Allemagne ; le GDRI ATOM était partenaire de cette manifestation qui comptait plusieurs orateurs membres d’ATOM. Elle a rassemblé 24 spécialistes venus de quatorze pays (Allemagne, Danemark, Israël, Canada, Autriche, Royaume-Uni, Grèce, Pays-bas, Italie, France…). Les intervenants représentaient des disciplines variées, faisant de ce colloque un véritable colloque interdisciplinaire : archéologues spécialistes de l’étude des matériaux en lien avec la production textile (textiles, restes végétaux, outils), historiens, économistes, philologues,… Différentes civilisations de l’antiquité étaient prises en compte, aussi bien le monde romain que grec ou mésopotamien. L’organisation du colloque a laissé un large temps aux discussions, qui se sont révélées extrêmement riches et profitables pour tous. Le thème du colloque était le commerce et la distribution des textiles dans l’antiquité et il était demandé à chaque communicant de différencier ce qui relevait clairement d’activités commerciales des dynamiques non-mercantiles (don, butin, offrandes, etc). De fait, les communications ont souvent également porté sur la production ou la consommation des textiles, préliminaires indispensables pour mieux comprendre l’origine des matières premières qui font ensuite l’objet d’une mise en circulation.

program and abstracts.

***

6-7 octobre 2015 : Colloque international sur “Textiles in Ritual and Cultic Practices in the Ancient Near East from the Third to the First Millennium BC” (Copenhague).

Ce colloque avait pour objectif d’étudier le rôle pratique des textiles dans le culte et les rituels. Alors que les textiles ont souvent été mis en avant pour leur fonction d’ex-voto ou pour leur fonction d’accessoire dans le culte, il s’agissait ici de comprendre quels étaient leurs usages concrets dans les pratiques cultuelles. Pour cela ont été étudiés l’agencement des textiles, leur dialogue avec le corps, la fonction des matériaux utilisés, les gestes effectués avec ces objets, les liens spécifiques entre certains textiles et certains rituels. Les organisateurs du colloque souhaitaient comprendre s’il existait un « langage » ou une « grammaire » des textiles dans les rituels, empruntant cette expression aux travaux d’Edmund R. Leach. Plus largement, la question posée était la suivante : peut-on dégager un rôle universel des textiles dans le culte, en Mésopotamie ?

program and abstracts.

***

15-31 juillet 2015 : Mission franco-danoise à Kültepe (Kayseri, Turquie) pour l’étude des empreintes textiles sur l’argile et les outils de l’artisanat textile. Participation au 2nd Kültepe International Meeting (Kültepe).

Cécile Michel (Nanterre), Catherine Breniquet (Clermont-Ferrand) et Eva Andersson Strand (Copenhague) se sont rendues à Kültepe au mois de juillet pour participer à la mission archéologique de Kültepe et étudier le matériel archéologique lié à la production et à l’usage des textiles. Les empreintes de textiles sur l’envers des scellements permettent d’identifier les techniques de tissage et parfois la nature des fibres textiles utilisées, végétales ou animales. Ces empreintes ont fait l’objet d’une étude plus large incluant également empreintes de vannerie, bois, et autres matériaux. Parmi les outils de l’artisanat textile analysés figuraient les fusaïoles dont le poids et la taille permettent de définir l’épaisseur du fil obtenu, les poids de métier vertical à pesons dont l’analyse indique la nature dense ou non du tissage, et divers outils en os étudiés pour la première fois en compagnie d’une doctorante américaine spécialiste de ce genre de matériel. Les travaux ont aussi porté sur les tablettes cunéiformes exhumées ces dernières années et sur les textes découverts lors de missions plus anciennes et qui offrent de nombreuses informations sur l’artisanat textile et sur la variété des textiles utilisés au quotidien. Les trois chercheures ont présenté une conférence conjointe au 2nd Kültepe International Meeting qui s’est tenu sur le site à la fin du mois de juillet.

***

3-5 juillet 2015 : Participation des membres du GDRI ATOM au Festival du Lin et de l’aiguille

Festival du lin et de l’aiguille, Vallée du Dun, 3-5 juillet 2015,  Visite de l’usine Terre de lin à Fontaine-le-Dun et arrachage du lin vers le château de Silleron (Angiens) . Il existe des variétés de lin différentes pour fabriquer de l’huile ou pour obtenir des fibres textiles. Le texte présenté ci-dessous concerne la plante à fibres textiles. Lire la suite

capsule_de_lin_web

***

19 Juin- 31 Octobre: Exposition « Le textile dans tous ses états: une archéologie méconnue » (Clermont-Ferrand, Musée Bargoin).

Les textiles archéologiques connaissent aujourd’hui un véritable regain d’intérêt : fragiles et rares, ils sont pourtant de précieux informateurs.
À partir de pièces emblématiques du musée Bargoin et de pièces récemment découvertes dans la région, l’exposition « Le textile dans tous ses états : une archéologie méconnue » propose de faire le point sur cette discipline en plein essor. De l’âge du Fer à l’époque médiévale, ce sont à la fois toutes les étapes de la chaîne opératoire de production et les usages pratiques ou symboliques du textile qui bénéficient d’un éclairage nouveau.

Expo Textile dans tous ses états

***

7-8 mai 2015 : Conférence internationale “First Textiles: The Beginnings of Textile Manufacture in Europe and the Mediterranean” (Copenhagen)

First_Textiles_web

Programme (en anglais)

Extraits (en anglais)

***

Les objets comme source : les textiles. Séminaire organisé par Sophie Desrosiers et Marie Phliponeau. Lundi de 17 h à 19 h (salle 4, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 2 mars 2015 au 18 mai 2015. Les douze séances de ce séminaire se sont tenues entre mars et mai 2015 avec de nombreux intervenants extérieurs.

***

Janvier – avril 2015 : Séminaire d’histoire et d’Archéologie des Mondes Orientaux (SHAMO) on “Textiles et Genre” Maison Archéologie et Ethnologie, Nanterre (Cécile Michel)

Shamo_textiles_and_gender_web