Sommaire
Hommage
à R. Ginouvès
 
  Sa vie
 
  L'homme et ses goûts
 
 
 

Dynamique et persévérant, il était aussi un homme sensible et attachant.

Il était doué d'une forte sensibilité poétique.
"Et enfin, on ne sait pas assez que, dans nos espaces verts, dans nos arbres encore beaux malgré l'arrivée de l'hiver, nichent des quantités d'oiseaux, de variétés parfois étranges : la liste officielle, publiée dans le fascicule pour les 25 ans du campus, donne les noms de la mouette rieuse, l'étourneau sansonnet, la pie bavarde et le bruant zizi. Eh bien, je souhaite que ces oiseaux viennent s'installer sur notre maison, mais je souhaite surtout que s'y retrouvent, venant de tous les coins de l'horizon, ces grands vols d'oiseaux sauvages, les libres envolées de l'esprit".
Extrait du discours qu'il a écrit pour la pose de la première pierre de la Maison de l'Archéologie et de l'Ethnologie (aujourd'hui, Maison René Ginouvès), 1994

Amateur de musique, il aimait particulièrement Bach, Schubert, Ravel. Il jouait de l'épinette chez lui, du piano à Athènes, et même de l'orgue dans l'église de Saint Guilhem du désert.

 
  René Ginouvès, à l'âge de 59 ans
© AM.Guimier-Sorbets (UMR ArScAn), 1985.