Hériter 1962

Hériter 1962
Harkis et immigrés algériens à l’épreuve des appartenances nationales
Giulia Fabbiano

Collection : Sociétés humaines dans l’histoire

Nombre de pages : 266 p.
ISBN-13 9782840162445
Prix : 23,00 €

Commander l’ouvrage

Plus d’un demi-siècle après la fin de la « guerre d’Algérie », les descendants d’immigrés et de harkis sont rendus légataires de la fracture intervenue au moment de l’indépendance, en 1962. Ils sont présentés comme appartenant à deux mondes tenus pour distincts, porteurs de mémoires conflictuelles. Or, en dépit d’une rivalité trop souvent exploitée sur la scène publique, ils partagent des références et des imaginaires culturels, des espaces, des moments, des interstices du quotidien. Ils se fréquentent, se lient d’amitié, nouent des relations amoureuses, fondent des familles.

L’auteure souhaite rompre avec une représentation stéréotypée des Français d’origine algérienne et en historiciser le devenir identitaire. En posant, comme hypothèse initiale, que l’altérité algérienne connut au moment de la décolonisation une mutation profonde, elle mène une ethnographie située de l’« effet 1962 ». Ainsi est-il question de dénouer les fils d’une appartenance éclatée afin d’en comprendre les sources et les lieux d’inscription, d’en appréhender les narrations et d’en évaluer les retentissements au quotidien.

Cet ouvrage apporte un éclaircissement empirique important sur les zones d’ombre qui hantent l’universalisme républicain et, plus généralement, les sociétés postmodernes : la saillance de l’ethnicité, la nature et la place des frontières entre groupes, les dynamiques et les imaginaires postcoloniaux.


Sommaire

 

Introduction
1962, les Arabes et la postethnicité

Pratiques françaises de l’altérité algérienne
Expériences postcoloniales des origines

Lieux
France(s)

Mas Thibert, le village des harkis
Bienvenue à Barriol city
Positions migratoires et enracinements

Algérie(s)
Ruptures mémorielles
Performer l’Algérie
Vues d’Algérie

Guerre(s)
Empreintes mémorielles
La révolution et les descendants d’immigrés
L’engagement et les descendants de harkis

Récits
L’empreinte des origines, ou ce qu’être arabe veut dire

De l’assignation altéritaire à l’imaginaire identitaire
Arabité proclamée ou l’investissement détourné des origines
Arabité située

Ethnicité en éclats
« Moi je suis un Algérien pur. Ma mère, c’est une Algérienne, mon père c’est un Algérien, je suis quoi moi ? »
« Mon père a été harki, moi je suis fils de harki »

Pratiques
Rencontres urbaines

La naturalisation du corps
Grandir ensemble à Barriol
Duos, groupes et pratiques de réseaux
Boutades et silences

Mixité postcoloniale
Proximité culturelle et distance postcoloniale
Legs et transmissions

Conclusions
Dépasser 1962

Récits
Rencontres en situation
Réconcilier l’histoire

 

Bibliographie
Liste des archives communales consultées
Table des illustrations
Illustrations