Isabelle RIVOAL – Modèles sociologiques pour penser le glissement des valeurs à l’échelle de la vie humaine : ajustement, grandeur, congruence

Modèles sociologiques pour penser le glissement des valeurs à l’échelle de la vie humaine : ajustement, grandeur, congruence

Isabelle RIVOAL
Chargée de recherche au CNRS (LESC)
Page personnelle

 

TRANSITIONS HISTORIQUES : rythmes, crises, héritages.
12e colloque annuel de la MAE

Retour aux vidéos


Qui n’a pas entendu l’expression « de mon temps, c’était (ou ça n’était pas) comme ça ? De mon temps on faisait (ou on ne faisait pas) comme ça ? ». Cette manière de dire, partagées par homme à travers les époques et la diversité des cultures entérine, du point de vue de l’individu qui en a fait l’expérience, qu’un écart est désormais matérialisé entre un avant (« son » temps) et un présent (le temps des autres) dans lequel il ne se reconnaît plus complétement. A y regarder de plus près, l’expression porte reconnaissance de la démonétisation de valeurs, de pratiques, de manières d’être qui ont eu cours et dont la consistance se serait dissolue. Il s’agit bien d’une manière de dire l’expérience de la transition. A partir de cette idée, je propose d’envisager la question de la « transition historique » à l’échelle
« micro » pour l’historien d’une vie d’homme ; comme expérience qu’il convient de pouvoir saisir. Mon exposé serait ainsi plus précisément consacré à l’exploration des modèles sociologiques qui se sont attachés à penser l’évolution des valeurs sur lesquelles les individus indexent leurs actions, leurs actions, leurs évaluations quotidiennes. Je considérerai d’abord la sociologie durkheimienne à travers l’examen du couple normes / déviance et la notion d’ajustement / non-­‐ajustement qui permet de penser la dynamique du social dans le temps. Je considererai ensuite le modèle des mondes et des différentes grandeurs développé dans la sociologie pragmatique de Luc Boltanski et Laurent Thévenot. Mais ma présentation fera la part belle à une sociologie existentielle restée largement méconnue, qui s’est donnée pour projet de saisir l’expérience du désengagement des individus qui ne parviennent pas à s’adapter (s’ajuster) à la transition des valeurs. J’explorerai notamment la vertu heuristique pour penser ces phénomènes de micro-­‐transition du concept de congruence développé par Giora Shoham.