Journal de la Société des américanistes 102-2

Journal de la Société des américanistes, tome 100-2

Le Journal de la Société des américanistes est une revue soutenue par le Centre national de la recherche scientifique, le Centre national du livre et l’Académie française.

Fondé en 1896, le Journal de la Société des américanistes est une revue scientifique de renom international, qui a publié, sans autre interruption que celles dues aux deux guerres mondiales, une somme irremplaçable de travaux français et étrangers.

Le Journal de la Société des américanistes est une des seules revues au monde à être consacrée aux sociétés et aux cultures amérindiennes envisagées dans la totalité de leur histoire, c’est-à-dire depuis leurs origines jusqu’à nos jours. L’originalité et la richesse du Journal de la Société des américanistes tiennent, d’abord et avant tout, à cette ouverture disciplinaire qui fait se côtoyer dans ses pages préhistoire, archéologie, anthropologie biologique, ethnohistoire, ethnologie, ethnolinguistique et sociologie, toutes dirigées cependant vers un objet d’étude plus ou moins commun : l’Amérique indigène. Un même esprit d’ouverture s’observe d’ailleurs en ce qui concerne les langues admises par la revue : français, anglais, espagnol, portugais, voire allemand et italien, outre, bien sûr, les langues indiennes elles-mêmes. Spécialisé, mais tournant résolument le dos au cloisonnement des disciplines, le Journal de la Société des américanistes a pour public naturel l’ensemble des anthropologues au sens le plus large du mot qui, des étudiants aux spécialistes, travaillent sur l’Amérique autochtone.

La grande enquête sur les revues françaises en sciences humaines et sociales effectuée par le CNRS en 2003-2004 à la demande de la Fondation européenne pour la science afin de constituer une liste de références des périodiques européens n’a retenu dans la catégorie des meilleures revues en anthropologie sociale que deux titres dont le Journal de la Société des américanistes.

Commander l’ouvrage :
Société des américanistes, Musée du quai Branly
222, rue de l’université, 75343 Paris cedex 07
societedesamericanistes@yahoo.fr

Consulter sur Jstor

Sommaire

Alfred Métraux : relectures transatlantiques

Philippe Erikson – Présentation
Daniel Métraux, Fernande Schulmann, Monique Lévi-Strauss, Simone Dreyfus-Gamelon –  Témoignages
Federico Bossert – Alfred Métraux y la utopía del Gran Chaco
Lorena  I. Córdoba – Mission en temps de guerre : Alfred Métraux dans le Pilcomayo
Rodrigo Montani – Lengua y artefactos en la etnografía wichí de Alfred Métraux
Diego Villar – Culture matérielle et changement : Alfred Métraux chez les Chiriguano
Pablo  F. Sendón – Vestiges du passé. Alfred Métraux et les Čipaya de Carangas (1930-1931)
Fernando Giobellina Brumana – El Métraux haitiano. La construcción de una etnología religiosa

Note de recherche
Benoît Bérard, Jean-Yves Billard, Thierry L’Etang, Guillaume Lalubie, Costantino Nicolizas, Bruno Ramstein et Emma Slayton – Approche expérimentale de la navigation précolombienne dans les Antilles

Chronique
Grégory Deshoullière – Une première route dans le Transkutukú, terres jivaro. Quelques remarques sur le rapport entre ethnicité, territoire et développement économique au temps de la Révolution citoyenne (Équateur)

Comptes rendus
Isabelle Combès, Historia del pérfido Cuñamboy. La Cordillera chiriguana en los albores de la independencia de Bolivia, por Diego Villar
Lorena Córdoba  (ed.), Dos suizos en la selva. Historias del auge cauchero en el Oriente boliviano, por Pilar García  Jordán
Cristina Messineo, Arte verbal qom: consejos, rogativas y relatos de El Espinillo (Chaco), por Emilio Robledo
Jan-Åke Alvarsson, Etnografía ‘Weenhayek, par Alain Fabre