Le chemin et le champ

Le chemin et le champ
Parcours rituel et sacrifice chez les Mixe de Oaxaca (Mexique)

Par Perig Pitrou

Éditeur : Publications de la Société d’ethnologie, Nanterre
Collection Recherches américaines

EAN : 9782365190138
368 pages
format : 240 x 160 mm
Prix : 25 €

Commander l’ouvrage

Comme de nombreuses autres communautés paysannes amérindiennes de l’État de Oaxaca au Mexique, les Mixe réalisent régulièrement des sacrifices de volailles pour solliciter l’aide d’entités de la nature dans des contextes politiques, agricoles et thérapeutiques, ou en lien avec des étapes du cycle de vie. La diversité des finalités poursuivies soulève plusieurs questions. Pourquoi ces demandes exigent-elles des participants l’ascension d’une montagne avant de partager des repas rituels ? Pour quelles raisons faut-il que le sang des animaux soit répandu sur des dépôts cérémoniels élaborés selon une comptabilité complexe ? Pour répondre à ces interrogations, l’enquête restitue les discours rituels prononcés en langue vernaculaire en les reliant aux actions exécutées par les participants. Par-delà la description des gestes et des parcours réalisés par les humains, l’enjeu est de découvrir quelles actions les Mixe attribuent aux destinataires des sacrifices, et notamment à « Celui qui fait vivre ». Ce sont ces entités qui, bien qu’en partie invisibles, donnent sens, par leur présence et les pouvoirs qu’on leur prête, à l’organisation rituelle. Au fil des pages, le lecteur découvre comment les humains se coordonnent avec ces partenaires d’un genre particulier pour réaliser certaines activités : partager des repas, occuper des fonctions dans l’équipe municipale, faire croître le maïs ou protéger les enfants… Tandis que le « champ » implique une activité synchronisée de la part de tous les partenaires, le « chemin » renvoie à une organisation politique dans laquelle chaque nouvelle génération prend le relais de celle qui la précède.

Ancien membre de la Casa de Velázquez, Perig Pitrou est anthropologue au CNRS, rattaché au Laboratoire d’anthropologie sociale du Collège de France. Lors d’enquêtes ethnographiques de longue durée menées au Mexique, il s’est intéressé à la ritualisation de l’activité politique dans les sociétés amérindiennes. Engagé dans un projet d’« anthropologie de la vie », il étudie désormais les conceptions du vivant dans les sociétés occidentales et non occidentales. En 2016, le CNRS lui a remis une médaille de bronze pour ses recherches dans ce domaine.


Sommaire

PREMIÈRE PARTIE

Un parcours rituel pour sceller un accord

Chapitre premier — Parcours rituel et sacrifice dans la Sierra Mixe (19)

  1. Sacrifice et coordination de l’action avec les non-humains
  2. La Sierra Mixe et le municipe de Tlahuitoltepec
  3. Les parcours rituels : organisation générale et contextes

Chapitre 2 — Logique de l’enchaînement rituel (41)

  1. L’instauration d’un ordre de succession par la prescription rituelle
  2. Le parcours, une succession de situations d’interlocution
  3. Le cadre spatio-temporel de l’accord et de la collaboration

Chapitre 3 — L’opération sacrificielle : pluralité des transferts matériels et des actes de parole (65)

  1. Sacrifices dans l’espace domestique et au sommet de la montagne
  2. Pluralité des transferts matériels au sommet de la montagne
  3. Pluralité des actes de parole : faire et défaire les liens

Chapitre 4 — Les repas et la mise en scène de l’acceptation (93)

  1. Le transfert alimentaire entre identité et différence
  2. La mise en scène de l’acceptation
  3. Commensalité et réciprocité : l’instauration d’un régime de collaboration
  4. La fin du parcours entre co-activité festive et repos

 

DEUXIÈME PARTIE

La coordination de l’activité

Chapitre 5 — Dépôt cérémoniel et co-activité mimétique (121)

  1. Distribution rituelle et pluralité des transferts matériels
  2. La distribution de « Celui qui fait vivre » : une politique cosmique
  3. La distribution dans le cadre d’une co-activité mimétique

Chapitre 6 — L’émergence d’un centre d’activité (137)

  1. Façonner le corps dans le cadre de la co-activité
  2. Construire l’enfant lors du repas rituel
  3. Faire émerger un nouveau centre d’activité dans le monde

Chapitre 7 — Co-activité et sacrifice : remarques comparatistes (163)

  1. Déplacement rituel et mise en scène de l’acceptation
  2. Sacrifice et encadrement de la collaboration
  3. La co-activité en Mésoamérique, dans les Andes et en Océanie
  4. La place du catholicisme dans le parcours mixe

Chapitre 8 — Le système des charges : hiérarchisation et répartition diachronique de l’activité (189)

  1. Une activité s’insérant dans un cadre hiérarchique
  2. La désignation des représentants
  3. L’activité comme charge à transmettre
  4. Assurer la continuité

 

TROISIÈME PARTIE

Résolution de conflits et distribution de la responsabilité

Chapitre 9 — L’enrôlement des entités de la nature dans l’équipe municipale (211)

  1. Le renouvellement des gouvernants : discontinuité et enrôlement des entités de la nature
  2. Les sacrifices dans la mairie et l’anticipation du conflit
  3. La nouvelle équipe au complet : le repas et la danse sur la place du village

Chapitre 10 — Une systémique du conflit : évaluation et conséquences des actions (243)

  1. Du choc au conflit : l’extension du rapport de force dans le temps
  2. L’intervention des non-humains dans des relations antagonistes
  3. La conception du conflit interhumain et de l’intervention judiciaire
  4. La fête de la Clé : un parcours rituel à la manière d’un procès judiciaire

Chapitre 11 — Le traitement rituel des fautes (273)

  1. Reconnaître ses fautes et demander à en être purifié
  2. Diversité des fautes et extension de la responsabilité
  3. De la « coupure avec la sensation » à la « coupure avec le pardon »

 

Conclusion

Bibliographie

Glossaire

Table des illustrations in-texte

Table des illustrations hors texte