LE CINÉMA AMÉRINDIEN AUJOURD’HUI : GENRES, AUTEURS, EFFETS

Journée d’étude dans le cadre de l’ANR FABRIQ’AM
« La fabrique des patrimoines : mémoires, savoirs et politique en Amérique indienne aujourd’hui »

26 mai 2016 de 9h à 18h30
Campus de Nanterre, bâtiment Max Weber, Amphithéâtre

Avec : Renzo Duin, David Crochet et Nicolas Pradal, Emmanuele Fabiano, Sophie Gergaud, Diego Madi Dias, Isabel Penoni, Pascale de Robert, Valentina Vapnarsky et Patrick Deshayes, Emmanuel de Vienne
Invité spécial : Carlos Fausto
Discutant : Philippe Erikson
Organisateurs : Isabel Penoni et Emmanuel de Vienne

L’usage de la vidéo est désormais généralisé dans les populations autochtones en Amérique du Sud. Il génère une production importante, tant par ses effets sur les sociétés concernées que pour le défi qu’il adresse au cinéma classique. Médium de la relation interethnique, outil de représentation politique, moyen d’obtenir des ressources financières, forme d’expression artistique ouvrant à des carrières internationales, support d’apprentissage rituel ou chorégraphique ou simple captation à usage domestique d’un micro événement, les films indiens contemporains présentent des physionomies très variées et touchent des publics très divers. Cette journée d’étude entend explorer cette diversité de formes et de fonctions. Son enjeu principal est de chercher à dépasser, par l’analyse de films spécifiques, l’opposition entre deux lectures également univoques : celle de l’acculturation d’une part (les vidéos sont l’indice d’une mondialisation passivement reçue), celle de l’appropriation d’autre part (les vidéos sont activement et délibérément indigénisées).

Programme et résumés des conférences (à télécharger)


PROGRAMME
Matinée (9h-12h20)

9h00-9h20 Introduction Emmanuel de Vienne (Université Paris Ouest Nanterre-EREA/LESC)
9h20-10h00 Bila Burba, l’esprit de la révolution : cinéma amérindien et éthique transgénérationnelle. Diego Madi Dias (Fondation Fyssen-Laboratoire d’Anthropologie Sociale)
10h00-10h40 Films à fins de « conservation » ou les deux « chemins » du cinéma kuikuro. Isabel Penoni (Musée du Quai Branly)

Pause café

11h00- 11h40 Le cinéma collaboratif amérindien (documentaire/fiction) : participation et enjeux chez les Wayana du Haut Maroni (Guyane française et Suriname). Renzo Duin (University of Oxford – School of Anthropology and Museum Ethnography), Nicolas Pradal (École Supérieure d’Audiovisuel, Toulouse), David Crochet et Kupi Aloike.
11h40-12h20 Tarzan, le « véritable » indigène. Cinéma d’aventure, lectures de la réalité sociale et dynamique interethnique parmi les Urarina du río Chambira (Amazonie péruvienne). Emmanuele Fabiano (École des Hautes Études en Sciences Sociales-LAS)

Déjeuner

Après-midi (14h-18h30)

14h00-14h40 Baktun : Une telenovela maya ou l’art du genre hybride. Valentina Vapnarsky (CNRS-EREA/LESC) et Patrick Deshayes (Université Lumière-Lyon II, EREA/LESC)
14h40-15h20 Le cinéma amérindien et le droit à la communication: de l’autochtonisation des médias à la réappropriation collective des imaginaires. Sophie Gergaud
15h20-16h00 D’une rive à l’autre et réciproquement. À propos du film « Musées miroirs » de Bepunu Kayapó. Pascale de Robert (IRD-PALOC)

Pause café

16h30- 17h30 Écrire avec la caméra : éléments de réflexion sur les dilemmes de la production autochtone brésilienne. Carlos Fausto (PPGAS – Museu Nacional – Universidade Federal do Rio de Janeiro)
17h30–18h30 Discussion

logo_fabriquamLesclogo_ANR