Le Prestige. Autour des formes de la différenciation sociale

Collection Colloques de la Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès, no 10

Sous la direction de Frédéric Hurlet, Isabelle Rivoal et Isabelle Sidéra
2014, 298 p., 16 x 24 cm
ISBN : 978‑2‑7018‑0360‑9

Commander l’ouvrage

Le prestige s’entend d’ordinaire comme le caractère de ce qui suscite de l’attrait, est admirable ou impose le respect. Il peut être attaché à des personnes comme à des groupes sociaux, à des métiers, à des lieux ou encore à des objets. D’une manière générale, on pourrait entendre le prestige comme une valeur que l’on attribue à quelqu’un ou quelque chose et qui le distingue à ce titre. C’est à l’étude des formes de la différenciation sociale qu’est consacré ce volume, rassemblant les travaux de la 10e édition du colloque de la Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès. L’exploration transversale du prestige et de ses différents usages pour penser les hiérarchies, la stratification, la compétition, l’objet, les modalités d’évaluation et les échelles de valeur, le rapport à la richesse et à sa transformation, la confiance et le lien social s’appuie sur le dialogue entre la philologie, l’histoire, l’archéologie et l’anthropologie. Caractéristique de l’activité humaine et des stratégies sociales, le prestige est observé d’abord comme savoir-faire ou savoir-être, dont les déclinaisons sont infinies mais qui toutes fonctionnent comme motifs de la distinction sociale. Le contrôle des ressources et plus généralement de la richesse matérielle ou immatérielle reste néanmoins la modalité centrale de la différenciation entre les membres d’une même société. Ceci se manifeste dans l’acquisition d’objets de luxe dans le cadre de consommations de prestige. Le prestige implique aussi reconnaissance et visibilité et passe par des formes d’affichage public qui organisent bien souvent le contrôle de l’espace politique par les élites.


SOMMAIRE

Frédéric Hurlet, Isabelle Rivoal et Isabelle Sidéra, Entre affirmation de statut et désir de reconnaissance. Introduction au prestige

Savoir-faire de prestige et conduites de distinction
Jean-Jacques Glassner, L’invention de l’écriture en Mésopotamie et le renforcement du prestige des élites
Jean-Michel David, Formes du prestige oratoire à Rome, sous la République et le Haut-Empire
Jean-François Thomas, Le prestige politique à Rome : de l’auctoritas patricienne au prince Augustus
Magda Helena Dziubinska, « Pas tout le monde sait faire une belle fête ». Le prestige incertain du chef kakataibo (Amazonie péruvienne)
Alain Duplouy, Le prestige des citoyens. Agôn et citoyenneté dans la Grèce archaïque
Francesco Mari, Le prestige est-il affaire d’héritage ? Le cas d’Apollodore et de Pasion
Emma Gobin, La fabrique rituelle du prestige : le secret initiatique comme opérateur de la différenciation socioreligieuse (Ifá, Cuba)
Christophe Badel, La dignitas à Rome : entre prestige et honneur (fin de la République)

Objets et consommations de prestige
Christelle Mazé, Entre luxe et prestige : les vases en pierre en Égypte ancienne au IIIe millénaire av. n. è. Construction, transmission et réadaptation des signes de pouvoir dans la société égyptienne
Danièle Dehouve, Des fleurs et du tabac. Métaphores et vecteurs du prestige chez les guerriers aztèques
Élise Luneau, Identifier le prestige : éléments de controverse à propos de quelques objets singuliers de la civilisation de l’Oxus (Asie centrale, âge du Bronze)
Laetitia Phialon, De la tombe au palais : la vaisselle en métal comme forme de prestige dans le monde mycénien
Amandine Cristina, Le cheval des élites. Le prestige des propriétaires-éleveurs de chevaux dans l’Antiquité tardive

Boris Deschanel, Prestige et accumulation capitaliste. L’exemple de la bourgeoisie commerciale dauphinoise (1780‑1830)

Affichage public et contrôle de l’espace politique
Egon Flaig, Prestige et capital symbolique. Réflexions sur les funérailles aristocratiques dans la Rome républicaine
Rémi Hadad, L’architecture d’un pouvoir sans prestige : regards croisés à partir du Néolithique précéramique A et des Pueblos du Southwest
Raphaël Angevin, Trajectoires sociales et valeurs d’affirmation des mobiliers de prestige : l’exemple du viatique funéraire lithique des élites de Nagada (Égypte, IVe millénaire)
Bernard Formoso, Le prestige des renonçants en Thaïlande
Juliane Israël, Individual Prestige in a Democratic Society. The Case of the Metic Nikeratos and his Tomb-Monument in Ancient Athens
Camille Thiel, Cuius nomen Deus scit : anonymat et prestige dans les inscriptions de l’Antiquité tardive
Alexandre Niess, Prestige personnel et capital social familial au service du contrôle de l’espace politique local (1871‑1940)
Carine Constans et Isabelle Rivoal, Le prestige des revues scientifiques et les logiques de classement