Les dépôts carbonatés en contexte archéologique. Une mémoire de la gestion de l’eau

Journées d’étude géoarchéologiques

18-19 septembre 2014, MAE

Télécharger le programme

Les dépôts carbonatés continentaux précipités par certaines eaux chaudes (travertins) ou froides (tufs calcaires, spéléothèmes) sont utilisés depuis de nombreuses années comme enregistreurs fiables des paléoenvironnements. Leur prise en compte en contexte hors-site et intra-site archéologique offre un énorme potentiel pour comprendre la gestion de l’eau par les sociétés humaines.
Préservés à proximité et/ou au sein de structures anthropiques diverses, ces dépôts carbonatés sont une véritable fenêtre sur les conditions d’exploitation d’une source et sur l’utilisation de ses eaux, représentant ainsi une mémoire d’une gestion de l’eau.

Ces journées d’étude internationales sont l’occasion de proposer un état de l’art de la question des dépôts carbonatés anthropiques et de leur apport aux questionnements archéologiques. La lumière sera ainsi faite sur la lecture de ces archives sédimentaires, fruit d’un dialogue interdisciplinaire, et qui bénéficie du progrès des techniques analytiques permettant maintenant d’obtenir des signaux à très haute résolution temporelle.

Comité d’organisation

Julien Curie (Université Paris-Sorbonne/ UMR 6298 ArTeHiS)
Christophe Petit (Université Paris 1/ UMR ArScAn, Equipe Archéologies Environnementales)
Cees Passchier, Gül Sürmelihindi (Université de Mayence)

avec les collaborations de
John Scheid (Collège de France)
Sophie Bouffier (Centre Camille Jullian, Université Aix-Marseille)
Ecole doctorale d’Archéologie ED 112 (Université Paris 1)

Contact : julien.curie@u-bourgogne.fr



ArscanUniversité Paris 1