Webmail
Annuaire

Séminaire général du LESC (2011-2012)

Vendredi 29 juin 2012, de 9h45 à 16h30 – « Reconstruction, réconciliation et État de droit en situation de guerre ou d’après-guerre » / “Reconstruction, Reconciliation and Rule of Law in War and Post-War Countries”

Journée organisée par le LESC, l’Institut des sciences sociales du politique (CNRS-UPOND), le réseau Justice spatiale (UPOND) et le programme ANR Just-India (Justice et gouvernance en Inde et en Asie du Sud)

Programme de la journée


Vendredi 8 juin 2012, à partir de 10h – « Talking about “Environment and Society” – Questions de recherche sur “environnement et société” »

Cette journée, organisée par Sophie Blanchy, Eric Garine et Fabienne Wateau, se veut un moment d’échange sur les méthodologies, les objets à construire, la conceptualisation et les références marquantes des problématiques actuelles concernant le thème « environnement et société ». Pour réfléchir à partir d’ethnographies précises et récentes, nous profitons de la présence en France de Andrew Walsh, qui lancera le débat en présentant les conclusions de ses derniers travaux menés à Madagascar (ouvrage à paraître). Des jeunes chercheurs doctorants proposeront ensuite à la discussion certains aspects de leurs questions de recherche.

Programme de la journée


Jeudi 31 mai et vendredi 1er juin 2012, à partir de 9h30 – « Cryptographie. Journées d’étude dédicacées à Laurence Caillet »

La cryptographie peut être définie comme l’art de la communication secrète. Il s’agit le plus souvent, mais pas exclusivement, d’une opération d’écriture, caractérisée par des procédés de dissimulation de nature diverse. Ces procédés sont déployés par le recours à de très nombreuses sources : des textes sacrés aux philosophies de la représentation, des mathématiques à la linguistique, de la théorie de l’information à la théorie quantique… D’une très grande immédiateté et instantanéité ou bien au contraire d’une infinie complexité, elle requiert des opérations de décryptage, sorte de pragmatiques interprétatives fondées sur l’histoire personnelle ou bien sur la logique.
Du chiffrement par décalage à la cryptographie de tradition alphabétique, jusqu’à la cryptographie quantique contemporaine, la cryptographie se déploie sous des formes extrêmement variées. Contrairement à l’idée courante, elle ne concerne pas seulement des inscriptions agencées de façon à demeurer incompréhensibles par les autres mais aussi des textes lisibles par tout un chacun, dans lesquels seuls les spécialistes accèderont à un message savamment dissimulé entre les lignes, les signes, ou les symboles.
Le thème des écritures secrètes est abordé en ethnologie depuis très longtemps (il y est lié bien souvent à celui des écritures rituelles ou bien celui des écritures révélées). L’ambition de ces journées est d’élargir le spectre de la réflexion sur la cryptographie et d’appréhender, de manière croisée, la nature et les usages d’une cryptographie mettant en œuvre un régime enclavé de la connaissance.

Programme de la journée


Vendredi 13 avril 2012, de 9h30 à 17h30 – « Morale et cognition : Les origines de la morale »

En 2011-2013, un cycle d’étude sur « La morale et la cognition à l’épreuve du terrain » se tiendra au Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative. Il a pour objectif de favoriser les rencontres entre chercheurs en sciences sociales et chercheurs en sciences cognitives autour des questionnements précis sur la morale. Après une première journée d’étude consacrée au rôle des émotions, cette deuxième journée, organisée dans le cadre du séminaire général du laboratoire, portera sur les origines de la morale. L’objectif est de confronter les nouvelles théories évolutionnaires avec les durables méfiances devant les dangers de l’évolutionnisme, autour d’un sujet sensible, l’évaluation et le jugement moral.

Programme de la journée
Compte rendu de la journée


Mardi 24 janvier 2012, de 10h à 17h – « Rencontre interdisciplinaire : préhistoire, anthropologie, éthologie, philosophie », Réflexions sur la création d’un parcours de master pluridisciplinaire

Cette rencontre interdisciplinaire est organisée dans le cadre de la préparation d’un nouveau parcours de master pluridisciplinaire « anthropologie, préhistoire, éthologie », auquel participeraient également des philosophes, qui sera proposé à l’université Paris Ouest Nanterre. Il graviterait autour de l’approche comparative : saisir l’unité de l’homme à travers la comparaison d’une part des sociétés préhistoriques et contemporaines et d’autre part des sociétés humaines et des sociétés animales, y compris les modes de cognition et de communication des hommes et des animaux avec leurs mondes environnants. La journée a pour but de faire échanger et discuter des représentants de ces 4 disciplines, à partir de leur propre présentation et de leur projet interdisciplinaire.

Programme de la journée


Mardi 10 janvier 2012, de 10h à 17h – « Destins du corps, métathéories du psychisme, ethnokinésies », mise en cohérence de l’axe 3 du LESC (2009-2013)

Cette séance de « mise en cohérence » permettra de faire un premier bilan des travaux réalisés et projetés sous un intitulé qui croise des concepts anciens et renouvelés du corps et de la personne, au travers de l’anthropologie de la maladie ou de l’affliction par exemple, avec des approches inédites, notamment par le biais de l’anthropologie de la danse et de l’étude du corps en mouvement.

Programme de la journée



Mardi 13 décembre 2011, de 10h à 17h – « Anthropologie et archéologie du corps en Mésoamérique », journée organisée par le LESC et le laboratoire Archéologie des Amériques (ARCHAM – UMR 8096)

Les chercheurs travaillant sur le Mexique et la Mésoamérique au sein des laboratoires LESC et ArchAm constituent un pôle important de spécialistes au sein de la Maison de l’archéologie et de l’ethnologie. Ils invitent à une journée d’échanges et de discussions comparatistes avec des collègues d’autres laboratoires sur le thème du corps humain : corps malade et mort, corps mesuré et ritualisé, corps représenté et politisé.

Programme de la journée



Mardi 29 novembre 2011, de 10h à 17h – « Violence politique, violence ordinaire », journée organisée par le LESC et l’ISP (Institut des sciences sociales du politique)

La violence a été traitée en anthropologie et en science politique sous des formes multiples et à des échelles différentes. Depuis de nombreuses années, l’anthropologie a par exemple procédé à des approches culturalistes de la violence, s’est intéressée aux conceptions émiques et contextuelles qui peuvent avoir cours dans une société, ou a cherché à problématiser l’impossibilité, pour les victimes de violences, de parler de leur expérience. Plus récemment, la réflexion anthropologique s’est élargie à l’étude des violences de masse, ou a suscité des recherches ethnographiques fines sur l’exercice de la violence, y compris armée, comme élément du lien social. Parallèlement, les conflits armés et la violence sont un champ en plein essor en science politique. Les recherches se sont notamment développées avec des travaux qui abordent les conflits à l’échelle locale et selon une démarche attentive au détail des rapports sociaux. Elles ont également été enrichies par l’analyse des trajectoires sociales et politiques des acteurs locaux et internationaux des conflits armés et de leur résolution. C’est une telle convergence que la journée d’étude organisée conjointement par le LESC et l’ISP entend mettre en évidence.
Il ne s’agira pas tant de se poser la question de la définition de la violence, qui varie selon les sociétés et les contextes, ni ses justifications éventuelles, mais de proposer à la discussion des études de cas où une violence reconnue comme telle par tous est l’un des mécanismes de structuration et de reproduction de l’ordre social. En cela elle présente un caractère « systémique », propre à établir des formes particulières du politique dans la société.

Programme de la journée


JPEG - 15.1 ko
Iceberg devant Mittimatalik,
Nunavut, 2003 (© G. Bordin)
Vendredi 7 octobre 2011, de 9h30 à 13h30 – « Anthropologie de la nuit : perspectives transdisciplinaires »

Le séminaire sera consacré à un exposé des travaux du groupe « Anthropologie de la nuit » et à la présentation plus détaillée du projet de recherche pour l’année 2011-2012, en particulier à l’association souhaitée avec des chercheurs et praticiens du Centre du sommeil et de la vigilance de l’Hôtel Dieu à Paris.

Programme de la journée



Mis à jour le 6 septembre 2013