Webmail
Annuaire

BEAUD Sylvie

Domaines régionaux

Chine

Domaines thématiques

ethnologie générale, rapport à l’autre, ethnicité, étude des rituels, organisation sociale et parenté, politique culturelle

Mots-clefs

ethnicité, rituel, théâtre, vêtements, costumes, masques, festivals, Yunnan, Han, Guan Suo, « fossile vivant », nuo


Thèse

Masques en parade. Étude d’une identité Han à la jonction du rituel et du politique ; l’exemple du Théâtre de Guan Suo (Yunnan, Chine), sous la direction de Brigitte Baptandier, soutenue le 20 septembre 2012

Présentation

Formée en sinologie (maîtrise de langues et de civilisation chinoise à l’INALCO) et en ethnologie, Sylvie Beaud est membre de l’Atelier « Chine » au sein du LESC. Elle a également travaillé avec des équipes internationales dans le cadre du Global COE for Research on Theater and Film organisé par l’université de Waseda (Tokyo) et de l’Asian Studies Network (ASNET) fondé à l’université de Tokyo.
Elle a enseigné l’ethnologie en tant que monitrice-allocataire de recherche au département d’ethnologie de l’université Paris Ouest pendant trois ans (2004-2007), ainsi que le français langue étrangère à Tokyo.


JPEG - 30.8 ko
Tenues des femmes de Yangzong devenues
les costumes de leurs troupes de chants et de danses,
Yunnan, 2002 (cliché S. Beaud)

L’orientation générale de ses recherches porte sur les questions du rapport à l’autre. Ses travaux concernent en particulier les Chinois hans, la population majoritaire du pays, dans le contexte multiethnique de la province du Yunnan. Si nombre de populations minoritaires ont fait l’objet de recherches par les chercheurs occidentaux, très peu de travaux sont consacrés aux Hans qui totalisent pourtant deux tiers des habitants de la province. C’est dans l’objectif de pallier ce manque qu’elle s’est consacrée à l’étude d’un canton habité seulement par des Hans, dont les femmes portent au quotidien des tenues les assimilant à des « minorités ». À cette fin, elle a effectué plusieurs séjours dans la région de Yangzong entre 2002 et 2007.

JPEG - 31.1 ko
Marche processionnelle du Théâtre de Guan Suo
à l’occasion du Nouvel An, Yunnan, 2006
(cliché S. Beaud)

Sylvie Beaud a montré à travers l’étude de ces vêtements féminins que les habitants de Yangzong se mettaient eux-mêmes en situation d’exotisme, à la manière dont les traits culturels des populations minoritaires sont mis en scène (folklorisés) et érigés au rang d’emblèmes. Cette situation pour le moins étonnante demandait à être approfondie, et Sylvie Beaud a poursuivi cette recherche par le biais d’un autre trait distinctif de la même population, qui concernait cette fois plus directement les hommes : une troupe de théâtre masqué officiant pour les rites de Nouvel An. Celle-ci, nommée Théâtre de Guan Suo (Guan Suo xi), a constitué le fil conducteur de sa thèse de doctorat. Elle en a interrogé tous les aspects, des artefacts aux rites sacrificiels et exorcistes en passant par la transmission familiale des rôles, les relations intervillagoises et la politique culturelle gouvernementale. En effet, cette pratique est au cœur d’enjeux tant rituels, historiques et identitaires locaux qu’économiques et géopolitiques régionaux, voire nationaux.

Dans la continuité de ses précédents travaux, Sylvie Beaud s’attache désormais à poursuivre certaines pistes telles que les relations de parenté et la transmission d’une charge rituelle parmi les officiants séculiers. De façon plus large, ses perspectives de recherche concernent la propagande en Chine, ses mécanismes de réappropriation et de diffusion, en particulier à travers l’organisation sociale et rituelle locale.

Allocations, contrats, bourses…

  • 2013, prix de thèse des études chinoises (Association française des études chinoises)
  • 2011, assistante de recherche du Global COE Program for Research on Theater and Film, Waseda University (Tokyo)
  • 2010, doctoral dissertation fellowship, Chiang Ching-kuo Foundation, Taiwan
  • 2004-2007, allocation de recherche du ministère français de l’Éducation et de la Recherche

Publications

  • à paraître, Corps humains, corps divins. Transformation rituelle des acteurs du Théâtre de Guan Suo, in B. Baptandier (éd.), Le corps lacunaire, le battement de la vie. Approches ethnologiques, 34 p.
  • à paraître, Contemporary Chinese Masks in the Flux of Modernity – An Anthropological Perspective on the Guan Suo Opera, in A. Reynolds and B. Roos (éd.), Masks of modernity : Un/covering global modernisms, 21 p.
  • à paraître, How the North tried to pacify the South through ritual practices : The origins of the Guan Suo Opera in the Nineteenth Century, in V. Mair (éd.), Imperial China and its Southern neighbours (Nalanda-Sriwijaya Centre, ISEAS, Singapore), 30 p.
  • 2012, Un« fossile vivant » de la culture nuo nationale : réflexion sur la désignation de nuoxi appliquée au Guan Suo xi », Études chinoises, XXXI (1) : 95-108.
  • 2012, compte rendu de : Jean Jacques Tschudin, Histoire du théâtre classique japonais (coll. Essais, Toulouse, Anacharsis, 2011), Ebisu, 48 (automne-hiver) : 203-205.
  • 2010, De la couleur à la voix : l’exemple des masques du Théâtre de Guan Suo (Yunnan, Chine), in G. Boëtsch, D. Chevé et H. Claudot-Hawad (éd.), Décors des corps (Paris, CNRS Éditions) : 343-350.
  • 2006, compte rendu de : Yves Lenoir et Nicolas Standaert (éd.), Les danses rituelles chinoises d’après Joseph-Marie Amiot : aux sources de l’ethnochorégraphie (Namur/Bruxelles, Presses universitaires de Namur/Éditions Lessius, 2005), Études chinoises, XXV : 415-421.

Communications

  • 2 oct. 2012, « De l’instrument politique à l’emblème culturel : le cas du Théâtre de Guan Suo dans le sud-ouest de la Chine », séminaire doctoral, Institut Français de Recherche à l’Étranger de la Maison franco-japonaise (MAEE/CNRS, UMIFRE 19), Tokyo.
  • 24-26 sept. 2012, « La valse des masques : circulation des artefacts du Théâtre de Guan Suo au niveau régional (Chine) », Colloque international ANR Himal’Art « Parcours d’objets d’objets – Objets d’art himalayens en transit », université Paris Ouest/musée du quai Branly, Nanterre/Paris.
  • 10-13 juillet 2012, « A multi-religious ritual supporting the local Han identity : a case study on the Guan Suo Opera (Yunnan, China) », panel « Multi-religious rituals : performativity, ambivalence and the need to cope with uncertainty », Annual Congress of the European Association for Anthropology (EASA), Université Paris Ouest Nanterre La Défense, Nanterre.
  • 28-29 juin 2012, « The Origins of the Guan Suo Opera in the Nineteenth Century : How the North tried to pacify the South through ritual practices », Conférence internationale « Imperial China and its Southern neighbours », Singapour.
  • 7 juin 2012, « The sociological context at the origins of the Guan Suo Opera in nineteenth century Yunnan (China) », séminaire de l’Asian Studies Network (ASNET), Institute for Advanced Studies on Asia, The University of Tokyo (Japon) [résumé en ligne].
  • 3 avril 2012, « De l’instrument politique à l’emblème culturel : perspective diachronique sur le culte de Guan Suo dans le sud-ouest de la Chine », journée d’études « Les emblèmes culturels comme ressources politiques », LERSEM, équipe CERCE, Centre de la Maison des sciences de l’Homme, Montpellier.
  • 23 juin 2011, « Des rites de nuo aux “fossiles vivants”. Réflexions sur une désignation ancienne remise au goût du jour », journée de l’AFEC (Association française des études chinoises), Paris.
  • 28 mai 2011, « Cong Guan Suo xi de jiaodu laikan Zhang Yimou de dianying “Qianli zou danqi“ 从关索戏的角度看张艺谋的电影《千里走单骑》 » (Regards sur le film “Riding Alone, Pour un fils“ de Zhang Yimou sous l’angle du Théâtre de Guan Suo), conférence dans le cadre du programme Research on Chinese drama, Global COE for Research on Theater and Film, Université de Waseda (Tokyo, Japon).
  • 16 sept. 2010, « Being Han in Yunnan, Anthropological perspectives », séminaire de l’Asian Studies Network (ASNET), Institute for Advanced Studies on Asia, The University of Tokyo (Japon) [résumé en ligne].
  • 24 mai 2010, « Présentation des masques du théâtre d’exorcisme nuo. L’exemple du Théâtre de Guan Suo », conférence dans le cadre du programme Himal’Art « Circulations des objets d’art en Himalaya », ANR – Université de Paris Ouest Nanterre La Défense – CNRS, Galerie Toit du monde, Paris.
  • 27-29 oct. 2008, « De la couleur à la voix : l’exemple des masques du Théâtre de Guan Suo (Province du Yunnan, République populaire de Chine) », colloque interdisciplinaire « Couleurs sur le Corps », CNRS, Paris.
  • 24-27 avril 2008, « Being Han in a multi-ethnic region of the People’s Republic of China : An anthropological perspective on the inhabitants of Yangzong Valley, Yunnan Province », International conference critical Han studies, Stanford University (California).

Enseignement

  • 2013 (sept-), chargée de cours, département de langue et littérature française, Université Aoyama gakuin, Tokyo (1h30 hebdomadaire)
  • 2013 (janv–mars), chargée de cours, préparation au concours de guide-interprète français-japonais, Athénée français, Tokyo (2h hebdomadaires)
  • 2004-2007, monitorat, Département d’ethnologie, université Paris Ouest Nanterre La Défense
    • 2006-2007
      • TD/L1 Méthodes d’enquêtes (22h)
      • CM/M1 Domaine Corée-Japon : cours sur la Corée (10h)
    • 2005-2006
      • TD/L1 Introduction à l’ethnologie (24h)
      • TD/L2 Introduction à l’étude de l’organisation sociale (20h)
    • 2004-2005
      • TD/L1 Introduction à l’ethnologie (24h)
      • TD/L2 Introduction à l’étude de l’organisation sociale (20h)

Contrat Creative Commons
Le contenu de cette page est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Paternité - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transcrit.

Mis à jour le 21 septembre 2015





Docteur en ethnologie, université Paris Ouest Nanterre La Défense

Contact