Webmail
Annuaire

DOUBLIER Alice

Domaines régionaux

Japon

Domaines thématiques

transmission des savoirs, pratiques de création, anthropologie des techniques

Mots-clefs

céramique, art contemporain, artisanat, apprentissage, égalité, hiérarchie, créativité, Kyôto


Thèse

Enseigner l’art, réformer la société. Apprentissage de la céramique à l’université Seika (Kyôto), sous la direction de Laurence Caillet

La thèse d’Alice Doublier porte sur l’apprentissage de la céramique dans une université privée de Kyôto. Elle s’interroge sur la manière dont on apprend à être créatif dans un pays que l’on a longtemps taxé d’imitateur.

JPEG - 32.2 ko
Après un mois d’entraînement au tour,
les étudiants de 2ème année
ont déposé leurs pièces parées d’engobe
avant de les enfourner pour leur première cuisson,
Japon, 2011 (cliché A. Doublier)

L’université Seika choisie comme terrain de référence a fait de l’originalité et du développement de soi ses caractéristiques phares. Elle se propose en outre, à partir de ces grands principes, de créer un modèle social alternatif fondé sur la liberté et l’égalité et dénonce par là même un système éducatif japonais dominant, centré sur le conformisme et le formatage, qui rendrait l’innovation impensable. Ces idéaux sont marqués par des règles de vie très concrètes sur le campus qui sont parfois remises en causes par les différents acteurs en présence et font l’objet de nombreux débats.

Les recherches porteront plus particulièrement sur la céramique dont la pratique a fait, au Japon, l’objet d’une véritable théorie esthétique et qui y est considérée comme un art majeur. Cet art semble de plus un angle d’attaque idéal dans la mesure où il exprime la polarité qui organise la sociologie japonaise entre un modèle horizontal et un modèle vertical. En effet en tant qu’art traditionnel la céramique serait organisée selon un système strictement hiérarchique de transmission familiale ou pseudo familiale mais elle est parallèlement aussi étudiée comme un art totalement égalitaire pratiqué dans des communautés villageoises. Ces images semblent bien loin de la poterie pratiquée à Seika mais pourtant c’est à partir de celles-ci et des techniques ancestrales transmises dans les familles et les villages que le département de céramique de l’université propose à ses étudiants d’imaginer l’art céramique de demain.

À partir de l’apprentissage technique quotidien de cet art multimillénaire, cette thèse vise à saisir les processus sociaux d’innovation via la tentative de fabrication d’individus originaux. Elle interrogera ce qui se transmet dans l’enseignement artistique et comment la pratique des arts et la découverte de soi sont articulées à un projet politique.

Allocations, contrats, bourses…

  • contrat doctoral

Communications

  • janv. 2013, « Nihon no tôgeikyôiku. Bunkajinruigaku no shiten kara », APP Arts Program, Université Seika, Kyôto, Japon.
  • déc. 2010, « Un artiste contemporain à l’œuvre : pratiques de création chez Kawamata Tadashi », 9e colloque de la Société française des études japonaises (SFEJ), Paris.

Enseignement

  • Département d’ethnologie, université Paris Ouest Nanterre La Défense
    • 2012-2013
      • TD/L1 Cuisine des ethnologues (24h)
      • TD/L2 Organisation sociale (48h)
    • 2011-2012
      • TD/L1 Cuisine des ethnologues (24h)
      • TD/L2 Organisation sociale (24h)
      • CM et TD/M1 Problématiques anthropologiques et controverses (4h)
    • 2010-2011
      • TD/L1 Introduction à l’ethnologie (48h)
      • CM et TD/M1 Problématiques anthropologiques et controverses (16h)

Contrat Creative Commons
Le contenu de cette page est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Paternité - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transcrit.

Mis à jour le 5 mars 2013





Doctorante (LESC), université Paris Ouest Nanterre La Défense

Contact