Webmail
Annuaire

MANCERON Vanessa

Domaines régionaux

France, Angleterre

Domaines thématiques

anthropologie de la nature, relations hommes/animaux, conflits sociaux, anthropologie du risque et de la conservation

Mots-clefs

France, Angleterre, zones humides, mouvements environnementalistes, sciences naturalistes


Présentation

JPEG - 45.6 ko
Réserve naturelle de Shapwick, Angleterre, 2010
(cliché V. Manceron)

Le premier axe qui prolonge le travail de thèse de Vanessa Manceron consiste à considérer les conflits et les rapports de pouvoir qui opposent des groupes sociaux hétérogènes à propos des usages sur le territoire et des perceptions de la nature, en milieu rural, et tout particulièrement dans les zones humides. Le deuxième axe, développé durant ces dernières années, à l’occasion d’un événement fortuit – la grippe aviaire a frappé en 2006 la région de Dombes où Vanessa Manceron a effectué son terrain de thèse – a consisté à étudier les perceptions de la maladie et les réactions plurielles à la crise sanitaire à la fois en Dombes et dans les associations françaises de protection des animaux. Enfin, le dernier axe, qui s’appuie principalement sur un terrain initié en Angleterre, dans la région du Somerset, témoigne d’une inflexion de sa recherche vers les mouvements et institutions chargés de la protection de l’environnement, avec un intérêt grandissant pour les naturalistes amateurs et les militants des mouvements environnementalistes.

Principales publications

  • 2015, What is it like to be a bird ? Imagination zoologique et proximité à distance chez les amateurs d’oiseau en Angleterre », in M. Cros, J. Bondaz et F. Laugrand (éd.), Bêtes à pensées. Visions des mondes animaux (Paris, Éditions des Archives contemporaines).
  • 2015 éd. (avec S. Houdart et S. Revet), La mesure du danger [n° thématique], Ethnologie française, XLV, 1.
  • 2013 éd. (avec M. Roué), L’imaginaire écologique [n° thématique], Terrain, 60.
  • 2011 (avec F. Keck), En suivant le virus de la grippe aviaire de Hong Kong à la Dombes, in S. Houdart et O. Thiery (éd.), Humains, non humains. Comment repeupler les sciences sociales (Paris, La Découverte) : 65-74.
  • 2010, De l’ethnographie à l’écriture : usages et mésusages du récit de vie, in G. D’Agostino, M. Kilani, S. Montes (éd.), Histoires de vie, témoignages, autobiographies de terrain. Formes d’énonciation et de textualisation (Zurich, Lit Verlag) : 157-168 [HAL].
  • 2009 éd. (avec M. Roué), Les animaux de la discorde [n° thématique], Ethnologie française, XXXIX (1).
  • 2009, Grippe aviaire et disputes contagieuses. La Dombes dans la tourmente, Ethnologie française, XXXIX (1) : 57-68 [n° thématique : V. Manceron et M. Roué (éd.), Les animaux de la discorde].
  • 2008, Les oiseaux de l’infortune et la géographie sanitaire. La Dombes et la grippe aviaire, Terrain, 51 (septembre) : 161-173 [en ligne].
  • 2006, Le pays de Dombes et ses mises en image : jeu sur les frontières et quête de reconnaissance, Ruralia, 18-19 : 211-231 [en ligne].
  • 2005, Être maître de l’étang. Histoire d’une appropriation de l’eau au XIXe siècle en Dombes, Études rurales, 175-176 (juil-déc) : 109-128.
  • 2005 Une terre en partage. Liens et rivalités dans une société rurale (Paris, Maison des sciences de l’Homme) [Ethnologie de la France].

     


Publications disponibles à la bibliothèque Éric-de-Dampierre


Bibliographie complète

Mis à jour le 24 septembre 2015





Chargée de recherche, CNRS

vanessa.manceron[at]mae.u-paris10.fr