Webmail
Annuaire
Accueil du site> Actualités > Archives de la rubrique « Actualités »

Archives de la rubrique « Actualités »

Colloque, Maison Max Weber, Nanterre – 22-24 mars 2017

Transition sociale et environnementale : alternatives et communs

Programme


CINÉ-LESC, MAE, Nanterre – lundi 27 mars 2017, 12h, salle 308F du LESC

Projection du film « Ritmos negros del Peru », un film de Florent Wattelier

Plus d’information



Séminaire, MAE, Nanterre – 20 février 2017, 9h30-13h, salle 308F du LESC

Rapports de l’Homme à l’espace domestique en Terres Mayas : diversités des pratiques et croyances contemporaines, Johann Begel (ArchAm), Cédric Becquey (EREA-LESC), Marie Chosson (INALCO-CESSMA)

Les rituels d’inauguration de maison ont, dans la vaste littérature ethnographique mayaniste, fait l’objet de nombreuses descriptions, plus ou moins détaillées, souvent sources d’inspiration pour d’autres disciplines telles que l’archéologie. Un retour sur près d’une trentaine de références de cette littérature, nous permettra d’interroger l’existence, en des temps et lieux différents, de pratiques et croyances partagées relatives aux traitements particuliers des édifices. Il s’agira notamment de questionner le caractère souvent jugé fondateur du rituel en examinant les circonstances de sa répétition, mais aussi son inscription, dans les catégories émiques, dans un complexe plus large de rituels visant au maintien du bien-être de l’individu. Cette contribution reviendra également sur les caractéristiques particulières attribuées aux maisons, considérées, selon les régions, comme animées ou non, espace « clos » ou non, etc. Enfin, plus qu’une analyse achevée, cette présentation aura aussi pour ambition de susciter des échanges comparatifs, préalable indispensable pour enrichir et d’approfondir nos recherches sur le sujet.

Plus d’information


Séminaire, MAE, Nanterre – mercredi 8 février 2017, 14h30-16h30, salle 308F du LESC

Défis pour une ethnographie collaborative dans des secteurs populaires : vendedores ambulantes [vendeurs ambulants] et recuperadores de residuos [ramasseurs de déchets] à Buenos Aires avec María Inés Fernández Alvarez et Sebastián Carenzo, tous deux anthropologues et chercheurs au CONICET en Argentine

Sebastián Carenzo est anthropologue, chercheur au CONICET, rattaché à l’Instituto Estudios Sociales de la Ciencia y la Tecnología, Université de Quilmes (http://unq.academia.edu/ SebastianCarenzo)

María Inés Fernández Alvarez est anthropologue, chercheure au CONICET, rattachée à l’Instituto de Ciencias Antropológicas, Université de Buenos Aires (http://uba.academia.edu/ MariaInesFernandezAlvarez)



CINÉ-LESC, Maison Max Weber, Nanterre – lundi 6 février 2017, 13h, amphithéâtre

Projection du film « Les Messagers » en association avec le programme « Morts en contexte de migration » (ANR/FRSCQ*)

Plus d’information



Colloque international, Maison des Métallos, Paris 11e – 1er-3 février 2017

Conçues pour durer. Perspectives francophones sur les musiques hip-hop, colloque organisé par Alice Aterianus-Owanga, Emmanuelle Carinos, Severin Guillard, Karim Hammou,​ Virginie Milliot, Marie Sonnette

Il sera l’occasion de mettre en valeur les acquis et les nouvelles perspectives de la recherche scientifique sur les musiques hip-hop dans les mondes francophones et au-delà. Il y sera aussi bien question de l’économie des musiques hip-hop, de leurs formes esthétiques, de leurs enjeux politiques, de leur institutionnalisation et leur patrimonialisation, que de leurs circulations transnationales et des appropriations dont elles font l’objet par des publics variés.
Événement scientifique, ce colloque se veut aussi un évènement culturel : il réunira des artistes, des professionnel-le-s et des universitaires autour de rencontres artistiques et de discussions à propos des différentes musiques liées au hip-hop (turntablism, beatmaking, r’n’b, slam…) ou à propos des enjeux politiques soulevés par ces mouvements musicaux.
​Durant trois jours, nous aurons le plaisir d’échanger avec plus d’une vingtaine de communicants, des invités internationaux (Amérique du nord, Afrique, Australie, Europe, etc.), des professionnels des musiques hip-hop et des artistes.​

Plus d’information


Journée d’étude exploratoire du LESC, MAE, Nanterre – jeudi 26 janvier 2017

Futurologies, futurologiques ?

Cette journée d’étude exploratoire du laboratoire, ouverte à toute personne intéressée, sera l’occasion d’esquisser une réflexion collective autour de diverses pistes, questionnements, travaux en cours ou à venir, à propos de ce que nous avons provisoirement appelé « futurologies ». Par ce terme, nous entendons aussi bien examiner les pratiques et les univers des gens qui travaillent sur le futur à divers titres et dans des contextes socio-historiques variés (les « futurologues »), que réfléchir aux diverses manières dont nous-autres-les-anthropologues pouvons nous saisir de ces questions. Comment construire le futur en objet ? Comment saisir et rendre intelligible les manières dont les gens construisent leurs futurs et les incertitudes qui leur sont inhérentes) ? Quelle place donner aux dispositifs d’anticipation dans notre travail ? Comment travailler à partir du futur nous permet-il de mieux comprendre le présent ?…

Programme de la journée


Atelier, MAE, Nanterre – vendredi 20 janvier, 10h, salle 308F du LESC

What is it like to be a vache ? avec Séverine Lagneaux (UCL) et Joffrey Becker (EHESS)

Ciné-chantier et l’atelier Expérience-limite s’associent pour une séance spéciale de visionnage et de discussion.

A partir des rushes du film que Séverine et Joffrey sont en train de tourner sur un élevage laitier robotisé en Belgique, on se posera la question : peut-on se mettre à la place d’une vache et pourquoi faire ? Et jusqu’où peut-on se laisser embarquer par une machine à traire ? Toute personne qui a bu du lait au moins une fois dans sa vie est la bienvenue pour participer à cet atelier ouvert à tous.



Présentation d’ouvrage, Paris – jeudi 15 décembre 2016, 19h

L’ouvrage d’Antoinette Molinié, La passion selon Séville , sera présenté dans la chronique de Jean-Paul Duviols, un rendez-vous bimestriel autour de l’actualité des livres sur l’Amérique latine

Maison de l’Amérique latine, 217 bd Saint-Germain, Paris 7e

Plus d’information



Journées d’étude, LESC-MAE, Nanterre – jeudi 1er et vendredi 2 décembre 2016, salle du conseil 4e étage

Transgresser, manœuvrer, héroïser : fabrique des violences économiques et politiques, journées organisées par Azita Bathaïe (AMU, CNRS, IDEMEC, LabexMed), Lucia Michelutti (University College of London) et David Picherit (CNRS, LESC)

Programme


Mardi 6 septembre 2016 à 0h20, sur Arte – Projection de Ganesh yourself, un film d’Emmanuel Grimaud, 67 mn

Conçu par Emmanuel Grimaud et Zaven Paré, Bappa 1.0 est une interface (à peine) robotisée qui ressemble à s’y méprendre au dieu Ganesh. Pour la première fois dans l’histoire des religions, il est possible de se mettre à la place d’un dieu et pour les dévots, de dialoguer avec lui, le temps d’une conversation ou d’une consultation. À Mumbai, pendant la fête de Ganesh, quiconque se porte volontaire peut piloter Bappa à distance et prendre la voix de Dieu. Prêtres, astrologues, activistes écologistes ou encore militants féministes, s’emparent de la machine. Bappa s’affirme alors comme une interface d’interlocution plausible. Conçue au départ comme une expérience en psychologie des religions, Ganesh yourself devient très vite une expérimentation politique.



Journée d’étude, MAE, Nanterre – jeudi 30 juin 2016, à partir de 9h30, salle 308F du LESC

Journée d’étude en l’honneur de Brigitte Baptandier : Le féminin et le religieux, journée organisée par Gladys Chicharro, Stéphane Gros, Adeline Herrou et Aurélie Névot

Dans l’introduction de La Dame-du-bord-de-l’Eau (1988), paru en anglais sour le titre The Lady of Linshui. A Chinese Female Cult (trad. K. I. Fryklund, 2008), Brigitte Baptandier explicite clairement l’une des intentions qui ont animé ses recherches en Chine (à Taiwan puis dans la province du Fujian) : « L’idée première de ce travail était de mettre au jour ce que représentait, en Chine, la notion de féminité et de porter un regard délibérément féminin sur l’ethnologie chinoise. Autrement dit, il s’agissait à la fois de se demander comment, et par où, on envisage la civilisation chinoise lorsqu’on adopte à son sujet un point de vue féminin, mais aussi d’essayer de remonter aux racines de ce que signifie symboliquement être une femme en Chine, afin de chercher à tenir sur les coutumes et usages particuliers s’y rapportant un autre langage. »
La tradition liturgique et chamanique taoïste étudiée par Brigitte Baptandier s’est avérée un champ fertile pour aborder l’idée même du féminin : le corps de certains médiums y est en soi pensé comme un possible « champ sémantique de la féminité ». Dans le même mouvement, le féminin s’est montré véritablement précieux dans ce contexte pour comprendre le religieux : l’histoire religieuse taoïste repose sur la conception du Yin et du Yang qui associe à la notion pivot de féminité son nécessaire pendant, si bien que « quand il s’agit de féminité, il n’est pas seulement question de femmes ». Cette journée d’étude se propose de continuer à explorer ce que le féminin et le religieux tenus ensembles peuvent nous dire de la Chine et plus généralement des sociétés que nous étudions. Elle voudrait également inviter à une réflexion anthropologique plus large :
Quelle est la part du féminin dans le religieux et quels sont les liens complexes et multiples qui les relient ? Question de méthode, comme de posture de l’ethnologue. Peut-on suggérer, d’une part, qu’une anthropologie du féminin existe en soi et non uniquement dans un jeu de miroir avec une anthropologie du masculin ? D’autre part, les « découvertes » de l’ethnologue sont-elles indifférentes à son genre, chercheur ou chercheuse ?

Doit-on considérer le masculin et le féminin comme le pendant l’un de l’autre et donc à part égale, ou bien peut-on/doit-on au contraire les considérer sur des plans différents dès lors que l’on observe certaines formes d’asymétrie entre les hommes et les femmes ? La part de l’un comme de l’autre dans le religieux viendrait-elle éclairer une forme de valence différentielle ? Dans cette perspective, quelle contribution spécifique l’étude du féminin et du religieux est-elle susceptible d’apporter à l’anthropologie ?

Programme de la journée


Crowdsourcing Europeana sounds, bât. Max Weber, Nanterre – lundi 20 juin 2016, 10h-12h en salle 123 et 14h-16h en salle 118

Archives sonores de la recherche et crowdsourcing européen : une nouvelle façon de participer à la fête de la musique !

Le CNRS participe à un projet européen de portail sonore (CREM-LESC, Phonothèque de la MMSH, CRESSON).
Du 15 au 30 juin, une opération de crowdsourcing, ou enrichissement participatif, est organisée dans 12 pays européens. Au CREM-LESC, dans ses locaux à l’université de Nanterre, la journée du 20 juin sera consacrée à l’enrichissement des archives sonores du CNRS-Musée de l’Homme.
L’objectif est de tester de nouveaux outils en ligne (WITH/Pundit) sur la bibliothèque numérique européenne afin d’identifier le contenu d’archives sonores et de les rendre ainsi plus accessibles. Les volontaires intéressés pourront choisir dans une liste le terme descriptif le plus adapté pour identifier le contenu sonore.

Inscription souhaitée auprès de : josephine.simonnot@cnrs.fr.


Colloque international, ANR Fabriq’am, Paris – lundi 30 mai-mercredi 1er juin 2016, Barge du CROUS, quai François Mauriac, Port de la Gare, Paris 13e

Culture : modes d’emploi. La patrimonialisation à l’épreuve du terrain

Organisation : Anath Ariel de Vidas (CNRS, EHESS), Valentina Vapnarsky (CNRS, UPO), Magda Helena Dziubinska (LESC, EREA) et l’équipe FABRIQ’AM, contact : dziubinska@gmail.com

Ce projet de recherche anthropologique s’interroge sur les avatars de la notion exogène de « patrimoine culturel » dans des sociétés amérindiennes. En Amérique latine, la circulation de personnes et de notions muries sur le Vieux continent se combine avec des politiques multiculturelles où la gestion des cultures des populations amérindiennes devient un mode de gouvernance. De tels collectifs doivent ainsi mettre en avant des caractéristiques ethniques pour se positionner sur l’échiquier national. Ils doivent donc montrer qu’ils possède une culture ou un « patrimoine culturel » spécifique. On observe ainsi un passage de la sphère privée de l’« intimité culturelle » à la sphère publique – ce qui est l’une des caractéristiques de la patrimonialisation. Il y a là une tendance à objectiver, isoler, figer des faits culturels alors qu’ils font partie d’un ensemble social plus vaste et surtout d’un ensemble vivant et donc changeant. Tout ceci n’est évidemment pas anodin quant au rapport que peuvent avoir les populations amérindiennes étudiées avec la société extra-communautaire mais aussi quant aux savoirs culturels et aux modes de transmission de leur culture. Les processus de patrimonialisation sont généralement abordés dans une perspective culturaliste en centrant le regard sur les artefacts, les rituels ou les productions symboliques, et en observant leur transformation en objets patrimoniaux. Sans négliger cette dimension de l’analyse, nous avons privilégié une compréhension des processus par lesquels s’opère cette transformation. Ces processus sont appréhendés dans leur profondeur historique, dans leurs ancrages politiques et parfois économiques, et dans leurs dimensions culturelle et cognitive – notamment à travers une lecture fine des formes de construction discursive, rituelle, matérielle, des mémoires collectives. La problématique de ce projet de recherche concernait alors ces points de rencontres, d’interactions et/ou de divergences entre les différentes approches du passé et de la culture et les motivations qui les mettent en exergue. De manière plus conceptuelle, nous nous sommes également interrogés sur ce que ces approches du patrimoine et ces processus de patrimonialisation que nous avions décelés disent sur ces sociétés.

Plus d’information


Journée d’étude, ANR Fabriq’am, bât. Max Weber, Nanterre – jeudi 26 mai 2016, 9h-18h30, amphithéâtre du bâtiment Max Weber

Le cinéma amérindien aujourd’hui : genres, auteurs, effets, journée organisée par Isabel Penoni et Emmanuel de Vienne

L’usage de la vidéo est désormais généralisé dans les populations autochtones en Amérique du Sud. Il génère une production importante, tant par ses effets sur les sociétés concernées que pour le défi qu’il adresse au cinéma classique. Médium de la relation interethnique, outil de représentation politique, moyen d’obtenir des ressources financières, forme d’expression artistique ouvrant à des carrières internationales, support d’apprentissage rituel ou chorégraphique ou simple captation à usage domestique d’un micro événement, les films indiens contemporains présentent des physionomies très variées et touchent des publics très divers. Cette journée d’étude entend explorer cette diversité de formes et de fonctions. Son enjeu principal est de chercher à dépasser, par l’analyse de films spécifiques, l’opposition entre deux lectures également univoques : celle de l’acculturation d’une part (les vidéos sont l’indice d’une mondialisation passivement reçue), celle de l’appropriation d’autre part (les vidéos sont activement et délibérément indigénisées).

Programme de la journée


CINÉ-LESC, MAE, Nanterre – mardi 10 mai 2016, 12h30, salle 308F du LESC

Projection de « Ganesh yourself », un film d’Emmanuel Grimaud

Plus d’information



Journée d’étude, bât. Max Weber, Nanterre – jeudi 21 avril 2016, 9h-17h30, amphithéâtre du bâtiment Max Weber

Anthropologie de l’éducation et de l’enfance : contextes et débats, journée organisée par Clarice Cohn (Université fédérale de São Carlos, Brésil) et Olivier Meunier (Centre EREA du LESC (UMR 7186) – Université Paris Ouest Nanterre La Défense)

Les recherches en anthropologie de l’éducation se situent aux frontières de différentes disciplines (anthropologie, sociologie, psychologie, sciences de l’éducation, linguistique,…) et questionnent les rapports de transmission des connaissances, les échanges intergénérationnels, les logiques patrimoniales, les conceptions d’apprentissage, mais aussi l’ensemble des autres champs de la société (politique, économique, culturel,…) et les relations entre cette dernière et la globalité (de la société dominante à l’espace-monde)… [lire la suite]


CINÉ-LESC, MAE, Nanterre – mercredi 20 avril 2016, 12h30, salle 308F du LESC

Projection de « Impasse des acacias », un film d’Adrien Genoudet

Plus d’information



CINÉ-LESC, MAE, Nanterre – mercredi 6 avril 2016, 13h, salle 308F du LESC

Projection de « Ni vu, ni connu », un film de Patricia Ouvry

Plus d’information



ANR Fabriq’am, EHESS, Paris – jeudi 31 mars 2016, 105 bd Raspail, salle 8

Du Hip Hop à Whatsapp : nouvelles formes de communication chez les Amérindiens, journée d’étude internationale, organisateurs : Karla Avilés González (Labex EFL, Paris 7) & Valentina Vapnarsky (EREA/LESC, CNRS)

Plus d’informations


Colloque international, ANR Shifu, université Paris Ouest, Nanterre – jeudi 24-vendredi 25 mars 2016, bât. B, salle des conférences

Programme Shifu : Vieux maîtres et nouvelles générations de spécialistes religieux aujourd’hui en Chine. Ethnographie du quotidien et anthropologie du changement social, coordonné par Adeline Herrou

Ce colloque s’intéresse aux spécialistes religieux chinois d’aujourd’hui, dont l’existence et les pratiques quotidiennes portent la marque des profonds bouleversements du XXe siècle. Il voudrait affiner notre connaissance des changements vécus, en contexte de modernité, par les différentes figures de ce que l’on a l’habitude d’appeler les religions chinoises – le taoïsme, le bouddhisme, le confucianisme, les religions locales : moines ou officiants héréditaires, lamas réincarnés, mediums, géomanciens, chamanes, ritualistes musiciens, astrologues, spécialistes de divination ou d’écriture inspirée, maîtres d’arts martiaux, ascètes, méditants, et autres guérisseurs.
L’intérêt se porte en priorité sur des vieux maîtres entrés en religion au début de la période maoïste, renvoyés à la vie laïque durant la Révolution culturelle (1966-1976), puis retournés à la vie religieuse au début des années 1980, pour œuvrer, depuis, au renouveau du phénomène religieux. À la fois dépositaires de savoirs anciens s’inscrivant dans les chaînes de transmission dont ils se veulent les continuateurs, et témoins de plusieurs décennies d’interdiction religieuse, ces hommes et ces femmes qui ne sont plus aujourd’hui qu’une poignée sont porteurs de récits et de descriptions irremplaçables. D’une autre manière, leurs disciples sont aussi à même de raconter ce qu’ils ont perçu et appris de ces vieux maîtres et de témoigner des mutations plus récentes du paysage religieux et de la société chinoise tout entière.
En portant la focale sur des études de cas, ce colloque propose tout à la fois de restituer la palette des compétences des maîtres religieux au fil des périodes et des contextes régionaux, d’interroger l’hétérogénéité et la porosité des rôles, et, autant que possible, de reconstituer des logiques d’ensemble.

Accédez au programme

Plus d’information sur l’ANR Shifu


ANR Fabriq’am, MAE, Nanterre – mercredi 23 mars 2016, salle 308F du LESC

Patrimoine culturel et propriété intellectuelle, journée d’étude organisée en partenariat entre les projets Fabriq’Am et EtnoMat, organisateurs : Mònica Martinez Mauri (EtnoMat) et Cédric Yvinec (Fabriq’Am)

Programme de la journée


Ciné-club du LESC, MAE, Nanterre – mardi 22 mars 2016, 13h, salle 308F du LESC

Projection de « GHORA – En attendant la déesse », un film d’Irène Majo Garigliano

Plus d’information


Projection de film, Paris – 20/21/22 mars 2016

Le film d’Emmanuel Grimaud, Ganesh yourself, sera projeté dans le cadre du Cinéma du Réel

  • dimanche 20 mars, 21h20, Luminor Hôtel de Ville
  • lundi 21 mars, 10h, Luminor Hôtel de Ville
  • mardi 22 mars, 18h10, Beaubourg cinéma 2

    Plus d’information



ANR Fabriq’am, MAE, Nanterre – mercredi 10 février 2016, 10h-12h, salle 308F du LESC

La patrimonialisation en situation de migration, conférence de Dominique Gallois (université de São Paulo)

À partir des réflexions suscitées par le processus – actuellement en cours – de « revalidation » du registre patrimonial de l’art graphique kusiwa, la présentation traitera des transformations des modes de circulation des savoirs sur les rapports aux maîtres de la forêt et aux ennemis, qui sont à l’origine de l’iconographie. Les graphismes kusiwa potentialisent aujourd’hui d’autres connexions et d’autres parcours, qui sont significatifs des contextes pan indigènes en plein essor dans les villes d’Amazonie.

Plus d’information sur l’ANR Fabriq’am


Club sandwich, MAE, Nanterre – mardi 19 janvier 2016, 12h30, salle 308F du LESC

Projection de « Dancing Black Memories », un film d’Erica Giesbrecht

Plus d’information


Journée d’étude internationale FABRIQ’AM, MAE, Nanterre – 11 décembre 2015

Les concours de beauté dans les Amériques indiennes. Performance, glamour et patrimonialisation, organisation : Magda Helena Dziubinska et Grégory Deshoullière

Programme


Colloque international, musée du quai Branly, Paris – 3-4 novembre 2015, entrée gratuite sur inscription

WORSHIP SOUND SPACES Perception sonore des lieux de culte (dans différentes religions) par une approche multidisciplinaire anthropologique et acoustique, organisé par le Centre de recherche en Ethnomusicologie (CREM-LESC) du CNRS/Université Paris Ouest Nanterre, le Laboratoire MRTE de l’Université de Cergy et le Département de la recherche et de l’enseignement du musée du quai Branly

Plus d’informations



Journée d’étude, MAE, Nanterre – Vendredi 2 octobre 2015, 9h30-17h, salle 308F du LESC

2e journée des jeunes chercheurs sur la région du Golfe, journée organisée par Nora Afif (université Paris Ouest), Laure Assaf (université Paris Ouest, LESC), Sterenn Le Maguer (université Panthéon-Sorbonne), Amin Moghadam (université Aix-Marseille, URMIS) et Philippe Pétriat (université Panthéon-Sorbonne)

Avec le soutien du CEFAS et du LESC, la deuxième journée des jeunes chercheurs sur la région du Golfe est organisée le 2 octobre, quelle que soit la discipline. Cette journée a pour objectif de permettre aux jeunes chercheurs (doctorants et post-doctorants) de se rencontrer, de présenter leur travail, et de dresser un état des lieux pratiques de la recherche doctorale en France sur cette région.

Programme de la journée


Workshop international, MAE, Nanterre – 1er-2 octobre 2015, salle du Conseil (4e étage)

Musiques des origines : narrations du passé, performances et reconstitutions musicales (XXe-XXIe siècles)

Chercher à reconstruire les musiques du passé et leur histoire est une préoccupation ancienne. Depuis le XIXe siècle, l’imaginaire orientaliste a considérablement alimenté l’idée de l’existence de musiques « originelles ». Qu’il s’agisse de musiques « pharaonique », « arabe » ou « hindoue », une même référence au passé, vu comme prestigieux et immuable, a contribué à rationaliser les savoirs musicaux sur la base de filiations construites. Si la période orientaliste est relativement bien documentée, le présent workshop s’attache plus spécifiquement aux manières de dire et de raconter le passé au cours du XXe jusqu’au début du XXIe siècle. En réunissant anthropologues et historiens, il invitera à porter une attention particulière, non plus aux seules représentations du passé mais également aux processus concrets de sa mise en récit...[lire la suite]



Appel à communications, ANR Fabriq’am – date limite : 6 septembre 2015

Les concours de beauté dans les Amériques indiennes : performance, glamour et patrimonialisation, organisation : Magda Helena Dziubinska (LESC) et Grégory Deshoullière (LAS)

À l’instar du leader communautaire, du chamane ou du professeur bilingue, la Miss fait désormais partie des personnages communs que l’ethnographe croisera dans bien des enquêtes de terrain chez les Amérindiens. Pourtant, si les concours de beauté organisés dans les contextes non-autochtones d’Amérique ont fait couler beaucoup d’encre (par exemple les ouvrages de King-O’Riain 2006 ; Ochoa 2014 ; Siu 2005 ; Stoeltje et al. 1996 ; Watson et Martin 2004), les concours de Miss amérindiens n’ont pas particulièrement éveillé l’intérêt des chercheurs, à quelques exceptions près (Jacobsen-Bia 2014 ; McAllister 1996 ; Moreno 2007 ; Rahier 2008 ; Rogers 1999 ; Schackt 2005 ; Wroblewski 2014).…[lire la suite]


Journée d’étude, MAE, Nanterre – vendredi 26 juin 2015, à partir de 10h, salle 308F du LESC

Brésil et cyberculture

  • 10h-12h Dalila Floriani – « Les politiques d’inclusion numérique mises en œuvre pour aller au-delà de l’isolement »
    Diplômée de l’Université fédérale de Santa Catarina, à Florianopolis (Brésil), Dalila Floriani est doctorante au LESC dans le cadre d’une bourse CAPES. Sa thèse, dirigée par Philippe Erikson et Sophie Houdart, porte sur la mise en place d’un réseau numérique en pleine forêt amazonienne (Brésil). Inscrit à l’agenda national ayant pour ambition le « décloisonnement des communautés locales » (le programme GESAC – « Gouvernement Electronique et Service d’Assistance au Citoyen »), ce projet est intéressant tant par ses dimensions politiques que par ses dimensions techniques.
    À la veille de son départ sur le terrain, Dalila Floriani présentera l’avancée de sa réflexion.
  • 13h30-15h Theophilos Rifiotis – « Ubiquité et Cyberculture : des considérations sociotechniques »
    Theophilos Rifiotis est anthropologue, professeur au Département d’anthropologie de l’Université fédérale de Santa Catarina, à Florianopolis (Brésil).


ANR Fabriq’am, MAE, Nanterre – jeudi 25 juin 2015, 10h-13h, salle 308F du LESC

Circonscrire le patrimoine : chercheurs, professeurs amérindiens, chamanes et autres acteurs de la recherche patrimoniale, demi-journée organisée par Silvia Macedo

Les pratiques de patrimonialisation de biens tangibles et intangibles ont contribué au développement d’une série d’actions indigènes de recherche et de mise en valeur des patrimoines amérindiens. Cet atelier s’interrogera sur la place, le rôle et les activités de ces « nouveaux » spécialistes des « cultures » amérindiennes…[lire la suite]


Journée d’étude, Maison de l’Amérique latine, Paris 7e – Jeudi 18 juin 2015, 9h-18h

La peinture « indigène » contemporaine en Amérique latine, journée organisée par Catherine Heymann (CRIIA, GRECUN) et Nancy Ochoa (Centre EREA du LESC)

Depuis une trentaine d’années, l’émergence de mouvements indigènes en tant que force sociale, le travail d’organisations ou d’associations de communautés indigènes et la reconnaissance constitutionnelle du caractère pluriculturel de plusieurs pays d’Amérique latine, à partir des années 90, ont entraîné la mise en œuvre de politiques destinées à protéger les droits et les territoires des peuples indigènes, à réduire, dans des proportions variables, les disparités sociales, économiques et à encourager et valoriser leurs traditions et leurs pratiques culturelles. Si les politiques d’éducation interculturelle contribuent, dans la mesure des moyens mis à leur disposition, à la pérennisation des savoirs traditionnels, à la formation et à la production d’une culture matérielle, l’assimilation et la réélaboration de la conception occidentale de l’art, en particulier pictural, a aussi ouvert la voie à de nouvelles représentations de leur(s) histoire(s) par ces peuples indigènes. La fin du XXe siècle a ainsi vu l’apparition de propositions artistiques nouvelles, très diverses, tandis que les expositions à caractère général ou thématiques sur les arts visuels indigènes se sont développées dans les galeries, les musées et les centres culturels en Amérique latine et dans plusieurs pays européens. C’est dans la perspective d’une réflexion sur les liens entre passé et présent, tradition et modernité, dans un monde par ailleurs de plus en plus globalisé, que les peintures « indigènes » contemporaines seront appréhendées dans leur dimension historique, thématique, technique et esthétique.

Programme de la journée


Journée d’étude, MAE, Nanterre – 1er juin 2015, salle 308F du LESC

Musique et mémoire en contexte oral, journée d’étude organisée par Hugo Ferran et Aurélie Helmlinger

Dans les situations de transmission orale, la reproduction de la musique repose entièrement sur la mémoire des musiciens. La musique est dans ces cas-là rarement répétée à l’identique, bien qu’elle reste reconnaissable par la communauté : les pièces, les formes ou les rythmes, sont aisément identifiés…[lire la suite]


Événement culturel, Nanterre, bât. L – mercredi 27 mai 2014, 18h30, espace Reverdy

Bal à fond, soirée organisée par les étudiants du M2 d’ethnomusicologie et d’anthropologie de la danse

Entrée libre à partir de 18h30. Buffet antillais et bar sur place.



Colloque international, UPO, Nanterre – 20-22 mai 2015, bât. B, salle du Conseil

Between Speech and Song : Liminal Utterances

Proposé sous l’égide de l’International Council for Traditional Music (ICTM) et organisé par le Centre de recherche en ethnomusicologie (CREM-LESC/CNRS) à l’université Paris Ouest Nanterre La Défense, ce colloque permettra aux spécialistes des interactions vocales de débattre durant trois jours des questions et des pistes actuelles dans l’étude des énoncés liminaires.…[lire la suite]



ANR Fabriq’am, EHESS, Paris – mercredi 13 mai 2015, 9h30-17h30, bât. Le France, salle J.P. Vernant (8e étage)

Territoires et identités : une approche patrimoniale

Bondaz, Graezer Bideau, Isnar et Leblon soulignent que ce qui est en jeu dans le champ contemporain du patrimoine est « la mutation d’un bien ordinaire en bien distingué » (2014 : 11). Le déploiement par les États de politiques territoriales nous semble susceptible d’être appréhendé en ces termes…[lire la suite]


ANR Fabriq’am, MAE, Nanterre – jeudi 16 avril 2015, 9h30-15h30, salle 308F du LESC

La patrimonialisation en situation de migration

Les différentes discussions que nous avons pu avoir autour de la compréhension des processus de patrimonialisation ont montré la nécessité, dans le contexte actuel de la globalisation, de prendre en compte les mobilités croissantes liées aux migrations, aux flux touristiques, à la circulation des objets via certains circuits commerciaux et de l’information via les réseaux de communication… Dans le cadre de cette journée d’étude, nous souhaitons aborder cette question de la mobilité en nous centrant sur la construction des « patrimoines » en situation de migrations – internationales ou nationales – dans les Amériques. (La présence d’Aurélie Condevaux nous permettra d’élargir nos débats en comparant avec une situation néo-zélandaise).

Il s’agira de comprendre qui sont les individus qui participent à la valorisation de certains objets ou pratiques, à partir de quels réseaux – régionaux, nationaux et transnationaux – ils déploient leurs actions, quelles sont les dynamiques de circulation, quels sont leurs éventuels liens avec les institutions patrimoniales.

Nous nous intéresseront également à la question de ce qui est patrimonialisé. Partant d’études empiriques permettant d’appréhender la question de ce qui est transmis et transmissible, rendu visible ou invisibilisé, approprié et valorisé pour construire des références identitaires communes, nous questionnerons la notion d’« héritage culturel » dans un contexte de déterritorialisation et aborderons les enjeux de la mise en patrimoine en situation de migration. Nous verrons les significations nouvelles que peuvent revêtir les pratiques et les objets patrimonialisés sous l’effet de la circulation. Nous aborderons les dimensions politiques et territoriales de ces mobilisations patrimoniales.

Programme de la journée et résumés


La MAE reçoit... Raymond Massé, MAE, Nanterre – jeudi 12 mars 2015, 10h à 12h, salle 308F du LESC

De l’anthropologie de la morale à une anthropologie de l’éthique, Raymond Massé (professeur à l’université Laval, Québec, Canada)

En dépit des reproches adressés à l’anthropologie pour s’être impliquée tardivement dans les champs de la morale et de l’éthique, une analyse plus détaillée montre, au contraire, que ses réflexions théoriques et ses ethnographies des moralités ont apporté leur lot de contributions significatives tout au long du XXe siècle… [lire la suite]


La MAE reçoit... Sylvie Beaud, MAE, Nanterre – mercredi 4 mars 2015, 10h à 12h, salle du conseil, 4e étage

Jouer Guan Suo pour s’affirmer Han de Yangzong (Yunnan, Chine) : enjeux de pouvoir et d’ethnicité dans le rituel, Sylvie Beaud (docteur en ethnologie, prix de thèse de la MAE)

La conférence abordera la question de l’ethnicité des habitants de Yangzong, dans la province du Yunnan en Chine, à travers leur activité rituelle. En effet, ceux-ci sont membres de la majorité han tout en étant régulièrement assimilés à une minorité ethnique par les personnes extérieures à la région… [lire la suite]


Présentation d’ouvrage, espace multiculturel Lusofolie’s, Paris 12e – dimanche 8 février 2015 à 15h30

Présentation de l’ouvrage Querem Fazer um Mar... de Fabienne Wateau, suivie d’un peu de musique

Plus d’information


Club sandwich, MAE, Nanterre – mardi 3 février 2015, 12h30, salle 308F du LESC

Projection du documentaire « Archéologues », réalisé par Stéphen Rostain et Álvaro Muriel

Plus d’information


ANR Fabriq’am, MAE, Nanterre – vendredi 30 janvier 2015, 10h-18h, salle 308F du LESC

De la restitution intelligible à la réappropriation active : les enjeux locaux du retour des données audio-visuelles des ethnologues, journée organisée par Philippe Erikson et Jean-Michel Beaudet

Dans le cadre de l’ANR FABRIQ’AM, La fabrique des « patrimoines » : Mémoires, savoir et politique en Amérique indienne aujourd’hui, cette journée d’étude internationale s’attachera à l’analyse des enjeux entourant la restitution des données audio-visuelles des ethnologues aux populations dont elles émanent originellement... [lire la suite]


Séminaire international, Casa de Velázquez, Madrid – lundi 26 janvier 2015

Durabilité, alternatives et sociétés, séminaire coordonné par Fabienne Wateau (LESC), Marie-Hélène Bacqué (LAVUE), Agathe Euzen (LATTS) et Mónica Truninger (Instituto de Ciências Sociais)

Ce séminaire propose de réunir enseignants-chercheurs, chercheurs et étudiants, autour de la problématique large et actuelle de la durabilité, soulevée de façon récurrente par et dans les sociétés contemporaines, tant en ce qui concerne le rural que l’urbain.

Plus d’information


ANR Fabriq’am, MAE, Nanterre – vendredi 23 janvier 2015, 14h30-17h, salle 308F du LESC

Effervescence visuelles : la peinture autochtone contemporaine en Amazonie péruvienne, conférence de Maria Eugenia Yllia

La production visuelle d’une génération d’artistes autochtones de l’Amazonie s’est affirmée ces dernières décennies. Elle puise son inspiration dans les histoires des différentes ethnies amazoniennes, leurs mythologies, leurs croyances respectives et les problèmes sociaux et économiques auxquels les populations locales sont de nos jours confrontées : défense des territoires, préservation de l’environnement, développement. L’intérêt suscité par plusieurs expositions, en particulier au Pérou et en Europe, ainsi que la présence de plusieurs de ces peintres sur le marché de l’art national et international (Elena Valera, Lastenia Canayo, Enrique Casanto, Rember et Santiago Yahuarcani, et Brus Rubio) témoignent de la vitalité de ces nouvelles formes d’expression… [lire la suite]


Journée d’étude, MAE, Nanterre – Jeudi 22 janvier 2015, à partir de 9h30, salle 308F du LESC

Le labex « Les passés dans le présent au sein du LESC » : projets en cours et à venir

Programme de la journée


ANR Shifu, MAE, Nanterre – vendredi 16 janvier 2015, 9h30-18h, salle 308F du LESC

L’asymétrie sexuelle dans les différentes traditions bouddhiques à travers le prisme de l’ordination et de l’éducation des nonnes, atelier coordonné par Nicola Schneider

Dans le monachisme bouddhique, les femmes sont reléguées au second rang, principalement pour deux raisons : elles n’accèdent pas toujours au même niveau d’éducation que leurs homologues masculins et, par conséquent, elles ne sont pas créditées de la même érudition ; et, dans certains pays, elles sont exclues du ou des rites d’ordination… [lire la suite]


Club sandwich, MAE, Nanterre – mardi 13 janvier 2015, 12h30, salle 308F du LESC

Projection du documentaire ethnographique « Palabras-almas », en collaboration avec le Séminaire d’anthropologie américaniste

Plus d’information


ANR Fabriq’am, bât. Le France, EHESS – mercredi 7 janvier 2015, 14h-17h, salle 1, RdC

Présentation et discussion de l’ouvrage Les vocabulaires locaux du patrimoine : traductions négociations et transformations édité par Julien Bondaz, Florence Graezer Bideau, Cyril Isnart et Anais Leblon
Discutante : Ellen Hertz (université de Neuchâtel)


Le souci du « patrimoine » constitue aujourd’hui une activité universelle dont la diffusion est soutenue par les grandes organisations internationales. Elle produit chaque jour de nouveaux espaces de contacts entre les doctrines occidentales et le reste du monde. Mais que sait-on au juste des terminologies et des pratiques de conservation qui fonctionnent en dehors des canons occidentaux ? Ce livre s’attache à décrire et comparer les vocabulaires indigènes du « patrimoine », en montrant la diversité des conceptions locales et leur dialogue avec les politiques internationales. Se révèlent ainsi les ajustements et les oppositions linguistiques et pratiques que les acteurs activent, depuis leurs propres lieux, pour distinguer ces biens singuliers que nous appelons « patrimoine ».

Site de l’ANR Fabriq’am


Colloque, campus de Nanterre – vendredi 21 et samedi 22 novembre 2014

Le fait humain : usages et regards, organisé par Albert Piette et Jean-Michel Salanskis dans le cadre du projet « L’homme entre SHS, humanités et philosophie » (Université Paris Lumières)

Programme


Journées d’études et ateliers, ENSBA, Paris 7e – 20-21 novembre 2014

Le son pris aux mots, organisés par Christine Guillebaud, Rosalia Martinez et Vincent Rioux, avec le soutien de l’université Paris-Lumières

Plus d’information



Journées d’étude, LESC, MAE/Nanterre – mercredi 19 et jeudi 20 novembre 2014, salle 308F du LESC

(S’)Explorer : une disposition anthropologique, journées organisées par Isabelle Jabiot, Fabien Provost et Gwendoline Torterat (LESC)

Ces journées d’étude sont consacrées à l’exploration ethnographique et aux diverses déambulations méthodologiques qui traversent le travail de la recherche en anthropologie. Les communicants reviennent sur les manières dont ils valorisent leur expérience sur le terrain en autant de procédés d’enquête et de restitution de cette dernière. En étant aussi bien attentif à la collecte des données, à leur nature, ainsi qu’à la variation de leur statut lors de leur traitement et de leur analyse, chacun se demande comment la prise en compte des engagements sensibles dans le monde permet d’élargir le champ des objets et des outils méthodologiques. Se posera également la question des passages entre subjectivité et objectivité en s’adossant aux travaux traitant et de la légitimité de la réflexivité et de l’adaptation à l’anthropologie d’un ensemble de dispositifs expérimentaux (généralement développés dans les sciences dures) dont l’opportunité ne manque pas d’émerger dès lors que la problématique de la perception passe de la périphérie au centre de l’enquête ethnographique.

Programme


Journée d’étude, bât T, Nanterre – lundi 17 novembre, 10h-18h, salle 237

Entre trace et évocation : saisir le passé par le lieu, 1re journée doctorale du labex Les passés dans le présent

Première rencontre doctorale organisée dans le cadre du labex Les passés dans le présent, cette journée a pour objectif de mettre en valeur les travaux des jeunes chercheurs travaillant sur les thèmes de la mémoire et du patrimoine et de faire dialoguer les disciplines (anthropologie, histoire, histoire de l’art et sciences politiques). [lire la suite].


Journée d’étude, musée du quai Branly, Paris – jeudi 13 novembre, 9h30-18h30, salle de cours 2

Nouveaux outils et politiques du rituel : évaluer, adapter et transmettre les rituels religieux et laïques (2), journée organisée par Emma Gobin (Labex CAP, IIAC/URMIS) et Maxime Vanhoenacker (CNRS, IIAC)

Dans la continuité d’un premier colloque organisé les 10 et 11 juin 2014 au musée du quai Branly, cette journée d’étude a pour but d’explorer les formes de réflexivité qui se jouent en rapport au rituel chez ceux qui en sont les spécialistes. Elle entend ainsi envisager les processus par lesquels les acteurs interrogent, aménagent, négocient et, in fine, pensent et repensent leurs pratiques cérémonielles, en amont ou en aval des performances et aussi in situ.

Plus d’information


Journées d’études, EHESS, Paris 6e – 5-7 novembre 2014, 105 bd Raspail, amphithéâtre François Furet

Rencontres annuelles d’ethnographie

L’objectif de cet événement, porté par des doctorants et des jeunes chercheurs issus de différentes disciplines en sciences sociales, est de donner une visibilité aux différentes manières de faire de l’ethnographie et de proposer un lieu où se rencontrer et réfléchir ensemble à cette démarche d’enquête. Ce sera la première occurrence d’un événement destiné à se pérenniser.

Plus d’information


Appel d’offres, InSHS – date limite : 31 octobre 2014

Legs Lelong : les aides du Legs Lelong en anthropologie sociale sont destinées à financer des « recherches anthropologiques sur les cultures d’Amazonie péruvienne et des régions adjacentes ». Pour l’année 2014, l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS lance un appel d’offres dans les 4 catégories suivantes :

  • catégorie 1- financement d’un poste CDD sur ressources propres pour un an maximum, niveau fin de thèse ou post doc.
  • catégorie 2- financement de frais de mission sur le terrain.
  • catégorie 3- financement de séjours de jeunes doctorants ou post-docs étrangers dans des laboratoires français.
  • catégorie 4- financement de séjours de chercheurs étrangers dans des laboratoires français.

Plus d’information


Journée d’étude, MAE, Nanterre – vendredi 24 octobre 2014, 10h-18h, salle 308F du LESC

Des vestiges : pratiques mémorielles, inscriptions temporelles et engagement politique dans les mondes amérindiens, ANR Fabriq’am

Dans le cadre de l’ANR FABRIQ’AM, La fabrique des « patrimoines » : Mémoires, savoir et politique en Amérique indienne aujourd’hui, cette journée d’étude s’attache à l’analyse des relations que les populations amérindiennes entretiennent avec différentes formes de vestiges du passé, en particulier les restes édifiés qui se trouvent sur leur territoire ou à proximité.

Différents aspects seront abordés :

  • Les conceptions et les rapports à la temporalité et à l’ancestralité, les modes de constructions mémorielles en considérant l’impact d’éventuelles patrimonialisations de vestiges sur ces modes de construction.
  • Les formes de référence discursive à ces vestiges : à quelles qualités renvoient les termes pour les désigner ? Existe-t-il des genres du discours ou des formes narratives et rituelles associées ? Ces lieux suscitent-ils des comportements verbaux particuliers ?
  • Les relations et les investissements : quelle place occupent ces vestiges dans la vie quotidienne (par exemple dans l’occupation et l’utilisation de l’espace, les représentations territoriales, les activités économiques, rituelles,…) ? Y a-t-il des désintérêts ? Comment s’articule l’investissement (symbolique, affectif, politique) avec les enjeux politiques d’autochtonie ou d’autres formes de revendications ?
  • Les patrimonialisations des vestiges : qui en sont les agents ? Quels rapports entre les représentants indigènes, les scientifiques et les politiques, ou encore les promoteurs touristiques ?

Plus d’information


Séminaire, bât D, Nanterre – lundi 20 octobre, 17h-19h, salle D201b

Penser avec l’anthropologie

Ce séminaire, qui fait suite au séminaire de 2013-2014 « Pratiques et ontologies » et au colloque « Penser avec l’anthropologie », commencera le lundi 20 octobre. Il aura lieu de 17 heures à 19 heures, à l’Université Paris Ouest, en salle D201b. Pour cette première séance, il accueillera Michael Houseman, pour une intervention intitulée « Être affecté par l’action rituelle ».

Vous trouverez toutes les informations relatives à ce séminaire, ainsi que le programme du premier semestre, dans Le Carnet du Sophiapol.


Conférence, LESC/MAE, Nanterre – lundi 13 octobre 2014, 10h-12h30

Interpretando el espacio dibujado : los mapas indígenas en la Gobernación de Yucatán, siglos XVI-XIX, conférence de Tsubasa OKOSHI (Centro de estudios Mayas, UNAM), organisée par le GERM, en marge du colloque Mesure et textures du temps chez les Mayas


Présentation de projet, Lycée Henri IV, Paris – vendredi 10 octobre 2014, 18h30-20h30, rue Clovis

L’humain en sciences humaines et sociales, humanités et philosophie, projet dans le cadre de l’université Paris Lumières présenté par Albert Piette et Jean-Michel Salanskis

Plus d’information


Colloque, musée du quai Branly, Paris – 8-10 octobre 2014

Mesures et textures du temps chez les Mayas : le dit, l’écrit, le vécu, colloque international et interdisciplinaire organisé par le Groupe d’enseignement et de recherche sur les Mayas et la Mésoamérique (GERM) avec le musée du quai Branly

Le colloque aura finalement lieu dans la grande salle du musée (théâtre Claude Lévi-Strauss), qui pourra accueillir tous les intéressés

Une traduction simultanée français-espagnol et espagnol-français sera disponible durant l’intégralité du colloque.

Programme complet



Colloque, Paris – 3-4 octobre 2014

Deuxième rencontre nationale des jeunes charcheur.e.s en études africaines

Créé par un collectif de doctorantes et doctorants investis sur des terrains africains et désireux de partager leurs recherches, le réseau JCEA vise avant tout à stimuler et à renforcer les échanges entre jeunes chercheur.e.s (doctorant.e.s, jeunes docteur.e.s, post-doctorant.e.s), et ce par-delà les clivages disciplinaires, institutionnels ou géographiques.

Programme



Journée d’étude, LESC/MAE, Nanterre – 3 octobre 2014

Les archives des ethnologues : pour quoi faire ?, journée organisée par Frédéric Dubois (LESC), Éric Jolly (IMAF) et Sophie Blanchy (LESC)

L’ambition de cette journée est double : d’une part, faire le point sur l’intérêt des archives des ethnologues et sur l’utilisation toujours croissante qui en est faite dans des domaines variés (histoire des sciences, partages de données, revisite de terrain…), et, d’autre part, réfléchir à l’évolution numérique des archives avec les divers acteurs concernés, de celui qui dépose ses documents à celui qui les traite ou les consulte.
C’est aussi l’occasion de faire un bilan prospectif, avec et autour de Marie-Dominique Mouton, en lui demandant de retracer l’histoire des archives ethnographiques au LESC, qui ont commencé dans les années 1990 et qui ont été à l’origine d’un projet en cours « Naissance de l’ethnologie française. Les premières missions ethnographiques en Afrique », dans le cadre du Labex Les passés dans le présent.

Pour des raisons logistiques, merci de signaler votre présence par mail

Programme de la journée


Colloque, Espace Reverdy/bât. L, Nanterre – 29-30 septembre 2014

Ces villes-là. Hommage à Colette Pétonnet (1928-2012)

Un hommage à Colette Pétonnet aura lieu le 29 et 30 septembre 2014 à l’université Paris Ouest Nanterre La Défense où elle a enseigné dans le cadre du Département d’ethnologie. Elle fut la fondatrice avec Jacques Gutwirth (1926-2012), du Laboratoire d’anthropologie urbaine (LAU) au CNRS en 1982. Son œuvre continue d’inspirer recherches et enseignements, en particulier en anthropologie urbaine mais aussi dans d’autres disciplines connexes. Car ses travaux furent pionniers sur les terrains de la ville, de la banlieue et des bidonvilles français.
Au vu de l’influence considérable de ces travaux sur les générations successives d’étudiants et sur les recherches en anthropologie urbaine, et plus généralement en ethnologie du proche, non-exotique, les journées d’hommage visent un double objectif : d’une part, retracer le parcours, remarquablement innovant pour son époque, de cette chercheuse qui a su conserver son indépendance d’esprit et affirmer son autorité auprès des institutions scientifiques ; de l’autre, ouvrir à nouveau des chantiers de recherche dont elle avait tracé les premiers repères et espérait des développements futurs. Ce sont en effet les résonances actuelles de son œuvre que ce colloque entend mettre en avant, avec la participation de chercheurs et chercheurs-enseignants confirmés, hommes et femmes qui ont trouvé inspiration dans son œuvre ou l’ont côtoyée dans son cheminement, aussi bien qu’à des étudiant(e)s, doctorant(e)s et post-doctorant(e)s.

Programme


Stage intensif, Inalco, Paris – 25 septembre-4 octobre 2014

Langue et écriture maya, organisé par l’Inalco, avec le soutien de l’Institut des Amériques et du musée du quai Branly

La semaine Maya de l’INALCO s’adresse à toute personne ayant un intérêt pour les Mayas des époques préhispaniques à nos jours, désireuse d’acquérir des connaissances sur leurs langues et cultures. Elle est destinée à des étudiants ainsi qu’à un public amateur, de niveau débutant ou intermédiaire. Elle offre une série de cours et d’ateliers donnés par des spécialistes du monde maya relevant de diverses disciplines, et permettant de :

  • apprendre une langue maya, parmi celles encore les plus parlées aujourd’hui
  • s’initier au déchiffrement de l’écriture maya préhispanique

Plus d’information


Colloque, LESC/MAE, Nanterre – 25-26 septembre 2014

Shopping malls : l’avènement de la modernité ?, colloque organisé par Laure Assaf et Sylvaine Camelin

Programme


Soutenance HDR, LESC/MAE, Nanterre – 23 septembre 2014, 9h30, salle 308F du LESC

Soutenance HDR d’Adeline Herrou intitulée Une vie à soi. Les maîtres taoïstes aujourd’hui en Chine

devant un jury constitué de :

  • Brigitte Baptandier, LESC, CNRS (référente HDR)
  • Véronique Bouillier, CEIAS, CNRS
  • Laurence Caillet, UPO
  • Catherine Despeux, Inalco
  • Vincent Goossaert, EPHE (Ve section)
  • Dominique Iogna-Prat, CEIFR, CNRS/EHESS
  • Charles Ramble, EPHE (IVe section)


Dédicace, Librairie Fischbacher, Paris 6e – mercredi 10 septembre 2014, 17h-18h30

À l’occasion de l’événement Parcours des mondes, la librairie Fischbacher recevra Gisèle Krauskopff qui dédicacera l’ouvrage écrit avec Pascale Dollfus Mascarades en Himalaya. Les vertus du rire (éditions Findakly)
 



Table ronde, salle Manhattan, La Défense – mercredi 25 juin 2014, 16h-18h

Ce que l’anthropologie fait à l’entreprise, avec le soutien du CVT Athena

Plus d’information



Remise du prix Ariane Deluz, Le France, Paris – jeudi 19 juin 2014, 17h30

Remise du prix Ariane Deluz à Camille Devineau, doctorante à l’université Paris Ouest Nanterre La Défense (LESC-CREM), pour son projet de recherche de terrain « Vers une conception élargie de la musique : les masques blancs en action chez les Bwaba du Burkina Faso »

Plus d’information



Colloque de la MAE, salle des conférences, bât. B – 18-20 juin 2014

Le funéraire : mémoire, protocoles, monuments, organisé par Grégory Delaplace (LESC) et Frédérique Valentin (ArScAn)

Plus d’information



Colloque, musée du quai Branly, Paris – 10-11 juin 2014

Évaluer, adapter et transmettre les rituels en contextes religieux et laïques, colloque dédié à la mémoire de Christian K. Højbjerg

Plus d’information


Cinéma des Africanistes, musée du quai Branly, Paris – mercredi 4 juin 2014, à partir de 16h, salle de cinéma

Hommage à Gilbert Rouget, en sa présence (sous réserve)

Gilbert Rouget, très grand ethnomusicologue, est une figure du XXe siècle. Il fut l’ami des plus grands comme Claude Lévi-Strauss, Michel Leiris, Pierre Verger. Entré au musée de l’Homme en 1942 comme assistant d’André Schaeffner, chef du département d’ethnologie musicale, il lui succède comme chef du département d’ethnomusicologie… [Lire la suite]



Séminaire, musée du quai Branly, Paris – vendredi 23 mai, 18h-20h, salle de cinéma

Projection du film « El Caballito y la Mascara » de Gaël Vince et Guillaume Darras

Cette séance du séminaire « l’Amérique latine par l’image et pour l’image » sera en collaboration avec l’ANR Fabriq’am dont la préoccupation est la « mise en patrimoine » d’éléments culturels, qui constitue l’un des moyens par lesquels les groupes amérindiens recherchent une visibilité et une reconnaissance dans un paysage social et politique marqué aujourd’hui dans la plupart des pays américains par le multiculturalisme institué en mode de gouvernance.
Pour illustrer ce propos, nous projetterons le film « El Caballito y la Mascara » de Gaël Vince et Guillaume Darras : A Tamulté de la Sabanas se répété chaque année durant la fête patronale la danse d’un cheval-jupon et d’un masque qui rejoue la Conquista. Le duo de danseurs accompagne les processions en l’honneur de Saint François. Dans le même temps, un professeur tente avec ses élèves de préserver les traditions locales donnant une version impeccablement chorégraphié de cette tradition.


Événement culturel, Nanterre, bât. L – vendredi 23 mai 2014, 19h, espace Reverdy

Bal à fond, soirée organisée par les étudiants du M2 d’ethnomusicologie et d’anthropologie de la danse

Avec :
  • Lansine Diabate & Balafons de Guinée
  • Jeanpy Wable Gypson & l’orchestre Shakara Gagna Gagna

Entrée libre. Restauration et boissons proposées sur place.




Journée d’étude, Nanterre, bât. C – vendredi 23 mai 2014, 9h30-17h30, amphi C2

Cinquante ans d’ethnologie à Nanterre, atelier organisé par les étudiants de M2 Ethnologie dans le cadre du projet « Faire et arpenter l’histoire de Nanterre » (Labex « Les Passés dans le présent »)

A l’occasion des cinquante ans de l’Université de Nanterre, les étudiants en M2 d’anthropologie vous invitent à une journée de tables rondes pour célébrer cet anniversaire.
En compagnie de chercheurs, professeurs et étudiants d’hier et d’aujourd’hui, nous retracerons ensemble un demi-siècle d’ethnologie à Nanterre.

Programme



Visioconférence, MAE, Nanterre – jeudi 22 mai 2014, 16h-20h salle du conseil (4e étage)

Hommage franco-mexicain à François Lartigue, visioconférence entre le LESC-Nanterre et le CIESAS-Mexico

La vie de François Lartigue se confond avec quarante ans d’histoire de l’anthropologie au Mexique, en dialogue avec la France, le Guatemala et l’Amérique du Sud. Cet hommage tentera d’aborder les multiples sujets d’interêt et d’interrogations de François et la façon dont il a fécondé nos idées et nos recherches.

Organisation : Danièle Dehouve, Marielle Pepin-Lehalleur (France), Dra Virginia García Acosta, Dra María Teresa Sierra Camacho, Dra Alejandra Aquino Moreschi, Dra Julieta Briseño (Mexique)

Programme



Les rencontres du troisième type, association AEEAN, Nanterre – vendredi 16 mai 2014, 16h-18h, bât. E, salle E105

Techniques d’enchantement de l’espace sonore selon les musiciens professionnels tsiganes de Roumanie, Victor Stoichita



ANR Fabriq’am, MAE, Nanterre – jeudi 15 mai, 14h-18h, salle 308F du LESC

La fabrique de « communautés patrimoniales »

À l’heure des politiques « community-based », l’application des normes internationales en matière de patrimoine présuppose que se mobilisent des collectifs se disant porteurs d’un patrimoine et s’engageant dans sa protection. Tout comme ce patrimoine qu’elles portent, ces « communautés patrimoniales » n’existent pas a priori mais se forment ad hoc dans le cadre du processus même qu’elles contribuent à légitimer.
Les contributions à cette journée explorent la fabrique sociale, institutionnelle et politique de ces collectifs : qui s’investit dans un projet patrimonial ? Quels en sont les enjeux ? Quelles résistances cela suscite-t-il ? Comment le cadre institutionnel et législatif de référence influence-t-il les définitions possibles de ces groupes ? Nous nous interrogerons sur le rôle des leaders locaux, des fonctionnaires des agences culturelles, des ONG ou des chercheurs dans la création de ces communautés patrimoniales.

Programme


Colloque international, université Paris Ouest Nanterre La Défense – 6-7 mai 2014

Penser avec l’anthropologie, organisation : Pierre-Laurent Boulanger, Camille Chamoix, Daphné Le Roux et Charlotte Loris-Rodionoff

Ce colloque fait suite à un séminaire transdisciplinaire « Pratiques et ontologies » tenu à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense tout au long de l’année 2013-2014 organisé par le SOPHIAPOL et co-organisé par les laboratoires HARp (philosophie) et LESC (anthropologie). Ce séminaire avait pour but de présenter un certain nombre de travaux contemporains à la charnière de l’anthropologie et de la philosophie en lien avec le récent « tournant ontologique de l’anthropologie ». Le colloque se présente ainsi à la fois comme une conclusion de cette année de recherche, et comme une ouverture de la problématique : le but est en effet de mettre en évidence la diversité – et parfois l’incompatibilité – des options théoriques souvent subsumées par l’expression « tournant ontologique ».

Programme et informations complémentaires


Projection, association AEEAN, Nanterre – jeudi 17 avril 2014, 17h30, bât. E, salle E105

Projection du documentaire Arnhem Land Memories

Ce documentaire vous plongera dans le quotidien des Aborigènes de la région d’Arnhem au Nord de l’Australie. Lise Mogrovero, la réalisatrice, ainsi que Maria Arcoiris, représentante de l’association Idle no more, et Jessica Goux, étudiante en ethnologie proposeront trois regards croisés –poétique, politique, et ethnologique- sur le peuple Yolngu et sa région.


Débat public, université Paris Ouest – mercredi 16 avril 2014, 16h-18h, salle des conférences (bât. B)

L’ENTRE-TIEN, tenir le pluriel entre langues

Les étudiants étrangers de Paris Ouest reçoivent :
  • Michel ARRIVÉ
  • Barbara CASSIN
  • Françoise HÉRITIER



Séminaire « Anthropologie à Nanterre », Nanterre, bât. E – mardi 15 avril 2014, 16h-18h

« Le grand chef doit être comme le grand tas d’ordures » : gestion des déchets, subjectivation et exercice du pouvoir au Cameroun (Garoua et Maroua), Emilie Guitard (Université Paris Ouest La Défense Nanterre, LESC)

Lieu : Université Paris Ouest Nanterre La Défense, bât. E, salle E105

Programme du 2e semestre


Les rencontres du troisième type, association AEEAN, Nanterre – vendredi 11 avril 2014, 16h-18h, bât. E, salle E105

Comment faire l’ethnographie de la pornographie ?, Mathieu Trachman

La pornographie est un terrain peu investi. Ce n’est pas seulement du fait de son illégitimité. C’est une catégorie floue, un monde dont les frontières ne sont pas évidentes à tracer. Et s’intéresser à la pornographie, c’est faire preuve d’un intérêt douteux vis à vis de représentations excitantes ou vulgaires. Il s’agira de se demander de quelles prises dispose l’enquêteur face à un tel objet, quelles sont les difficultés auxquelles il doit faire face et les stratégies de recherche possibles.


Colloque, musée du quai Branly, Paris – 9-10 avril 2014, salle de cinéma

Des êtres vivants et des artefacts : l’imbrication des processus vitaux et des processus techniques

En dépit des différences existant entre les êtres vivants et les artefacts, il est fréquent que les sociétés humaines tentent d’expliquer certains processus vitaux – tels que la croissance, la reproduction, l’animation – à travers les analogies qu’ils présentent avec les processus techniques, comme on l’observe par exemple dans les mythes de création. Par-delà ces ressemblances, il est surtout intéressant de constater que ces processus s’imbriquent de diverses manières selon que l’on observe les activités agricoles, horticoles ou pastorales, l’incorporation d’artefacts (greffes, ornements), la transformation, rituelle ou non, d’êtres vivants en artefacts ou encore le biomimétisme. La pluralité des actions, de fabrication ou de domestication, grâce auxquelles les humains exercent leur pouvoir sur le vivant renvoie ainsi à des conceptions de la vie qui varient selon les champs de la pratique, les époques ou les cultures. À travers une approche pluridisciplinaire et comparatiste portant à la fois sur des sociétés occidentales et non-occidentales, ce colloque international propose aux participants de commencer à explorer cette multiplicité.

Programme du colloque


Séminaire « Anthropologie à Nanterre », Nanterre, bât. E – 8 avril 2014, 16h-18h

A Minimal Definition of Cynicism. Everyday Social Criticism and some Meanings of “Life” in Contemporary China, Hans Steinmüller (Department of Anthropology, London School of Economics)

Lieu : Université Paris Ouest Nanterre La Défense, bât. E, salle E105

Programme du 2e semestre


Séminaire « Anthropologie à Nanterre », Nanterre, bât. E – 1er avril 2014, 16h-18h

Enquête anthropologique dans les Archives du Komintern : la faillite annoncée de l’annexion soviétique du Turkestan chinois, Sabine Trebinjac (CNRS, Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative)

Lieu : Université Paris Ouest Nanterre La Défense, bât. E, salle E105

Programme du 2e semestre


ANR Fabriq’am, MAE, Nanterre – 26 mars 2014, 14h-18h, salle 308F du LESC

Patrimonialisation et régimes d’historicité (I) : Nostalgie et patrimoine

Programme de la séance


Séminaire « Anthropologie à Nanterre », Nanterre, bât. E – 25 mars 2014, 16h-18h

Proximité culturelle et distance sociale, à partir de la situation inter-ethnique dans le sud des Guyanes, Francis Dupuy (Université Toulouse Le Mirail)

Lieu : Université Paris Ouest Nanterre La Défense, bât. E, salle E105

Programme du 2e semestre


Séminaire « Anthropologie à Nanterre », Nanterre, bât. E – 18 mars 2014, 16h-18h

Une humble aura. Le pouvoir des grandes femmes au sud-est de Madagascar, Dominique Somda (Reed College, USA)

Lieu : Université Paris Ouest Nanterre La Défense, bât. E, salle E105

Programme du 2e semestre


Séminaire « Présence d’esprit », MAE, Nanterre – 18 mars 2014, 11h-13h, rez-de-jardin, salle 2

La grande traversée : vers une philologie mantique et une épiphanologie comparée, John Leavitt (professeur à l’université de Montreal)

Commençant avec la possession telle que vécue dans l’Himalaya central, je présenterai différentes pratiques qui impliquent la présence immédiate d’esprits, de dieux ou de « personnalités secondes », ainsi que leur communication avec le monde humain. Il s’agira de travailler en deux dimensions : d’une part, « en profondeur », en faisant la philologie des corpus de discours mantiques et divins ; d’autre part, en « largeur », en tentant une typologie comparée, et en repensant les modèles structuraux de Luc de Heusch.


Séminaire « Anthropologie à Nanterre », Nanterre, bât. E – 11 mars 2014, 16h-18h

Anthropologie de la biosécurité : sentinelles, simulation, stockage, Frédéric Keck (CNRS, Laboratoire d’anthropologie sociale)

Lieu : Université Paris Ouest Nanterre La Défense, bât. E, salle E105

Programme du 2e semestre


Les rencontres du troisième type, association AEEAN, Nanterre – vendredi 7 mars 2014, 16h-18h, bât. E, salle E105

Projection du film Bakoroman , écrit par Muriel Champy, réalisé par Simplice Ganou et produit par l’Atelier documentaire

Ce documentaire suit un groupe de cinq jeunes vivant dans la rue au Burkina Faso. Fréquentant la rue dans une petite ville de province, ils décident de rejoindre à pied la capitale, Ouagadougou, où paraît-il « il fait bon vivre ». Cent kilomètres de marche à travers la brousse qui convie le spectateur à une rencontre intime avec ces jeunes adolescents. Une perspective décalée qui propose ainsi un regard nouveau sur ce phénomène médiatique rebattu et souvent mal compris que sont les « enfants de la rue ».
D’ailleurs au Burkina, ces jeunes ne se reconnaissent pas dans cette appellation qu’ils jugent stigmatisante. Ils lui préfèrent le terme qu’ils ont inventé : « bakoroman ».


Séminaire « Anthropologie à Nanterre », Nanterre, bât. E – 4 mars 2014, 16h-18h

La vérité des autres : philosophie comparatiste, Patrice Maniglier (Université Paris Ouest Nanterre La Défense)

Lieu : Université Paris Ouest Nanterre La Défense, bât. E, salle E105

Programme du 2e semestre


Séminaire « Anthropologie à Nanterre », Nanterre, bât. E – 11 février 2014, 16h-18h

Vers une Anthropologie cognitive différente, Maurice Bloch (London School of Economics)

Lieu : Université Paris Ouest Nanterre La Défense, bât. E, salle E105

Programme du 2e semestre


Les rencontres du troisième type, association AEEAN, Nanterre – vendredi 7 février 2014, 16h-18h, bât. E, salle E105

Conférence-atelier autour du Gamelan javanais, Estelle AMY DE LA BRETÈQUE

En savoir plus



Journée d’hommage, Collège de France, Paris – vendredi 7 février 2014, de 10h à 18h

Journée d’hommage à Michel Izard

Programme de la journée



Séminaire « Anthropologie à Nanterre », Nanterre, bât. E – 4 février 2014, 16h-18h

Battre sa femme ou battre son fils... Les usages sociaux de la violence dans le Haut Atlas du Maroc, Matthew Carey (Université de Copenhague)

Lieu : Université Paris Ouest Nanterre La Défense, bât. E, salle E105

Programme du 2e semestre


Séminaire général du LESC, MAE, Nanterre – vendredi 31 janvier 2014, de 9h45 à 17h

Faire le deuil des enfants, séminaire organisé par Olivier Allard et Despina Liolios

Programme de la journée


Projection, musée de la Chasse et de la Nature, Paris – mercredi 29 janvier 2014, 19h30

LUTTES THAÏLANDAISES

Cycle de projections au Musée de la Chasse et de la Nature (Auditorium - 62 rue des Archives - 75003 Paris), proposé et programmé par Charlène Dinhut et Benoît Hické, entrée : 6€ (le billet permet de visiter le musée gratuitement pendant un mois à compter de sa date d’émission)

Deux films réalisés par Emmanuel Grimaud et Stéphane Rennesson, chercheurs au Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative, en leur présence :

  • LES ROIS DU KHWAANG (France, 2013, 57’, VOSTF), bande-annonce en ligne
  • EAU TROUBLE - PLAAKEM (France/Thaïlande, 2013, 28’, VOSTF)


Séminaire « Anthropologie à Nanterre », Nanterre, bât. E – 28 janvier 2014, 16h-18h

La gestion judiciaire du religieux (Inde), Gilles Tarabout (CNRS, Laboratoire d’Ethnologie et de Sociologie Comparative)

Lieu : Université Paris Ouest Nanterre La Défense, bât. E, salle E105

Programme du 2e semestre


Colloque, MSH, Dijon – 27-29 janvier 2014

Ethnographies plurielles IV - Restitution et diffusion des données d’enquête, organisation : Sylvaine Conord (Université Paris Ouest Nanterre La Défense, LAVUE), Antoine Marsac (Université de Bourgogne, PRES Bourgogne Franche-Comté), Gilles Raveneau (Université Paris Ouest Nanterre La Défense, LESC), Sylvie Sagnes (CNRS, IIAC - Equipe LAHIC)

Programme et fiche d’inscription en pdf


Journée d’étude, MAE, Nanterre – 24 janvier 2014

Journée des jeunes chercheurs sur la région du Golfe, organisation : Laure Assaf, Sylvaine Camelin, Philippe Pétriat

Programme de la journée


Séminaire « Anthropologie à Nanterre », Nanterre, bât. E – 21 janvier 2014, 16h-18h

Existe-t-il des paysages en Amazonie ?, Philippe Descola (Collège de France, Laboratoire d’anthropologie sociale)

Lieu : Université Paris Ouest Nanterre La Défense, bât. E, salle E105

Programme du 2e semestre


Les rencontres du troisième type, association AEEAN, Nanterre – vendredi 17 janvier 2014, 16h-18h, bât. E, salle E105

L’énigme des traditions enfantines, Olivier MORIN

En savoir plus



Appel à communication, LESC, Nanterre – date limite de soumission des propositions : 15 janvier 2014

Shopping malls : l’avènement de la modernité ? – septembre 2014

Organisation : Laure Assaf et Sylvaine Camelin

Dans le cadre de ce colloque que nous souhaitons pluridisciplinaire, nous interrogerons ces lieux particuliers que sont les shopping malls en nous intéressant à leur conception et leurs évolutions, aux usages qui en sont fait, aux pratiques de consommation et aux formes de sociabilité qu’ils génèrent.
Doivent-ils être considérés comme un élément du continuum de l’espace urbain ou au contraire comme marquant une rupture dans cet espace ? Quelles dynamiques sociales président au côtoiement de populations hétérogène dans les shopping malls ? Les usages et les fréquentations de ces espaces s’articulent à des questions urbaines plus larges, interrogeant notamment la distinction de statut, d’ethnicité, de génération ou encore la ségrégation en terme de genre ? Le plus souvent perçus comme emblématiques de la modernité en terme d’espace, de services, de biens de consommation quelles sont alors les dimensions esthétiques que les shopping malls recouvrent ? À partir de cet ensemble de questions nous souhaitons, dans le cadre de ce colloque, revenir sur le succès indéniable de ce concept dans le monde et l’interroger dans une dimension comparative.

Plus d’informations [français/english]


Séminaire général du LESC, MAE, Nanterre – 18 décembre 2013, salle 308F du LESC

Éclats du corps, journée scientifique offerte à Jacques Galinier, organisée par Anne-Gaël Bilhaut, Armelle Lorcy et Olivia Kindl

Plus d’information



Les rencontres du troisième type, association AEEAN, Nanterre – vendredi 13 décembre, 16h-18h, bât. A, amphithéâtre A2

Les enjeux des nouvelles relations matrimoniales, Maurice GODELIER

En savoir plus


Colloque, Paris, MQB/EHESS – 10-12 décembre 2013

Alfred Métraux, relectures transatlantiques, colloque organisé en hommage à Alfred Métraux (1902-1963), sous la direction scientifique de Philippe Erikson (EREA/LESC), Jean-Pierre Goulard (CERMA-Mondes Américains), Patrick Menget (EPHE)

Plus d’information



Séminaire « Anthropologie à Nanterre », Nanterre, bât. E – 10 décembre 2013, 16h-18h

Gestes, paroles et objets : retour sur l’étude du langage rituel des chamanes Kham-Magar (Népal), Anne de Sales (CNRS, Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative)

Lieu : Université Paris Ouest Nanterre La Défense, bât. E, salle E105

Programme du 1er trimestre


Conférence Eugène Fleischmann, Paris, MQB – jeudi 5 décembre à 17h, salle de cinéma

Perspectives anthropologiques sur les rapports entre cultures andines et amazoniennes, ANNE-CHRISTINE TAYLOR DESCOLA (Directrice de recherches au CNRS, Directrice du département de la recherche et de l’enseignement du musée du quai Branly)

Lieu : 37, quai Branly, 75007 PARIS ; RER C : Pont de l’Alma ; Métro : Alma-Marceau ; Bus : 42, 63, 80, 82, 92
Contact : Société d’ethnologie, 01.46.69.26.10, societe.ethnologie@mae.u-paris10.fr



Séminaire « Anthropologie à Nanterre », Nanterre, bât. E – 3 décembre 2013, 16h-18h

Forme standard et forme collection, Luc Boltanski (EHESS, Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux)

Lieu : Université Paris Ouest Nanterre La Défense, bât. E, salle E105

Programme du 1er trimestre


Editions du CTHS, appel à manuscrits – 1er décembre 2013

Ethnologues, anthropologues, ethnolinguistes, ethnohistoriens, adressez vos manuscrits au CTHS

Les publications de la section « Anthropologie sociale, ethnologie et langues régionales » du CTHS s’inscrivent dans plusieurs collections, en particulier :
  • « Le regard de l’ethnologue », qui accueille les manuscrits originaux, mais aussi les thèses remaniées ;
  • « Orientations et méthodes », collection destinée aux étudiants de 2e et 3e cycles, qui regroupe manuels, ouvrages de méthodologie ou ouvrages pour les classes préparatoires aux concours des grandes écoles ;
  • « Format », collection de poche qui publie à des prix abordables les classiques, ouvrages étrangers, mais aussi des textes inédits. [lire la suite]



Festival international du film ethnographique Jean Rouch – du 5 au 29 novembre 2013

Voir autrement le monde

Plus d’information



Séminaire « Anthropologie à Nanterre », Nanterre, MAE – 26 novembre 2013, 16h-18h

Présentation du film EAU TROUBLE - Plaakat, Plaakem, Emmanuel Grimaud (CNRS, Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative) et Stéphane Rennesson (CNRS, Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative)

Lieu : Université Paris Ouest Nanterre La Défense, MAE, 3e étage, salle 308F du LESC

Programme du 1er trimestre


Séminaire général du LESC, MAE, Nanterre – vendredi 22 novembre, à partir de 9h45, salle 308F

Parler de la préhistoire et de l’ethnologie à l’école, séminaire organisé avec Préhistoscène

Avec la participation des associations Ethnologues en herbe, Passerelles, ArkéoMédia et Stimuli.

Plus d’information



Séminaire « Anthropologie à Nanterre », Nanterre, bât. E – 19 novembre 2013, 16h-18h

Paroles mélodisées et cœurs brûlants. Expressions sonores et poétiques de la perte chez les Yézidis d’Arménie, Estelle Amy de la Bretèque (Universidade Nova de Lisboa, Centre de recherche en ethnomusicologie)

Lieu : Université Paris Ouest Nanterre La Défense, bât. E, salle E105

Programme du 1er trimestre


Deuxième journée d’étude de l’AFEA, Paris – 14 novembre 2013, dès 9h30

Pratiquer l’anthropologie aujourd’hui : nouvelles contraintes, nouveaux possibles ?

Dans le cadre des journées d’étude organisées par l’Afea, sont proposés pour cette deuxième édition des témoignages, des débats et une réflexion collective autour des conditions d’exercice renouvelées de l’ethno-anthropologie aujourd’hui : nouveaux lieux, nouveaux contextes, nouveaux objets, nouvelles contraintes... avec pour toile de fond les bouleversements que subit actuellement le monde de la recherche.

Plus d’information



Journée d’étude, Collège de France – 13 novembre 2013

Des êtres vivants et des artefacts : l’imbrication des processus vitaux et des processus techniques, 2e journée d’étude : Mésoamérique & Basses-Terres d’Amérique du Sud, organisée par Perig Pitrou & Laura Rival

Lieu : Collège de France, 3 rue d’Ulm, Paris 5e

Programme de la journée


Séminaire « Anthropologie à Nanterre », Nanterre, bât. E – 12 novembre 2013, 16h-18h

L’intimité mise en jeu : amour, mariage et relations entre les genres au sein des jeunesses arabes d’Abou Dhabi, Laure Assaf (Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative)

Lieu : Université Paris Ouest Nanterre La Défense, bât. E, salle E105

Programme du 1er trimestre


Les rencontres du troisième type, association AEEAN, Nanterre – vendredi 8 novembre, 16h-18h, bât. E, salle E105

Fantômes magnétiques et chevaux sensibles : percevoir l’invisible en Mongolie, Grégory DELAPLACE

Plus d’information



Séminaire « Anthropologie à Nanterre », Nanterre, bât. E – 5 novembre 2013, 16h-18h

Discussion autour de l’ouvrage L’universalisme ou le pari de la raison : anthropologie, histoire, psychologie, Gérard Lenclud (EHESS, Laboratoire d’anthropologie sociale)

Lieu : Université Paris Ouest Nanterre La Défense, bât. E, salle E105

Programme du 1er trimestre


Séminaire « Anthropologie à Nanterre », Nanterre, bât. E – 29 octobre 2013, 16h-18h

Pour une anthropologie de l’éthique et de la moralité ordinaires, Olivier Allard (université de Picardie Jules Verne)

Lieu : Université Paris Ouest Nanterre La Défense, bât. E, salle E105

Programme du 1er trimestre


Entretiens du Comptoir des presses, Paris 5e – mardi 22 octobre 2013, 19h

Musique en tête

avec
Aurélie Helmlinger – Pan Jumbie : mémoire sociale et musicale dans les Steelbands à Trinidad & Tobago, publications de la Société d’ethnologie, Nanterre, 2013

Filippo Bonini-Baraldi – Tsiganes, musique et empathie, publications de la MSH, Paris, 2013

Présentation : Jean Lambert

Comptoir des presses d’universités – 86, rue Claude Bernard – 75005 Paris

Plus d’information


Atelier de l’ANR Fabriqu’am, MAE, Nanterre – 17 octobre 2013, de 10h à 13h

Embrayeurs et mécanismes d’émergence des processus de patrimonialisation, organisé par Anne-Gaël Bilhaut et Aline Hémond – MAE, 3e étage, salle 308F du LESC

Quels sont les « embrayeurs » des processus de patrimonialisation à l’œuvre sur nos terrains ? Dans une société donnée, à quel moment et pourquoi des pratiques rituelles, des objets, des formes discursives, deviennent-ils des objets du patrimoine tel que défini par les instances internationales, et l’UNESCO en particulier ? Dans cet atelier, nous nous interrogerons sur les conditions (institutionnelles, politiques, sociales, locales et régionales…) qui rendent possibles ces processus et essaierons de repérer quels sont les déclencheurs, moteurs, ou facilitateurs qui concourent à la recherche et à la mise en valeur du patrimoine indigène des Amériques.
À partir des présentations d’études de cas, nous tenterons de définir provisoirement le terme « embrayeur » et de le caractériser : que recouvre-t-il ? S’agit-il d’un événement, d’une personne ou d’une structure ressource, d’une interaction interculturelle décisive, d’autre chose encore ? Qu’est-ce qui en relève et comment déterminer que des mécanismes de patrimonialisation sont des embrayeurs plutôt que des éléments « de la tradition », « du commerce », de « politique régionale clientéliste », etc.?

Programme et résumés des interventions


Séminaire « Anthropologie à Nanterre », Nanterre, bât. E – 8 octobre 2013, 16h-18h

Ni ordinaire, ni extraordinaire. Comment comprendre l’esthétique des rites New Age et néopaïens ?, Michael Houseman (EPHE, Centre d’études des mondes africains)

Lieu : Université Paris Ouest Nanterre La Défense, bât. E, salle E105

Programme du 1er trimestre


Journées d’étude, MNHN, Paris – 3 et 4 octobre 2013

Les sentiers de l’ethnologie urbaine avec Colette Pétonnet, séminaire d’hommage

Lieu : Muséum national d’histoire naturelle, Laboratoire de Géologie, salle de conférences, 43 rue Buffon - 75005 Paris

Programme


Entretiens du Comptoir des presses, Paris 5e – jeudi 27 juin 2013, 19h

Pouvoir, musique et chamanisme : la Chine des marges vue par deux ethnologues

avec
Aurélie Névot – Versets chamaniques : le Livre du sacrifice à la terre, publications de la Société d’ethnologie, Nanterre, 2013

Sabine Trebinjac – Le pouvoir en chantant, vol. II : une affaire d’État… impériale, publications de la Société d’ethnologie, Nanterre, 2008

Présentation : Anne de Sales

Comptoir des presses d’universités – 86, rue Claude Bernard – 75005 Paris

Plus d’information



21e conférence Robert Hertz, APRAS, Paris – mardi 18 juin 2013, 17h

Le savoir historien, les événements historiographiques et l’avènement du singulier-collectif par Arlette Farge, directrice de recherche au CNRS, Centre de recherches historiques/EHESS Paris

Lieu : Reid Hall, The Columbia Global Centers Europe, 4 rue de Chevreuse, 75006 Paris (métro Vavin)

La conférence sera suivie d’un cocktail.


Journées d’étude, MAE, Nanterre – 17-18 juin 2013, salle 308F du LESC

Rencontres doctorales du LESC

Ces journées, organisées à l’initiative des doctorants, visent à stimuler les échanges scientifiques au sein du laboratoire entre doctorants, chercheurs et chercheurs invités. Les présentations s’articuleront autour de trois panels : « Genre, échange et mariage », « Environnements et sociétés » et « Mémoire et construction identitaire ». Ces rencontres doctorales se concluront par une table ronde où nous discuterons des activités scientifiques des doctorants et de leur insertion dans le milieu de la recherche.

Programme de la journée



Appel à candidature pour l’école thématique CNRS – date limite de soumission des propositions : 1er juin 2013

Morale et cognition – Centre culturel international de Cerisy, 4-11 septembre 2013

Organisation : Monica Heintz, Nicolas Baumard, Olivier Morin, Isabelle Rivoal

La dernière décennie a vu fleurir une importante littérature en sciences sociales portant sur les valeurs morales. Confrontée à l’ancien débat entre universalisme et relativisme culturel, elle a besoin de s’appuyer sur les recherches récentes en sciences cognitives pour affiner ses méthodes d’observation de la réalité sociale. L’épreuve du terrain pose un défi méthodologique constant aux anthropologues et sociologues se penchant sur cet aspect social, longtemps voilé par l’équation Durkeimienne le social= le moral. De leur côté, les chercheurs en sciences cognitives que les méthodes de recherches restreignent souvent au laboratoire, s’efforcent de sensibiliser la communauté des sciences sociales à la nécessité de tester leurs hypothèses sur des terrains culturellement différents. Il s’agirait dans le cadre de ce colloque de confronter les hypothèses et méthodes de travail développées par des chercheurs issus de traditions disciplinaires différentes dans le souci d’ouvrir la voie pour une collaboration des équipes interdisciplinaires enquêtant sur les valeurs morales comme concepts clés dans la compréhension de la réalité sociale.

Plus d’informations



Journée d’étude, MSH, Paris 13e – vendredi 31 mai 2013, salle 640, 190 avenue de France

Relations, dispositifs, histoires : « castes » et esclavage au Sahel musulman, journée organisée par Ismaël Moya (LESC, CNRS) et Elena Vezzadini (Université de Bergen/CEAf)

Les sociétés du Sahel musulman, du Sénégal au Soudan, connaissent des hiérarchies sociales complexes liées aux castes et à l’esclavage qui semblent défier toute volonté taxinomique. Parfois sourdes et invisibles, les catégories hiérarchiques ne sont pas systématiquement exclusives les unes des autres. De plus, si les hiérarchies de caste et d’esclavage sont fondamentales dans cette région pour comprendre la dynamique des faits sociaux et politiques, elles se combinent à des principes égalitaires, en particulier sur le plan de l’islam. Enfin, ces hiérarchies ne se manifestent pas de façon uniforme dans les différents contextes de la vie sociale. Nous proposons dans cette journée d’étude d’essayer de rendre compte des relations de caste et d’esclavage en partant de leur complexité et des contradictions sur lesquelles bute l’analyse.

Programme de la journée


Séminaire général du LESC, MAE, Nanterre – mardi 28 mai 2013, à partir de 9h45, salle 308F

Les fantômes de l’expérience : connexions et faux contacts en neurologie, biologie et robotique, séminaire organisé par Emmanuel Grimaud (LESC), Stéphane Rennesson (IIAC) et Andreas Mayer (Max Planck Institute)

Ce séminaire général portera sur la nature des dispositifs expérimentaux et s’intéressera tout particulièrement aux protocoles développés par des disciplines voisines (neurologie, biologie, robotique). De quelle façon les expériences activent-elles des fantômes sous-jacents, autrement invisibles et qui ne demandent qu’à apparaître au grand jour ? [lire la suite]


Les rencontres du troisième type, association AEEAN, Nanterre – mardi 28 mai 2013 à 17h30, bât. E, salle E105

« On y croit plus qu’on ne croit » : la sorcellerie dans le bocage français, Jeanne FAVRET-SAADA


Atelier de l’ANR Fabriqu’am, MAE, Nanterre – 23-24 mai 2013

La fabrique des « patrimoines » : Mémoires, savoirs et politique en Amérique indienne aujourd’hui – MAE, 3e étage, salle 308F du LESC

Cet atelier vise à préciser les thématiques du projet et les axes de comparaison entre les différents terrains. Il privilégiera la discussion à partir de présentations courtes d’une pluralité de cas et perspectives. L’atelier est ouvert à tous les intéressés, collègues et étudiants.

Programme et résumés des interventions


Journées d’étude internationales, Paris, EHESS – 23-24 mai 2013

À quelle discipline appartiennent les enfants ? Croisements, échanges et reconfigurations de la recherche autour de l’enfance – EHESS (salle Lombard - 96, bd Raspail)

Plus d’informations



Club sandwich, LESC, Nanterre – mardi 21 mai 2013 à 12h45, salle 308F

LUTHIERS, DE LA MAIN À LA MAIN, un film de Baptiste Buob, 80 min, 2013

« Luthiers, de la main à la main » propose une plongée dans l’univers de l’apprentissage de la fabrication d’instruments à cordes au sein de la petite ville vosgienne de Mirecourt, le « berceau » de la lutherie française. Actes de fabrication, situations d’apprentissage, images d’archives, entretiens et échanges entre luthiers viennent éclairer les conceptions actuelles de la transmission et ses évolutions les plus marquantes. Refusant de cantonner le processus d’apprentissage à un mutisme inconscient, certains luthiers contemporains contribuent à déplacer les frontières d’une discrétion qui imposait autrefois aux apprentis d’apprendre dans une forme de silence intérieur. Signe d’un bouleversement des anciennes modalités de transmission et des rapports autoritaires qui les étayaient, la volonté de révéler à la clarté de la conscience un processus autrefois cantonné à la sphère instinctive témoigne du désir de certains luthiers de donner les moyens aux apprentis d’épouser une conception du savoir reliant le corps et l’esprit dès les premiers coups de rabots.

Avec la participation de Baptiste Buob


Journée de l’anthropologie, Nanterre – 16 mai 2013

Colloque organisé par les étudiants de M2 : « Jeu de normes : regards sur la migration », MAE, 3e étage, salle 308F du LESC, 10h-17h

Dans le cadre de cette journée d’étude, nous proposons d’aborder le thème des normes dans la migration. Dans cette perspective, plusieurs dimensions sont à prendre en compte : depuis la question de l’éthique et de l’engagement anthropologique jusqu’à la conception de la migration comme objet d’étude. À partir de ces deux étalons, présentés par des discutants qui interrogeront des points méthodologiques, des intervenants renforceront ces points en s’intéressant à des cas concrets qui questionneront des problématiques essentielles de ce champ de recherche. La migration ou les migrations ? Comment les normes évoluent face aux situations nouvelles ? Quelles conséquences résultent de ces changements ? Quelles sont les stratégies d’adaptation et de détournement des lois ? Comment l’anthropologie peut enquêter sur ces situations ?
Un discutant présentera des questions d’ordre méthodologique pour chacun des axes suivants dont les thèmes seront abordés par le biais de cas concrets :
– La gestion des flux migratoires : entre normes et législation
– Des trajectoires de migrants : de la création au détournement de normes
Intervenants : Azita Bathaïe, Claire Boulanger, Grégoire Cousin, Stéfan Lecourant, Victor Pereira, Farida Souiah, Virginie Tallio

Voir le programme

Débouchés et parcours de l’ethnologie, bâtiment E, 1er étage, salle E105, 17h30-19h

D’anciens étudiants engagés dans les milieux associatifs, l’aide humanitaire, l’édition viendront partager avec vous leurs expériences professionnelles depuis l’obtention de leur diplôme. Les enseignants du département vous parleront des parcours du département et des métiers de la recherche fondamentale ou appliquée.

« Le Cauchemar de Frazer : l’anthropologie au balcon », bâtiment L, Espace Reverdy, 19h-19h45

Farce en un acte écrite et interprétée par Violetta Cesanelli, Antoine Kruger, Thibault de Mijolla et Amandine Quin

Bal à fond, bâtiment L, Espace Reverdy, 20h-minuit

Avec la Batucada do Maraca ainsi que des musiciens gnawa, rencontrés par les étudiants en ethnomusicologie et anthropologie de la danse dans le cadre de leur recherche de terrain sur le patrimoine des habitants de Nanterre. Dans un espace d’échanges et de convivialité, ces musiciens seront heureux de vous faire partager leurs cultures musicales.
Entrée libre. Restauration et boissons proposées sur place./td>



Les rencontres du troisième type, association AEEAN, Nanterre – lundi 13 mai 2013 à 17h30, bât. E, salle E105

L’impossible enquête chez un ancien milicien libanais, Isabelle RIVOAL

Plus d’information



Journée d’étude, Paris, université Paris 7 – 25 avril 2013

Changer de rythme, changer de sens – GREP/CERILAC – CREM-LESC/Paris 10 – LLACAN/CNRS

Plus d’informations



Journée d’étude, LESC, MAE, Nanterre – vendredi 12 avril 2013, salle 308F

Villes nouvelles : de l’idéal rêvé à l’usage quotidien, journée organisée par Sylvaine Camelin et Stefan Le Courant (UPO–LESC)

Dans le cadre de cette journée d’étude nous envisageons d’interroger les processus mis en œuvre lors de la création de villes nouvelles. Dans cette perspective, plusieurs dimensions sont à prendre en compte ; d’une part la nécessité à laquelle répond la volonté de créer ex nihilo une ville nouvelle dans un espace donné et d’autre part l’organisation et la réalisation du projet urbain. Comment sont pensées ces villes nouvelles par les commanditaires, les architectes et les urbanistes chargés de leur réalisation ? Quelles sont les formes urbaines privilégiées pour ces créations ? A quel moment du processus l’écart se creuse entre la matérialité d’une ville rêvée et l’urbanité d’une ville vécue ? Comment les habitants s’approprient-ils ensuite les espaces ainsi conçus ? Dans quelle mesure leur usage quotidien les amène-t-il à en détourner ou modifier le plan initial ?

Programme de la journée



Les rencontres du troisième type, association AEEAN, Nanterre – lundi 8 avril 2013 à 17h30, bât. E, salle E105

Les suricates, patience et passion, Matei CANDEA

Plus d’information



Club sandwich, LESC, Nanterre – mardi 2 avril 2013 à 13h, salle 308F

Le Club sandwich & le Comité du film ethnographique présentent deux films primés au Festival international Jean Rouch 2012, présentation : Laurent Pellé, Fabienne Wateau

ADAK (Offrande), Turquie | 2011 | 23 min | vostf, un film de : Amandine Faynot (France) ; image : Amandine Faynot, Sarisakal Volkan ; montage : Amandine Faynot ; son : Amandine Faynot, Jean Baptiste Madry ; production/distribution : Amandine Faynot (Paris, France)
Mention spéciale du jury Patrimoine culturel immatériel
À Istanbul, le sacrifice du mouton, rituel encore récemment orchestré par le père de famille, est désormais accueilli dans une enceinte publique municipale. Une loi nouvellement adoptée interdit aux particuliers d’accomplir ce sacrifice dans les espaces publics ou privés. Des sacrificateurs professionnels y mettent en scène une mise à mort en série, codifiée, parfaitement réalisée. La mutation des codes régissant ces rites questionne. La catharsis provoquée par le sacrifice existe-elle encore lorsque la violence est institutionnalisée ?

NZOKU YA PEMBE (L’Eléphant blanc), République démocratique du Congo | 2011 | 34 min | vosta (dialogues en français), un film de : Kristof Bilsen (Belgique) ; image : Kristof Bilsen ; montage : Eduardo Serrano ; son : Xan Marquez Caneda ; production/distribution : National Film & TV School, NFTS (Beaconsfield, Royaume-Uni)
Grand prix Nanook –Jean Rouch – CNRS Images
La Poste centrale de Kinshasa, grandiose relique coloniale, a piégé ses employés dans un passé figé duquel ils rêvent de s’échapper. Du passé au présent, à travers les fissures des murs et les fuites des plafonds, nous entrevoyons le Congo d’aujourd’hui.


Labex Les passés dans le présent, Nanterre, MAE – mercredi 27 mars 2013, salle du conseil, 9h30 à 17h30

Atelier n°1 – Les archives de l’ethnomusicologie : mettre en commun, mettre à disposition

Le premier Atelier du labex Les passés dans le présent porte sur l’un des projets développés dans son cadre : Les Sources de l’ethnomusicologie, projet de numérisation et de diffusion d’archives conservées conjointement à la Bibliothèque nationale de France, au musée du quai Branly et au Centre de Recherches en Ethnomusicologie (CREM-LESC, MAE Nanterre). Cette journée de séminaire propose à la fois une réflexion sur les enjeux propres au décloisonnement entre des corpus d’archives d’ethnomusicologie complémentaires et sur les enjeux d’une diffusion numérique patrimoniale qui entend s’appuyer sur les pratiques d’usage et les technologies innovantes les plus adaptées. L’objectif double du projet, regrouper des collections éclatées et mettre à disposition du plus grand nombre un patrimoine commun sera confronté à l’analyse de spécialistes, invités à apporter un regard extérieur et distancié au projet.

Programme de la journée


Club sandwich, LESC, Nanterre – mardi 26 mars 2013 à 13h, salle 308F

Les dix commandements d’Ezéchiel, réalisation : Patrick Deshayes, 52’, 2009 ; conseiller scientifique : Jean-Pierre Chaumeil ; son : Michel Kharat ; montage : Juliana Sanchez
Film en espagnol, sous-titrages en français


L’Association Evangélique de la Mission Israélite du Nouveau Pacte Universel (AEMINPU) a été créée par Ezéquiel Ataucusi Gamonal en 1955 au Pérou. Sa doctrine est un syncrétisme de traditions incaïques et d’influences chrétiennes, mais elle se revendique surtout et clairement israélite.
Les Israelitas pensent que les Incas ont reçu la vérité sur l’existence du Dieu unique qu’ils ont secrètement vénéré à travers le culte du soleil. Ayant trahi le culte du Dieu unique, comme jadis le peuple de Moise, ils furent punis. Les Israelitas ont fait vœux de ne jamais se couper les cheveux, de se vêtir de tuniques, ont leur propre calendrier de fêtes, ne consomment ni alcool, ni tabac, ni aliments jugés impurs selon la Bible. Ils reconstruisent la terre promise dans une région appelée le trapèze amazonien où les trois pays Pérou, Brésil et Colombie ont une frontière commune.


Projections, rencontres, débats, Issy-les-Moulineaux – mercredi 20 et jeudi 21 mars 2013

Anthropologies numériques : une nouvelle édition

Le Cube et Les écrans de la liberté vous proposent deux jours de découvertes et de rencontres autour de l’anthropologie, des arts numériques et du cinéma. Des créateurs et des chercheurs de renommée internationale viendront présenter des nouvelles formes d’expressions anthropologiques et artistiques autour de la projection de films, de web-docu, d’installations et des discussions.

Plus d’information


Journée d’étude de l’AFEA, Nanterre – 20 mars 2013, salle des conférences, bât. B

La nouvelle fabrique du doctorat, journée organisée par Charlotte Arnauld et Gilles Raveneau

Programme de la journée et résumés des interventions



Projection-débat, CNRS, rue Michel-Ange – lundi 18 mars 2013 à 13h

Françoise Héritier et les lois du genre, un film de Anne-France Sion, produit par CNRS Images (2009, 48 min)

Dans le cadre de la journée « (1)8 Mars au CNRS : une recherche engagée pour le genre et l’égalité professionnelle » organisée par la Mission pour la place des femmes au CNRS, cette projection sera suivie d’un échange en présence de Françoise Héritier, anthropologue, professeure honoraire au Collège de France, ancienne directrice du Laboratoire d’anthropologie sociale (LAS – Collège de France / CNRS / EHESS / EPHE) et de Anne-France Sion, la réalisatrice.

Entrée libre dans la limite des places disponibles - Réservation impérative à cnrs-images@cnrs-bellevue.fr


Appel à candidature, Société d’ethnologie, Nanterre – date limite : 18 mars 2013

Bourse Eugène Fleischmann 2013

La Société d’ethnologie offre chaque année une « Bourse Eugène Fleischmann » destinée à soutenir un jeune docteur ou un doctorant en fin de thèse pour mener à bien une recherche post-doctorale originale et innovante qui soit réalisable en une année. Les disciplines concernées sont l’épistémologie, l’ethnologie, la sociologie comparative, l’ethnomusicologie et l’ethnologie préhistorique…Lire la suite


Projection sur France 5 – jeudi 14 février à 15h30, samedi 23 février 2013 à 15h10 et mercredi 6 mars à 10h15

Wodaabe. La guerre en dansant, un film de Sandrine Loncke (Production Point du jour international, 2012)

Au cœur du Sahel nigérien, loin de tout « goudron », des milliers de Peuls nomades Wodaabe se réunissent chaque année pour un vaste rassemblement cérémoniel : la geerewol. Sept jours et sept nuits durant, suivant le cycle du soleil, deux lignages adverses vont se livrer une véritable guerre rituelle, avec pour seules armes le chant et la danse.
L’enjeu de cette guerre, son but avoué : le vol des femmes.
Son ultime finalité : se séparer dans la paix.
Pour les Wodaabe, l’abandon de ces cérémonies, seul lieu de rassemblement où se tisse le lien communautaire qui relie les nomades, signerait leur dissolution en tant qu’entité culturelle originale.
Fruit de dix années de recherche, le film se met à l’écoute des acteurs du rituel pour tenter d’en décrypter la signification profonde, à une heure où la crise écologique qui touche de plein fouet le Sahel rend l’organisation de tels rassemblements de plus en plus problématique.

Le film est la version 52’ d’un long métrage, qui a reçu le grand prix « Nanook Jean Rouch » au Festival International Jean Rouch (Paris, 2010) et le second prix du Festival du Film de Chercheur (Nancy, 2010).


Les rencontres du troisième type, association AEEAN, Nanterre – lundi 4 mars 2013 à 17h30, bât. E, salle E105

Une leçon d’humour amazonien, Emmanuel de Vienne

Plus d’information



Journée d’étude, LESC, MAE, Nanterre – 15 février 2013, 308F

Par et sur les ruines de la ville, journée d’étude sur la destruction de l’espace organisée par Rémi Hadad et Virginie Milliot

Dans le cadre de cette journée d’étude, nous souhaitons interroger l’invention, par et sur les ruines de la ville, de nouvelles manières de faire société. Nous souhaitons réfléchir à des moments de mise en tension des formes sociales et des formes spatiales. Nous nous intéresserons à la question de la préservation ou de la démolition de l’environnement construit, lorsque la matérialité urbaine, jugée incompatible avec un projet social, se trouve remise en question. Comment la destruction participe-t-elle de la production de nouveaux espaces sociaux ? Il s’agira également de réfléchir aux formes de vie sociale et à l’imaginaire urbain qui se développent sur les ruines de la ville. Quelles logiques sociales les citadins mettent-ils en œuvre pour assurer leur subsistance dans une ville devenue fantôme ? Comment donnent-ils sens à cet environnement qui a perdu sa fonctionnalité et sa matérialité première ?

Programme de la journée et résumés des interventions


Club sandwich, LESC, Nanterre – mardi 12 février 2013 à 12h45, salle 308F

Yaodong, petit traité de construction, un film de : Elodie Brosseau (France), anthropologue : Caroline Bodolec, 89 min, 2012

C’est dans la région du Shaanbei, dans la boucle du fleuve Jaune, que se construisent les yaodong. Ces habitations en voûte, à l’origine troglodytes et désormais adossées à la montagne, sont construites sans plan d’architecte, selon un savoir-faire transmis oralement. Les étapes de la construction suivent le travail très précis des maîtres tailleurs de pierre, des maîtres menuisiers, des maîtres de Fengshui et des manœuvres, tous vivant dans des yaodong avec leurs familles. Une rencontre avec ces habitants, leurs rituels, leur histoire… qui fait peu à peu émerger un instantané de la « culture yaodong » d’aujourd’hui.
Élodie Brosseau, née en 1971 à Paris, est diplômée d’une maîtrise de Langue et Civilisation chinoises (INALCO, 1997). À partir de 1993, elle enseigne et travaille parallèlement en réalisation et production, en France et en Chine, pour la radio, la télévision et le cinéma. En 2007-2008, elle collabore au Commissariat d’une exposition à la Cité de l’architecture et du patrimoine à Paris, intitulée "Dans la ville chinoise". Elle suit en 2008 une formation en réalisation documentaire aux Ateliers Varan. Yaodong, petit traité de construction est son premier long-métrage documentaire.

Ce film a reçu le prix du patrimoine culturel immatériel du festival international du cinéma ethnographique Jean-Rouch 2012.
Avec la participation de Caroline Bodolec, responsable scientifique du film, de Laurent Pellé, coordinateur du Comité du film ethnographique, et de Fabienne Wateau, membre du jury


Les rencontres du troisième type, association AEEAN, Nanterre – lundi 11 février 2013 à 17h30, bât. E, salle E105

Expériences et conversations avec un robot, Emmanuel Grimaud



La MAE reçoit... Heitor Frúgoli Jr., MAE, Nanterre – 8 février 2013, 14h à 16h, 308F

Brazilian urban Anthropology and its Specificities, Heitor Frúgoli Jr. (Université de São Paulo, USP)

Having in mind the anthropological studies not merely in the city but of the city, my basic question is the following : what kind of city (or Brazilian city) can arise from the urban anthropology produced in Brazil ? I’ll analyze… [lire la suite]



Journée d’étude, ArchAm, MAE, Nanterre – 30 janvier 2013, salle du conseil (4e étage)

Altepetl et quartiers. La composition des capitales urbaines en Mésoamérique préhispanique, journée d’étude organisée par le laboratoire ArchAm, avec le Groupe d’enseignement et de recherche maya (GERM) et le GDRE « Past Crises in the Americas »

À l’occasion de la parution de l’ouvrage collectif The Neighborhood as a Social and Spatial Unit in Mesoamerican Cities (M-C. Arnauld, L.R. Manzanilla et M.E. Smith eds., University of Arizona Press, Tucson), on se propose de réfléchir au modèle de l’altepetl (défini, entre autres chercheurs, par P. Carrasco, L. Reyes, H. Mártinez, J. Lockhart), qui articule en un lieu urbanisé des parties constituantes dont la nature et la dynamique complexes dépassent la notion de « quartiers », eux-mêmes déjà si difficiles à repérer dans les sites par l’archéologie…Lire la suite



Colloque, LESC, MAE, Nanterre – 24-25 janvier 2013

Les matériaux de terrain des ethnologues en Europe/Colloquium Ethnographic archives, colloque organisé par le consortium « Archives des ethnologues » IR Corpus

Quelles sont aujourd’hui les réalisations et réflexions menées dans les différents pays européens autour des matériaux de terrain d’ethnologue ? Les deux journées du 24 et 25 janvier voudraient permettre de tenter un état des lieux sur les thématiques suivantes : la politique de collecte ; les projets de numérisation, les réalisations en matière de structuration et documentation des données (métadonnées, normes et standards, archivage à long terme) ; la diffusion et la valorisation ; les usages scientifiques ou non scientifiques des archives (histoire de l’anthropologie, re-analyse des données, revisite de terrain, artiste en résidence) ; les questions éthiques associées à ces différentes thématiques. Plus qu’un recensement de réalisations et projets divers, ces journées, organisées par le Consortium Archives des ethnologues (TGIR Corpus), voudraient être l’occasion de construire, à l’échelle du continent, un groupe de travail autour des matériaux de terrain des ethnologues. Les interventions se feront en français ou en anglais, avec un support (présentation pp.) dans l’autre langue.

What are the achievements and the reflections that have been undertaken concerning anthropological records in the different European countries ? Over the two days, 24th and 25th January, we would like to take stock of the current situation regarding some of the following points : collection and preservation of field materials, digitalization project, undertakings in terms of data structuring and documentation (metadata, standards for file formats, contextual information, long-term archiving), issues about the online presentation of field notes, the use and re-use of archives, scientific and non-scientific users, ethics and intellectual property. Rather than being a census of achievements and of various projects, this meeting, organized by the Consortium “Archives des ethnologues” (TGIR Corpus), would be an opportunity to build a network across the whole continent, based on the ethnologist’s field materials. With this network we could therefore propose a project within a European structure such as Dariah. The papers will be given in French or in English, with a PowerPoint presentation in the other language.

Programme de la journée


Journée d’hommage à Jacques Gutwirth, Nanterre – 11 janvier 2013, salle 308F

Croiser anthropologies urbaine et religieuse : hommage à Jacques Gutwirth

Cette journée est organisée en hommage à Jacques Gutwirth, un des pionniers de l’anthropologie urbaine en France, fondateur avec Colette Pétonnet du Laboratoire d’Anthropologie Urbaine (CNRS). La grande originalité de ce chercheur est d’avoir croisé l’anthropologie des religions avec l’anthropologie urbaine, et d’avoir mené des recherches tant en Europe (Belgique, France) qu’en Amérique (Etats-Unis, Canada, Brésil). Ses travaux ont porté sur les communautés hassidiques de par le monde, mais aussi sur des formations religieuses inédites, tels les judéo-chrétiens, ou encore les télévangélistes. Très investi dans l’enseignement de l’ethnologie en général et de l’anthropologie urbaine en particulier, il a influencé de nombreux chercheurs des divers pays mentionnés. Cette journée sera l’occasion de retracer l’émergence de ce courant de recherche transnationale et de mettre en évidence sa vitalité.

Programme de la journée


International Workshop, ENSCI et MQB, Paris – 17-19 décembre 2012

LOW TECH/HIGH TECH : For a new mapping of assembly methods, organisé par Artmap project, D. Vidal, E. Grimaud, Y.P. Tastevin

Artmap is a platform that brings together researchers from various fields (anthropology, history of science, technological arts, robotics), working in Europe, India, Southeast Asia and Japan. Its long-term aim is to become a reservoir of technological alternatives, passing on, from an anthropological perspective, a whole range of initiatives, experiments and uses—at the junction between high tech and low tech—that renew our view of technology.

Programme
 



Colloque Ethnographies plurielles #3, MAE, Nanterre – 17-18 décembre 2012

Les premiers pas en ethnographie, Société d’ethnologie française, organisation : Philippe Combessie, Anne Monjaret, Lucie Nayak, Gilles Raveneau

Après un premier volet consacré aux relations entre disciplines et pratiques ethnographiques (2010 à Nantes), un deuxième volet sur les « carrières » d’ethnographes (2011 à Besançon), nous consacrons le troisième volet aux premiers pas sur un terrain ethnographique. Ce colloque entend poursuivre la réflexion entamée précédemment en se focalisant cette fois-ci sur un temps particulier de la carrière : celui des prémisses, de l’apprentissage du métier et de l’initiation à la recherche de terrain aujourd’hui…Lire la suite


Journée d’étude, LESC, MAE, Nanterre – 13 décembre 2012, salle du conseil

Anthropologie de la lose, journée d’étude organisée par Isabelle Rivoal et Anne de Sales

Inscrites dans le contexte plus large d’une réflexion sur les transformations sociales, ces journées d’études sur « la lose » veulent être un espace théorique et méthodologique pour appréhender diverses formes et manifestations du changement. Le « ratage » tel qu’on l’envisagera ici se définit en effet d’abord dans sa dimension de « désynchronisation » temporelle avec ce qu’il convient de faire ou d’être à un moment donné et dans sa dimension de « désassociation » avec un collectif par rapport auquel on le considère. Le loser est ainsi perçu comme qui rate le coche, celui qui décroche…Lire la suite



Journée d’étude, BnF, Paris – 4 décembre 2012, 9h30 à 17h

Collecter et transmettre le savoir anthropologique : les archives ethnographiques en question, journée d’étude organisée par la BnF et le Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative

Les notes et documents rapportés de leurs terrains par les anthropologues entrent aujourd’hui massivement dans les collections des bibliothèques et constituent l’un des enjeux majeurs de la diffusion du savoir anthropologique, notamment à travers leur reproduction numérique. Cette journée d’étude offrira la possibilité à des responsables de fonds documentaires de présenter les collections dont ils ont la charge, ainsi que les transformations contemporaines en matière de collecte et de diffusion du savoir anthropologique.
De leur côté, les chercheurs en anthropologie pourront dire comment ils ont construit leurs archives, comment ils envisagent leur communication à l’ère de la numérisation de masse et quelle place occupe la question de la production de sources dans leurs stratégies de recherche.

Plus d’informations


Journée d’étude du programme PUF, MAE, Nanterre – 4 décembre 2012, de 9h30 à 17h, salle du conseil

Stuff and things. Disintegrating into immateriality ?

The PUF program, organized between the University of Chicago and Université Paris-Ouest Nanterre, has dedicated its third and final year to an ongoing discussion of material culture. Both Anglophone approaches to “materiality” and Francophone approaches to “techniques” have in recent years expanded their discussions to include an increasingly wide range of topics. Danny Miller’s “Stuff” and Birgit Meyer’s “Things” are but two examples of the productive expansion of the concept of materiality into previously ignored domains. In the same manner, the return to a Maussian conception of technique permits its extension into domains in which it is not commonly applied, such as ritual or the construction of the subject. In these works we see concretely what can be gained from an ethnography of material broadly defined and including the unexpected. Yet what do we stand to lose from a dilution of this category ? As more and more disciplines join this discussion, what are the limits to materiality conceptually and across disciplines ? Do these terms retain any boundedness or theoretical heft as the discourse framing them expands almost infinitely ? How much utility as categories of analysis do terms like “materiality,” “material culture,” or “techniques” still possess ? What is lost by expanding the study of material culture into disciplines once unconcerned with “stuff and things” (such as Religious Studies, Literary Theory, History, Philosophy). What is lost when the existing discussion of material culture is expanded to include “stuff and things” no longer part of the material world ?

Les communications se dérouleront en français. Les discussions en français et anglais.


Club sandwich, LESC, Nanterre – mardi 4 décembre 2012 à 12h45, salle 308F

Salers d’antan et vaches d’aujourd’hui. La mécanisation des pratiques d’élevage : une menace pour le métier ?, film de Baptiste Buob, Julie Cayla, Boris Charcossey, Angela Cuellar, Arnaud Figari, Brett Le Saint, Chloé Violon dans le cadre du Cinéma des ethnologues, 55 min, 2012

« Maintenant les vaches, c’est plus que des numéros ! » confiait Rode attristé devant ce qu’est devenue la pratique de l’élevage dans son pays, berceau de la vache de Salers.
Partant de l’hypothèse du passage brutal d’une ancienne forme d’élevage de vaches de salers basé sur la production fromagère, à un élevage mécanisé des diverses races souvent plus productives en lait ou encore spécialisé dans la production de viande, nous sommes allés à la rencontre de ces nouveaux acteurs dans la commune du Falgoux (Cantal).
Des montées dans les estives aux traites quotidiennes, nous avons suivi deux temps forts de l’élevage d’antan pour en chercher les lignes de rupture face aux pratiques contemporaines, moins évidentes qu’attendues. Certes, le métier a changé, notamment du fait de la mécanisation grandissante. Pour autant, les différents portraits d’éleveurs montrent des hommes réunis autour d’une même passion. Seul le rapport des vaches elles-mêmes à leurs éleveurs semblent avoir été affecté.
C’est à travers le regard de Paul Lapeyre, éleveur ayant vécu au fil de ces changements, que l’on est amené à saisir les enjeux actuels de cette région.

Le film sera suivi d’une petite dégustation de fromage de salers.


La MAE reçoit... Jean-Pierre Warnier, MAE, Nanterre – 20 novembre 2012, 17h à 19h

D’un royaume africain aux cultures matérielles et corporelles, Jean-Pierre Warnier (Centre d’études africaines)

Le royaume Mankon, au Cameroun, présente un cas ethnographique pleinement actuel. Le roi Ngwa’fo est né en 1926. Il est ingénieur agricole, politicien de stature nationale (1er vice président du parti au pouvoir) et businessman. Mais avant tout, roi... [lire la suite]


Séance GERM-EREA, MAE, Nanterre – lundi 29 octobre 2012, 10h30 à 12h30, salle du conseil (4e étage)

L’importance de la gestualité dans les interactions mayas yucatèques : nouvelles perspectives pour les représentations de l’espace et du temps – Olivier Le Guen (CIESAS, Mexico)

Organisation : Valentina Vapnarsky (EREA/LESC), Philippe Nondédéo (ArchAm) et Perig Pitrou (LAS)

La production scientifique anthropologique et linguistique s’est principalement focalisée sur la transcription de la parole, délaissant, parfois de manière inconsciente et pour des raisons techniques, d’autres aspects de la communication tels que la prosodie, les expressions faciales ou le geste. En Mésoamérique, et chez les Mayas yucatèques, jusqu’à récemment la communication s’est essentiellement faite en personne ou en mode dit « face-à-face » (même si, en réalité, les individus peuvent être assis l’un à côté de l’autre, par exemple). Une telle forme de communication implique donc que les locuteurs tendent à utiliser tous les modes communicationnels à leur disposition, notamment le canal gestuel. Cette forme interactionnelle a des répercutions sur la transmission du sens et la transmission culturelle en général. En se focalisant sur deux domaines, l’espace et le temps, la présentation aura pour objectif de montrer d’une part, comment la production gestuelle apporte de nombreuses informations qui ne sont pas forcément présentes dans la parole et, d’autre part, comment le geste donne au chercheur des indices sur les représentations mentales et culturelles des locuteurs.


Demi-journée d’étude, MAE, Nanterre – mercredi 24 octobre 2012, de 10h à 12h30 en salle 308F

Les Politiques de l’écriture

À l’occasion de la parution du livre Tradicion, escritura y patrimonializacion (Anne-Gaël Bilhaut et Silvia Macedo dir., Quito : Abya Yala, 137p.), le centre EREA du LESC a le plaisir de vous inviter à la demi-journée d’étude “Les Politiques de l’écriture”. Elle sera l’occasion de débattre des questions avancées dans l’ouvrage sur les processus de patrimonialisation et leurs relations aux processus d’écriture dans les populations amérindiennes.

Programme



Colloque final du projet SimPa, MSH, Paris – du jeudi 18 au samedi 20 octobre 2012

Simulations de parenté/Kinship simulations

Organisation : groupe interdisciplinaire TIP (traitement informatique de la parenté)

Programme


Appel à communication, LESC, Nanterre – date limite de soumission des propositions : 15 octobre 2012

Anthropologie de la « lose » – 13-14 décembre 2012

Organisation : Isabelle Rivoal (CNRS-LESC) et Anne de Sales (CNRS-LESC)

Inscrites dans le contexte plus large d’une réflexion sur les transformations sociales, ces journées d’études sur la « lose » veulent être un espace théorique et méthodologique pour appréhender diverses formes et manifestations du changement. Le « ratage » tel qu’on l’envisagera ici se définit en effet d’abord dans sa dimension de « désynchronisation » temporelle avec ce qu’il convient de faire ou d’être à un moment donné et dans sa dimension de « désassociation » avec un collectif par rapport auquel on le considère. Le loser est ainsi perçu comme qui rate le coche, celui qui décroche. Nous invitons dans ce séminaire à comparer des ethnographies fines de la manière dont se manifeste la « désynchronisation », le ralentissement en quelque sorte qui semble laisser le loser « en arrière, à côté, en-deça ». Autant de métaphores spacio-temporelles qui exprime la désassociation.
Mais la « lose », comme nous voulons l’envisager, est également une posture esthétique qui peut être valorisée et valorisante. Le ringard des campagnes dans des publicités récentes a supplanté le fanfaron, qui jouait encore à imiter le grand même pour s’en moquer. De ce point de vue, la « lose » comme « art de vivre » est un moyen de considérer les logiques de compétition, d’adaptation, de performance par une focale « en négatif », que nous pensons être heuristique.

Plus d’informations


Conférence Eugène Fleischmann (Société d’ethnologie), musée du quai Branly, Paris – vendredi 12 octobre 2012 à 17h

La Grèce : représentations ethno-orientalistes et ethno-occidentalistes de la crise – Maria Couroucli, directrice de recherche au CNRS

Les représentations de la crise grecque dans la presse locale et internationale se nourrissent des stéréotypes réciproques sur le Nord et le Sud européens. Reprises dans les discours populistes des politiques, elles peuvent être mises en perspective à l’aide de certaines notions-clés de l’anthropologie de la Méditerranée – comme l’honneur ou l’intimité culturelle.

Plus d’informations


Séminaire général du LESC, MAE, Nanterre – Mardi 2 octobre 2012, de 10h à 17h

Archives ethnographiques et création artistique : pour une autre revisite des matériaux de terrain africanistes, séminaire organisé en collaboration avec le GIS Ipapic

Des milliers d’objets, de fiches, de photographies, de pages de carnet, d’heures d’enregistrements sonores, de bobines de films ont été collectés ou produits lors des missions ethnographiques réalisées à partir des années 1930 dans des pays dits « exotiques ». Alors que les objets sont conservés dans les musées, une part importante des matériaux textuels, iconographiques, sonores et visuels est aujourd’hui archivée et rendue disponible dans des institutions patrimoniales, MQB, BNF, MNHN ou de recherche, par exemple le Laboratoire d’anthropologie sociale et le Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative.
Ces archives sont activement sollicitées dans le cadre de recherches d’épistémologie ou d’histoire de la discipline. Leur exploitation, selon d’autres perspectives, fait toujours débat, qu’il s’agisse de leur capacité à être ré-analysées ou des modalités de leur restitution et cela d’autant plus lorsque les enquêtes ont été menées dans un contexte colonial ou postcolonial. Produits d’un transfert d’information entre l’« informateur » – qu’il s’agisse d’une personne ou d’un groupe – et l’ethnologue, les matériaux de terrain ne sont pas les archives des sociétés observées. On pourrait plutôt les définir comme les archives de la vision qu’en a eue l’ethnologue au temps précis de son enquête, ce qui ne dénie pas aux sociétés concernées et à leurs descendants le droit d’intervenir sur les modes de valorisation de ces matériaux, d’en revendiquer l’accès, et, pourquoi pas, de se les approprier pour donner naissance à de nouvelles traditions comme on en voit des exemples dans la World culture.
Ces questions ont déjà été discutées au cours de rencontres dont certaines organisées dans le cadre du Réseau des archives des ethnologues. La présente rencontre voudrait inaugurer un nouveau mode d’approche de ces problématiques en proposant une revisite des matériaux de terrain d’ethnologue sous l’angle de la création. C’est ainsi que, prenant très concrètement l’exemple des fonds d’archives conservés à la Bibliothèque Éric-de-Dampierre, et plus particulièrement les fonds collectés en Afrique, nous souhaitons réfléchir ensemble à l’usage qui pourrait être fait des archives d’ethnologue pour des projets culturels ou créatifs, individuels ou collectifs. La dimension interculturelle est très présente dans cette démarche, puisque les réalisations qui pourraient naître de cette expérience s’inscrivent, pour nous, dans la dynamique de la restitution, de la valorisation et du partage des traditions.

Programme de la journée


Exposition photographique, MAE, Nanterre – à partir du 26 septembre 2012

The wood looks back / Bois en regard, en marge du colloque « Parcours d’objets, objets en transformation » organisé par Gisèle Krauskopff et Pascale Dollfus

L’exposition a été réalisée dans le service « Arts graphiques et multimédia » de la Maison René-Ginouvès (USR 3225).
Les photos sont de Michael Oppitz.



12th EASA Biennial Conference : Nanterre, France – 10-13th July 2012

Incertitude et inquiétude – Uncertainty and disquiet

L’Association européenne des anthropologues sociaux (EASA) a tenu sa douzième biennale à l’université Paris Ouest Nanterre La Défense du 10 au 13 juillet 2012 sur le thème « Incertitude et inquiétude ».

Retrouvez les interventions des conférences plénières de l’EASA 2012 à Nanterre sur http://webcast.in2p3.fr/live/EASA_2012.
 


Entretiens du Comptoir des presses, Paris 5e – mardi 3 juillet 2012, 19h

L’Himalaya à l’épreuve de l’expérience ethnographique

avec
Pascal Dollfus – Les bergers du Fort Noir. Nomades du Ladakh (Himalaya Occidental), publications de la Société d’ethnologie, Nanterre, 2012

Stéphane Gros – La part manquante. Échanges et pouvoirs chez les Drung du Yunnan (Chine), publications de la Société d’ethnologie, Nanterre, 2012

Comptoir des presses d’universités – 86, rue Claude Bernard – 75005 Paris

Plus d’information


Séminaire général du LESC, Nanterre – vendredi 29 juin 2012, de 9h45 à 16h30, salle 308F

« Reconstruction, réconciliation et État de droit en situation de guerre ou d’après-guerre »
“Reconstruction, Reconciliation and Rule of Law in War and Post-War Countries”


Journée organisée par le LESC, l’Institut des sciences sociales du politique (CNRS-UPOND), le réseau Justice spatiale (UPOND) et le programme ANR Just-India (Justice et gouvernance en Inde et en Asie du Sud)

Programme de la journée


Conférence de Otto Schumann Gálvez, LESC, Nanterre – lundi 25 juin 2012, 14h30-16h, salle 304F

L’immigration des populations indigènes vers les États-Unis d’Amérique

La conférence sera suivie de 16h à 17h, d’un court panorama des centres de recherches, chercheurs et doctorants qui travaillent au Mexique, au Guatemala et en Amérique centrale, en précisant brièvement les grands axes thémathiques/méthodologiques suivis dans leurs travaux [archéologie (P. Nondedeo, D. Michelet), ethnohistoire (A. Breton), archéologie funéraire (G. Pereira), ethnolinguistique (V. Vapnarsky), ethnoarchéologie (F. de Pierrebourg), ethnologie (P. Pitrou, A. Monod Becquelin)].


20e conférence Robert Hertz, APRAS, Paris – vendredi 22 juin 2012, 17h, amphithéâtre de l’EHESS (105 bd Raspail, Paris 5e)

Mise en intrigue et inauguration : les deux temps du rite par Marc Augé, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales, Paris

La conférence sera suivie d’un cocktail.


Séminaire général du LESC, MAE, Nanterre – 8 juin 2012, salle 308F, 3e étage

Talking about « Environment and Society » – Questions de recherche sur « environnement et société »

Cette journée, organisée par Sophie Blanchy, Eric Garine et Fabienne Wateau, se veut un moment d’échange sur les méthodologies, les objets à construire, la conceptualisation et les références marquantes des problématiques actuelles concernant le thème « environnement et société ». Pour réfléchir à partir d’ethnographies précises et récentes, nous profitons de la présence en France de Andrew Walsh, qui lancera le débat en présentant les conclusions de ses derniers travaux menés à Madagascar (ouvrage à paraître). Des jeunes chercheurs doctorants proposeront ensuite à la discussion certains aspects de leurs questions de recherche.

Programme de la journée


9e colloque de la Maison René-Ginouvès, Archéologie et Ethnologie, Nanterre – 6-8 juin 2012

Richesses et sociétés

À l’heure où le public s’interroge de plus en plus sur le bien-fondé des politiques de croissance, liées à l’économie de marché, c’est le thème du don, à partir de l’Essai de Marcel Mauss, qui lui a fait en contrepoint le plus large écho. Il existe pourtant d’autres formes d’échange, et l’étude de la richesse, dans les sociétés « autres » en particulier, ne saurait se limiter au don. Elle peut s’aborder de bien d’autres manières, que ce colloque « Richesse et sociétés » se propose de développer, afin d’élargir ce débat. Ce colloque s’inscrit dans la continuité des rencontres et colloques précédents de la MAE portant sur le troc (2002), le marché (2003), les échanges (2004), puis sur la monnaie (2011).

Programme du colloque



Colloque international, Paris – 6-8 juin 2012

Les Formes élémentaires de la vie religieuse de Durkheim, 1912-2012, Perspectives pour l’anthropologie

Organisé par le Laboratoire d’anthropologie sociale avec le soutien du musée du quai Branly et du labex TransferS

Comité scientifique : Tanja Bogusz, Philippe Descola, Marcel Fournier, Bruno Karsenti, William S. F. Pickering

Les Formes élémentaires de la vie religieuse, paru en 1912, est l’ouvrage de Durkheim dans lequel se trouve formulées et articulées de la façon la plus systématique ses principales thèses concernant la religion, la société, la morale ou la théorie de la connaissance. En dépit des objections qu’elles ont pu soulever, l’audace et la profondeur des positions défendues par l’auteur font de ce classique une matrice à partir de laquelle des problèmes épistémologiques fondamentaux pour l’anthropologie continuent à se formuler. Un siècle plus tard, il est donc pertinent d’engager une réflexion collective afin de s’interroger sur les perspectives théoriques que ces positions ouvrent pour l’anthropologie et, plus largement, pour les sciences sociales.

Programme du colloque


Séminaire général du LESC : journées d’étude dédicacées à Laurence Caillet, LESC, Nanterre – 31 mai-1er juin 2012, salle 308F

Cryptographie

Organisation : Sylvaine Camelin, Adeline Herrou, Sophie Houdart et Isabelle Rivoal

La cryptographie peut être définie comme l’art de la communication secrète. Il s’agit le plus souvent, mais pas exclusivement, d’une opération d’écriture, caractérisée par des procédés de dissimulation de nature diverse. Ces procédés sont déployés par le recours à de très nombreuses sources : des textes sacrés aux philosophies de la représentation, des mathématiques à la linguistique, de la théorie de l’information à la théorie quantique… D’une très grande immédiateté et instantanéité ou bien au contraire d’une infinie complexité, elle requiert des opérations de décryptage, sorte de pragmatiques interprétatives fondées sur l’histoire personnelle ou bien sur la logique.
Du chiffrement par décalage à la cryptographie de tradition alphabétique, jusqu’à la cryptographie quantique contemporaine, la cryptographie se déploie sous des formes extrêmement variées. Contrairement à l’idée courante, elle ne concerne pas seulement des inscriptions agencées de façon à demeurer incompréhensibles par les autres mais aussi des textes lisibles par tout un chacun, dans lesquels seuls les spécialistes accèderont à un message savamment dissimulé entre les lignes, les signes, ou les symboles.
Le thème des écritures secrètes est abordé en ethnologie depuis très longtemps (il y est lié bien souvent à celui des écritures rituelles ou bien celui des écritures révélées). L’ambition de ces journées est d’élargir le spectre de la réflexion sur la cryptographie et d’appréhender, de manière croisée, la nature et les usages d’une cryptographie mettant en œuvre un régime enclavé de la connaissance.

Voir le programme détaillé


Colloque organisé par les étudiants de M2, LESC, Nanterre – 23-24 mai 2012, salle 308F

Disciplines dissipées : expérimentations anthropo-artistiques

De nouvelles approches de l’expérience humaine et de sa qualité éminemment sensible ont vu le jour. Étudiants en M2 d’ethnologie, d’ethnomusicologie et d’anthropologie de la danse à Paris Ouest Nanterre La Défense, nous organisons un colloque pour questionner les perspectives qu’engendre la mise en relation de deux manières de saisir le monde : l’art et l’anthropologie. Nous voulons aborder à travers les témoignages croisés de chercheurs et d’artistes, plusieurs expériences qui explorent ce mouvement d’aller et de retour, voire la fusion de deux modes d’appréhension du réel. L’ethnologie peut-elle offrir un matériau à l’art ? L’art est-il à même d’apporter des outils et des perspectives pour la construction du savoir anthropologique ?

Voir le programme



Colloque international, programme PUF (Partner University Fund) Maison Archéologie Ethnologie – Université de Chicago, Nanterre – 21-23 mai 2012, salle du conseil, 4e étage

Logiques mémorielles et temporalités migratoires

Organisation : Michèle Baussant, Isabelle Rivoal, Evelyne Ribert, Irène Dos Santos

La migration, entendue comme réalité socio-historique, et comme thématique scientifique, constitue un contexte particulièrement intéressant pour observer différentes logiques mémorielles. La remémoration est tout à la fois un processus de mobilisation dans le présent d’expériences passées, une activité sociale essentielle dans la fabrication et la gestion des relations interpersonnelles, à différentes échelles, intimes, familiales, collectives, voire communautaires, et un enjeu des dispositifs politiques nationaux et internationaux. Or si les mémoires connaissent des temps et des rythmes différents, les migrations sont elles aussi multiformes et s’inscrivent dans des temporalités extrêmement variées. Ces mobilités – circulations, déplacements – se caractérisent dans la dynamique par des séquences plus ou moins longues de mouvements et d’arrêts, d’allers et de retours, qui contrastent avec certaines formes pérennes instituées comme rites sociaux par des communautés et/ou organisées plus largement par des institutions sociopolitiques. Caractériser le phénomène migratoire comme une recomposition spatiale et sociale des relations individuelles et collectives, implique la mise en question des références et des appartenances, des ancrages et des ambitions, donc des modalités spécifiques de mobilisation du passé : qu’il s’agisse par exemple pour les acteurs de la migration de transformer leur récit biographique, en fonction de leur expérience présente et des dispositifs légaux encadrant leur statut d’étrangers, et pour les institutions nationales et internationales d’encadrer et de contrôler ces mobilités. C’est donc la relation entre mobilisation du passé et diversité des formes migratoires que ce colloque voudrait interroger, de manière comparative, pour contribuer au renouvellement de la discussion établie de longue date sur les corrélations épistémologiques entre mémoires et migrations.

Programme du colloque


Club sandwich, LESC, Nanterre – mardi 15 mai 2012 à 13h, salle 308F

Derrière les masques, réalisation : Monica Heintz & Alin Rus, 44 min, 2011

Au début du XXIe siècle la migration temporaire vers l’Europe de l’Ouest touche une grande partie de la population rurale roumaine. Les adultes aptes à travailler vivent une double vie entre leur lieu de naissance et leur lieu de travail à l’étranger, cela grâce à la libre circulation dans l’espace européen et au développement des moyens de communications. Mais où est leur vraie vie ? Partant des fêtes de Noël au sein d’une famille d’Helesteni, un village du nord de la Roumanie, et de la traditionnelle mascarade du Nouvel An, le film interroge ce que cachent ces joyeux masques.

Avec la participation de Monica Heintz



Exposition de posters scientifiques, MAE, Nanterre – à partir du 15 mai 2012

La chaîne opératoire funéraire, exemples de gestes et de séquences décrits par les ethnologues et reconstruits par les archéologues

L’exposition a été réalisée dans le service « Arts graphiques et multimédia » de la Maison de l’archéologie et de l’ethnologie René-Ginouvès (USR 3225), en collaboration avec les coordinatrices scientifiques, Frédérique Valentin et Corinne Thevenet pour les archéologues et Isabelle Rivoal pour les ethnologues.


Atelier, Université de Montréal-EHESS-CNRS, Paris – mardi 27 mars 2012

Les critères esthétiques dans les musiques du monde et les universaux musicaux

Bâtiment Le France, salle 638, 6e étage, 190 avenue de France, Paris 13e

Programme de la journée


Médaille de bronze, LESC, Nanterre – lundi 26 mars 2012 à 16h, 308F

Remise de la médaille de bronze à Emmanuel GRIMAUD



Club sandwich, LESC, Nanterre – jeudi 22 mars 2012 à 12h45, salle 308F

L’Ours : une histoire d’Homme, réalisation : Emmanuel Martin & Frantz Breitenbach, 52 min, 2011

L’Ours, l’un des acteurs les plus connus du bestiaire pyrénéen, dont on parle sans cesse dans les vallées, a pourtant bien failli disparaître. En France, on ne le trouve que dans les Pyrénées et il ne laisse personne indifférent.
Comment la présence d’une vingtaine d’ours dans cette région peut-elle susciter autant de passions et de controverses ? Animal nuisible pour certains, roi des animaux ou symbole des Pyrénées pour d’autres, l’ours ne serait-il pas plus qu’un simple animal ? Quelle est sa place dans notre imaginaire ?
Les auteurs mènent une enquête sur les différents regards que nous portons sur l’ours. À partir de témoignages de Pyrénéens, aidés de spécialistes et d’ethnologues, ils évoquent les différentes images projetées sur l’animal. Au delà des frontières, cette enquête nous conduit en Slovénie et en Italie, où hommes et ours se côtoient également. Les habitants y entretiennent-ils les mêmes rapports avec l’ours ?
Avec la participation d’Emmanuel Martin



Conférence du Pr Jasna ČAPO, LESC, Nanterre – lundi 19 mars 2012, 12h-14h, salle 308F

Ethnicité et localité dans le contexte migratoire : limites de l’appartenance ethnique
Organisateurs : Sylvaine Camelin (LESC, UPO) et Monica Heintz (LESC, UPO/IUF)

En partant de l’exemple des migrants croates de la Sirmie, partis de cette région multiethnique de Vojvodine en Serbie pendant la guerre serbo-croate dans les années 1990, qui se sont installés en Croatie, nous avançons deux thèses : selon la première, l’ethnicité, malgré le bagage des sens essentialisés qu’elle est censée porter, ne représente pas le facteur unifiant des nouveaux-venus (des migrants croates de la Sirmie) et des populations domiciliant en Croatie. Malgré leur ethnicité commune avec des habitants en Croatie, ces migrants se sont trouvés en position d’étrangers parmi leurs compatriotes croates. Selon la deuxième thèse, la translocalité explique mieux que la transnationalité la morphologie sociale et les réalités vécues des migrants, y compris les formes d’interaction sociale, de modèles organisationnels, de pratiques culturelles et d’autres activités qu’ils pratiquent par rapport à leur patrie. Les pratiques translocales des populations de migrants montrent que leurs identités transcendent l’espace géographique et le temps chronologique – que la mobilité et l’attachement à une localité ne sont pas intrinsèquement contradictoires, mais qu’ils peuvent être des processus complémentaires. En comparant cet exemple avec d’autres exemples migratoires, nous nous proposons de démontrer la validité plus générale de nos thèses.
Présentation du Pr Jasna Čapo : après des études en langue et littérature française et ethnologie à l’université de Zagreb (1984), un DEA en anthropologie culturelle (1986) et un doctorat en démographie à l’université de Californie à Berkeley (1990), elle est devenue chargée de recherches à l’Institut d’ethnologie et de recherches folkloriques à Zagreb et professeur à l’université de Zagreb. Elle a été post-doc fellow à Strasbourg et Vienne, ainsi que fellow de la fondation d’Alexander von Humboldt à Munich et Berlin. Ses recherches récentes portent sur l’anthropologie de la migration, surtout sur la migration forcée et économique et la politique de la construction des identités dans des contextes diasporiques croates. Ses publications comprennent, entre autres, la monographie Strangers either way : The life of Croatian refugees in their new home (New York-London, Berghahn Books, 2007, paperback 2011) et le volume Co-ethnic migrations compared : Central and Eastern European contexts (co-édité avec C. Voß et K. Roth ; Munich, Otto Sagner Verlag, 2010).
Page web


Exposition photographique, MAE, Nanterre – à partir du 2 mars 2012

Sur le pont ! Les matelots de la pêche lointaine à l’épreuve du chalut

L’exposition a été réalisée dans le service « Arts graphiques et multimédia » de la Maison René-Ginouvès (USR 3225).
Le choix des photos, les textes et les légendes sont de Boris Charcossey, doctorant au LESC (UMR 7186).


Journées d’études internationales, Paris – jeudi 16 et vendredi 17 février 2012

Pour une anthropologie des milieux sonores II, journées organisées par le collectif MILSON, avec le soutien de la Fondation Fyssen

Le collectif MILSON propose de dresser un état des lieux des problématiques et méthodes utilisées dans différents champs disciplinaires (architecture, sciences humaines et sociales, arts, acoustique, entre autres) pour étudier ou expérimenter les environnements sonores dans leur contexte de production et de perception. Après une première rencontre organisée en mai 2011, nous poursuivrons dans cette seconde édition l’exploration du sonore ambiant en cherchant à identifier ses enjeux anthropologiques. Sur la base d’enquêtes ethnographiques, et en s’appuyant sur les acquis des disciplines voisines, ces journées d’étude mettront en lumière différents milieux sonores (quartiers, marchés, campagnes, temples, gares, places, etc.) issus de divers espaces culturels : Inde, Portugal, Italie, Ethiopie, Roumanie, Ecosse, Egypte, France, Japon. Les présentations apporteront une étude approfondie des formes et dynamiques des environnements sonores, ainsi que du contexte religieux et socio-culturel qui en font des espaces perçus et vécus. Chercheurs et artistes discuteront des aspects cognitifs et sociaux des milieux sonores en termes de sens, de catégorisation, d’efficacité et de normalisation.

Plus d’information



Hommage à Georges Balandier, musée du quai Branly – jeudi 2 et vendredi 3 février 2012

Georges Balandier et la reconfiguration des sciences sociales

Journées d’études organisées par le Centre d’études africaines, les Presses universitaires de France et le musée du quai Branly.

Salle de cinéma du musée du quai Branly (218 rue de l’université, Paris 7e).
Entrée libre et gratuite.



Exposition de photographies, maison de l’étudiant, université Paris Ouest – du 25 janvier au 2 février 2012

La danse offrande à Bali, Anikó Sebestény

Anikó Sebestény est doctorante au LESC. Sa fascination pour la culture balinaise l’a conduite à étudier les offrandes à Bali au cours de la décennie écoulée, la danse étant probablement la plus complexe et la plus incarnée des offrandes.

L’exposition est ouverte du lundi au vendredi, de 9h à 21h.


Journée d’étude, salle des colloques (bât. B), Nanterre – mercredi 14 décembre 2011

Sociologie et ethnographie des traces du travail : cahiers professionnels et autres écrits

Cette journée d’étude vise à explorer, sur une diversité de terrains (agriculture, marchés financiers, prisons, marine marchande, plateaux de tournage, etc.), les facettes de l’activité de travail telles qu’elles se donnent à voir à travers les cahiers documentés dans le cadre du travail. Les communications portent une attention particulière aux inscriptions que ces cahiers contiennent (consignes, synthèses, chiffres, tableaux, ratures, photos, dessins, etc.), étant entendu qu’un acte d’écriture ne se limite que rarement à un acte description, mais qu’il comporte également un aspect performatif propre. Questionnant les usages diversifiés, voire les refus d’usage, dont ces écrits sont l’objet, les communications visent donc à explorer non seulement le contenu de ces cahiers (ce qu’ils disent et ce qu’ils ne disent pas), mais également à analyser les conditions sociales et professionnelles de leurs usages : qui écrit ? Qui lit ? Comment ? Pourquoi ? À quel moment ?

Programme de la journée


Présentation d’ouvrages, CERMA-Mascipo/EHESS – mardi 13 décembre 2011, de 17h à 19h

Dans le cadre des activités de la revue Nuevo Mundo, mundos nuevos, le CERMA-Mascipo invite à la présentation des livres suivants :

  • Héctor Vera, Virginia García-Acosta (coords.), Metros, leguas y mecates. Historia de los sistemas de medicion en México (México, CIESAS/CIDESI, Publicaciones de la Casa Chata, 2011).
  • Danièle Dehouve, L’imaginaire des nombres chez les anciens Mexicains (Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2011). Commentateurs : Jean-Claude Hocquet (Université de Lille 3), Gregory Quenet (Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines / Institut universitaire de France / IEP, Paris) et Rogelio Altez (Université centrale du Venezuela, Université de Séville)

    Salle Vernant, 8e étage, Immeuble France
    190 avenue de France, Paris 75013 (Métro Quai de la Gare)


Atelier « Nourritures rituelles et altérités au sein de sociétés amérindiennes », Institut des Amériques, Paris – du 7 au 9 décembre 2011

Institut des Amériques – 8e étage (plateau A), Salon des Amériques
175, rue Chevaleret – 75013 Paris (métro : Chevaleret)

L’atelier se déroulera en langue espagnole

Programme et résumés



Exposition photographique, MAE, Nanterre – à partir du 27 octobre 2011

Jean-Paul Lebeuf, premiers regards sur l’Afrique

L’exposition a été réalisée dans le service « Arts graphiques et multimédia » de la Maison René-Ginouvès (USR 3225).
Le choix des photos, des textes et des légendes est de Sophie Lebeuf, avec la collaboration d’Eric Jolly (CNRS, CEMAf) et de Marie-Dominique Mouton (UMR 7186-LESC).


Mis à jour le 19 mai 2017





Retour à la rubrique « Actualités »



Retrouvez la synthèse de la table-ronde entre décideurs et anthropologues "Ce que l’anthropologie fait à l’entreprise" sur http://arede.hypotheses.org/508




 
Retrouvez les vidéos des conférences plénières de
l’EASA 2012 à Nanterre sur http://webcast.in2p3.fr/live/EASA_2012