Webmail
Annuaire

LAINÉ Nicolas

Domaines régionaux

Nord-Est de l’Inde (Assam et Arunachal Pradesh)

Domaines thématiques

anthropologie des relations hommes/animaux, anthropologie de la conservation, anthropologie de la nature

Mots-clefs

travail homme-animal, communication et coopération interspécifique, éléphant, savoirs et savoir-faire, monde indien


Thèse

Vivre et travailler avec les éléphants : une option durable pour la protection et la conservation de l’espèce. Enquête sur les relations entre les Khamti et les éléphants dans le Nord-Est indien, sous la direction de Gilles Tarabout (LESC) et Jocelyne Porcher (INRA), soutenue le 6 janvier 2014

Présentation

JPEG - 35.4 ko
Séance d’apprentissage des commandes
de base à un éléphanteau,
Arunachal Pradesh, 2009 (cliché N. Lainé)

Nicolas Lainé a terminé sa thèse sur le vivre ensemble homme/animal. Cette recherche, initialement entreprise à l’EHESS, a eu pour objet d’étude les relations entre les Khamti (population Shan, classée « scheduled tribes ») et les éléphants dans le Nord-Est indien. Depuis 2006, il a effectué plusieurs séjours dans la région, en particulier une longue enquête de terrain réalisée entre 2008 et 2010. Il a choisi de placer le travail au centre de son étude. Pour les Khamti, en effet, le travail réalisé avec éléphants est la condition du vivre ensemble. Dans sa recherche, les relations entre les Khamti et les pachydermes sont appréhendées sous la forme de communautés interspécifiques hommes-éléphants au travail. Les multiples implications du travail lui permettent ainsi d’articuler la thématique du vivre ensemble autour de quatre principaux axes.

JPEG - 36.9 ko
Débardage de bois,
Arunachal Pradesh, 2010 (cliché N. Lainé)

Vivre, c’est coexister avec les éléphants, faire société avec l’animal. Nicolas Lainé pose d’abord l’hypothèse que les pachydermes sont constitutifs de l’identité Khamti, et de leur intégration dans le monde indien depuis leur migration au XVIIIe siècle. Il s’intéresse à la place et au rôle des éléphants dans la société, ainsi qu’au statut des hommes qui ont la charge de ces animaux : les captureurs et les cornacs. Cette hypothèse lui permet également d’interroger le système de pensée Khamti à travers l’étude des pratiques et des croyances associées à la capture des éléphants. La cosmologie khamti apparaît sous la forme d’un système complexe au sein duquel s’imbriquent des pratiques liées au culte des esprits, à l’astrologie Shan et au Bouddhisme Theravada.
Vivre, c’est intégrer les éléphants à la société. Lorsqu’un animal est capturé, il est socialisé. Pour ce faire, les bases d’une communication interspécifique, nécessaire à la création d’un monde intelligible commun, sont établies. Pour rendre compte des influences réciproques entre les Khamti et les éléphants, l’approche initiale, anthropocentrée, est alors dépassée. La période du dressage, qui précède celle de l’apprentissage des commandes, est cruciale pour le vivre ensemble. C’est le moment où hommes et animaux apprennent à se connaître, tissent des liens qui serviront de base à la vie partagée des hommes et des éléphants.
Vivre, c’est travailler avec les éléphants. Nicolas Lainé s’intéresse ensuite aux activités (chasse, labourage de champs, capture, débardage de bois) réalisées conjointement par les Khamti et les éléphants. En révélant les modalités et les formes d’interactions interspécifiques, il cherche à comprendre comment perdurent et évoluent les liens initialement noués. Outre la mise en œuvre des compétences et des capacités cognitives de chacun des protagonistes, la réalisation des tâches communes n’est possible qu’à travers une négociation, et un engagement intersubjectif des hommes et des pachydermes.
Si le travail est la condition nécessaire du vivre ensemble, le devenir des relations entre les Khamti et les éléphants dépend aujourd’hui de contraintes extérieures. En élargissant son objet d’étude à l’échelle nationale indienne, ainsi qu’aux éléphants vivant à l’état de liberté naturelle, Nicolas Lainé mène enfin une réflexion sur les enjeux qui pèsent sur le vivre ensemble. Dans le pays, l’animal est actuellement au cœur de débats qui engagent différents groupes d’acteurs aux intérêts et aux visions divergentes quant au sort des pachydermes. Parmi ces acteurs, certains œuvrent en faveur de la conservation de l’espèce (éthique environnementale), d’autres en faveur du bien-être des éléphants parmi les hommes (éthique animale). Sa réflexion permettra de montrer que, sur le terrain, la multiplication des actions menées engendrent des situations qui peuvent apparaître paradoxales, parfois même incongrues.


Depuis 2012, Nicolas Lainé collabore au programme ANR COW Compagnons animaux : conceptualiser les rapports des animaux au travail (2012-2015), qui porte sur différents collectifs de travail homme-animal. Dans le cadre de ce projet, il a récemment entrepris une enquête sur les relations soigneurs-éléphants dans le parc animalier Le Pal (Allier).


Allocations, contrats, bourses…

  • 2008-2010, séjour de recherche doctoral. Enquête de terrain en Assam et Arunachal Pradesh (nord-est indien). Affilié au Département d’Anthropologie, North-Eastern Hills University, Shillong, Financement : bourse « Aires Culturelles » et bourse de voyage du CEIAS
  • 2007, séjour linguistique en Assam (2 mois). Financement : École doctorale de l’EHESS
  • 2006, séjour exploratoire en Assam (3 mois). Affilé à l’Asian Elephant Research and Conservation Center (AERCC), Indian Institute of Sciences, Bangalore. Financement : École doctorale de l’EHESS

Publications

  • (en préparation avec J. Check), L’approche biographique des animaux au cirque et en parc animalier : comment permet-elle d’envisager les évolutions des conduites des animaux ?, RAESTUD (Revue d’études en agriculture et en environnement).
  • sous presse, Pratiques vocales et dressage animal. Les mélodies huchées des Khamtis à leurs éléphants, in N. Bénard, C. Poulet (éd.), Chant pensé, chant vécu, temps chanté : formes, usages et représentations des pratiques vocales (Paris, Éditions Camion Blanc).
  • 2013, Elephant-keeping cultures, Indian Seminar, 651 (nov. 2013) : 70-75.
  • 2013, compte rendu de : Jayeeta Sharma, Empire’s Garden. Assam and the making of India, Annales. Histoires, Sciences sociales, 2013 (1) : 277-279.
  • 2012 éd (avec T. B. Subba), Nature, environment and society : Conservation, governance and transformation in India (New Delhi, Orient Blackswan).
  • 2012 (avec T. B. Subba), Introduction, in N. Lainé et T. B. Subba (éd.), Nature, environment and society : Conservation, governance and transformation in India (New Delhi, Orient Blackswan) : xvii-xxiii.
  • 2012, Effects of the 1996 Timber Ban in Northeast India : The Case of the Khamtis of Lohit District, Arunachal Pradesh, in N. Lainé et T. B. Subba (éd.), Nature, environment and society : Conservation, governance and transformation in India (New Delhi, Orient Blackswan) : 73-93.
  • 2012, compte rendu de : Arnaud Kaba, Les réalités du commerce équitable : L’exemple d’une plantation de Darjeeling, South Asia Multidisciplinary Academic Journal, en ligne : http://samaj.revues.org/3400.
  • 2010, Notice « Éléphant », in F. Landy (éd.), Dictionnaire de l’Inde contemporaine (Paris, Armand Colin):182-183.
  • 2010, Les éléphants sous la cour ahom (XIIIe-XIXe s.), Anthropozoologica, 45 (2) : 7-25.

 


Communications

  • 2-5 juil. 2013, « Working with elephants. Exploring Khamti-elephant working communities in Northeast India », 7th Euroseas Conference, Lisbonne.
  • 17 juin 2013, « Enjeux, paradoxes et incongruités autour de la conservation des éléphants en Inde », Rencontres doctorales du LESC, Université Paris Ouest Nanterre La Défense.
  • 7-8 mai 2013, « Music as a tool and a way to communicate with elephant in Northeast India », Human-Elephant Relations in South Asia : A Multidisciplinary Symposium, New Zealand South Asia Center, University of Canterbury, Christchurch, New Zealand.
  • 24 avril 2013, « Living with elephants, a research synopsis in Northeast India », Atelier d’écriture du LESC, Université Paris Ouest Nanterre La Défense.
  • 20 juin 2012, « Between Appropriation and Transposition : Phi Muang (guardian spirits) of the Khamtis », Workshop on religious practices in the North-eastern India, Centre d’Études Himalayennes.
  • 23 janv. 2012, « Le nord-est indien : terre d’hommes et d’éléphants », séminaire doctoral du CEIAS (EHESS), Paris.
  • 21 déc. 2011, « Biodiversité vs. Population locale : une histoire des hommes et des éléphants dans le Nord-est indien », conférence organisée par de l’Académie Européenne Interdisciplinaire des Sciences, MAMAC (Nice).
  • 26-28 août 2010, « Some practices and beliefs of elephant’s catcher in Lohit District (Arunachal Pradesh) », 4th European South Asia PhD Workshop, Southeast Asian Institute, Heidelberg.
  • 15 avril 2009, « La domestication des éléphants sous l’empire Ahom (XIIIe– XIXe), Nord-Est indien, Séminaire d’Anthropozoologie : Histoire naturelle et culturelle des animaux vrais (MNHN), Paris.
  • 15-16 nov. 2006, « Le savoir-faire technique des cornacs dans les enjeux de la domestication des éléphants en Assam (nord-est indien) », 6e Séminaire Jeunes Chercheurs en Sciences Sociales de l’AJEI « Savoir et Savoir-faire dans le sous-continent indien. Accès, transmission et enjeux », Université Toulouse Le Mirail.
  • 1-5 mars 2006, « Hindouisme et domestication animale. Les éléphants dans les fêtes de temple au Kerala », 9e Ateliers Jeunes Chercheurs en Sciences Sociales de l’AJEI « Religion et communautés religieuses dans le monde indien », Kottayam, Inde.
  • 19-20 janv. 2006, « Les éléphants et les hommes en Inde », 2e Workshop Francophone des Soigneurs d’Éléphants, parc animalier le Pal (Allier).

Enseignement

  • 2012-2013, enseignant de français (FLE et FOS), IPLM (Institut Préparatoire aux Langues et Management, Paris.
  • 2008-2010, tutorat de français (FLE), Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France en Inde, détaché à l’Indian Institute of Technology (IIT), Guwahati (Assam).

Contrat Creative Commons
Le contenu de cette page est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Paternité - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transcrit.

Mis à jour le 27 janvier 2014





Docteur, université Paris Ouest Nanterre La Défense

Contact