Webmail
Annuaire

VIDALAIN Mélodie

Domaines régionaux

Europe (France/Allemagne)

Domaines thématiques

anthropologie urbaine

Mots-clefs

nouveaux modes de vie urbaine, écoquartier, écologie, démocratie participative, développement durable, classes moyennes, politiques publiques, espaces publics/intermédiaires/privés


Thèse

L’écologie sociale, moteur d’élaboration d’un nouveau vivre en ville. Ethnographie de l’éco-quartier Vauban à Freiburg-im-Breisgau (Allemagne), sous la direction de Laëtitia Atlani-Duault et de Virginie Milliot

JPEG - 32.6 ko
Une rue du quartier Vauban,
Freigurg-im-Breisgau,
Allemagne, 2012
(cliché M.Vidalain)

Dans le cadre de son Master 2 (2010-2011), Mélodie Vidalain a réalisé une enquête ethnographique au sein de l’association Hesp’ère21 au près d’un groupe-projet dont les membres formaient une communauté intentionnelle souhaitant créer un habitat groupé, écologique et non spéculatif au sein du projet d’écoquartier dans le XIVe arrondissement.mené par la Mairie de Paris. Ce mémoire lui a permis de questionner la place de l’écologie dans la formulation et la formation de collectifs sociaux, qui fonctionnent à la fois comme des « communautés » (avec le partage d’espaces collectifs) et comme des quartiers intégrés dans le tissu urbain à même de ménager les aspirations et les replis individuels. Au travers de l’écologie sociale, ces collectifs projetaient un autre modèle de société où les personnes libérées de leur individualité seraient en interdépendance avec leur environnement social et naturel. L’écologie sociale était donc perçue comme un paradigme relationnel – tant avec l’homme qu’avec la nature – permettant de repenser la vie en ville, la propriété et un retour au local.

Afin d’approfondir certaines analyses et questionnements issus de son mémoire de Master 2, elle s’attache dans son travail de thèse à étudier comment l’écologie se redéfinit comme nouveau modèle de société et d’urbanité et devient un incubateur de normes et de valeurs morales au sein des écoquartiers. Ces nouvelles formes urbaines, apparues depuis une vingtaine d’années d’abord en Europe du Nord et en Allemagne, deviennent en France, suite à des concours organisés par l’État, source de compétition entre municipalités. Bien que souvent le dénominateur commun des écoquartiers soient leur performance énergétique, ces nouveaux espaces urbains durables doivent répondre à des exigences tant techniques qu’écologiques, économiques et sociales énoncées par le développement durable. L’ethnographie du quartier Vauban, situé à Freiburg-im-Breisgau, en Allemagne, permet donc à Mélodie Vidalain d’interroger la mise en espace des préceptes du développement durable et la place des habitants au sein de ce processus. Il s’agit de mettre à jour les dynamiques sociales qui ont permis à ces nouvelles formes de vie urbaine d’émerger, et d’étudier la pluralité des manières dont l’écologie et le développement durable sont mis en acte au sein de ces espaces urbains par les habitants appartenant majoritairement aux classes moyennes.


Allocations, contrats, bourses…

  • allocation doctorale de la Région Ile-de-France, réseau R2DS

CV

Contrat Creative Commons
Le contenu de cette page est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Paternité - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transcrit.

Mis à jour le 28 février 2013





Doctorante (LESC), université Paris Ouest Nanterre La Défense

Contact