Webmail
Annuaire

MOYA Ismaël

Domaines régionaux

Sénégal, Sahel occidental musulman (Sénégal, Mali, Mauritanie)

Domaines thématiques

anthropologie sociale du Sahel occidental musulman (genre, islam, « castes », rituel et échanges cérémoniels) ; anthropologie des formes de la socialité urbaine à Dakar ; anthropologie de l’absence : migration et formes de la représentation ; anthropologie et économie ; anthropologie comparative

Mots-clefs

genre et islam ; ville ; migration, absence et formes de la représentation ; argent ; économie ; parenté, rituel et échanges cérémoniels ; hiérarchies sociales


Présentation

Ismaël Moya est anthropologue, chargé de recherche au CNRS depuis 2012 et travaille sur Dakar, la capitale du Sénégal. Il a étudié les sciences économiques et soutenu à l’EHESS en 2011 une thèse d’anthropologie (De l’argent aux valeurs. Femmes économie parenté et islam à Dakar, Sénégal).

Son étude des usages et de la circulation de l’argent dans un quartier populaire a débouché sur une conclusion déroutante du point de vue de l’économie : à la différence du commerce, de la santé ou de la solidarité, les cérémonies féminines de mariage et de naissance permettent de mobiliser et de synchroniser l’ensemble des relations financières pour honorer les relations de parenté par des prestations et rassemblent ainsi des sommes impossibles à obtenir autrement. Il s’est alors converti à l’anthropologie sociale et a étudié des objets classiques de la discipline (échanges cérémoniels, parenté, groupes statutaires…) dont l’analyse financière a montré l’importance dans le contexte d’une métropole africaine contemporaine. Ce travail l’a conduit à considérer la situation urbaine comme un révélateur sociologique. La ville confronte la recherche à une forme de vie sociale en apparence chaotique et atomisée et met en lumière des aspects fondamentaux de la socialité auparavant moins visibles, latents ou simplement négligés, comme les échanges cérémoniels féminins.

Sa recherche se développe actuellement autour de deux axes principaux. Le premier s’intéresse au rôle fondamental joué par les femmes dans cette société musulmane. Il repose sur l’hypothèse du caractère structurant pour les relations de genre et la socialité dakaroise de l’articulation entre l’islam et la capacité d’agir des femmes sur les relations. Par ailleurs, l’importance des cérémonies féminines dans les sociétés voisines suggère de s’interroger sur les modalités d’une comparaison du proche à partir des conclusions tirées du contexte urbain. Le second axe est intitulé « La société des absents ». Il s’agit d’une part de se demander dans quelle mesure la socialité des communautés transnationales diffère fondamentalement de celle de Dakar où l’argent est la forme privilégiée des relations. Cette réflexion se conjugue à une analyse des formes de la représentation qui suggère que l’absence « en personne » n’est pas particulière au migrant, mais constitue, au contraire, la modalité la plus valorisée de l’action dans cette société. Dans ce cadre, il s’intéresse à la question des « castes » ouest-africaines et notamment au rôle des griots.

Il coorganise plusieurs séminaires de recherche :

Principales publications

  • à paraître éd. (avec Cécile Barraud et André Iteanu), Louis Dumont. Diversité des sociétés et idéologie universaliste, L’Homme.
  • à paraître, L’économie et la différence, L’Homme [n° thématique : Cécile Barraud, André Iteanu et Ismael Moya éd., Louis Dumont. Diversité des sociétés et idéologie universaliste].
  • 2006, Parenté et circulation monétaire en milieu urbain, in Études africaines, état des lieux et des savoirs en France, CNRS-Paris [atelier : Les relations de parenté, plus importantes que jamais, en ligne].
  • 2004, Le brouet cérémoniel : jeu financier ou institution sociale ? Thiaroye sur Mer (Dakar, Sénégal), in I. Guerin et J-M Servet (éd.), Exclusion et liens financiers (Paris, Economica) : 121-136.
  • 2004, Démesure, jeu et ironie. Argent et don au féminin à Dakar, in M. Drach (éd.), L’argent. Croyance, mesure, spéculation (Paris, La Découverte) : 167-180.

Contrat Creative Commons
Le contenu de cette page (à l’exception des couvertures) est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Paternité - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transcrit.

Mis à jour le 16 janvier 2014





Chargé de recherche, CNRS

Contact