Webmail
Annuaire

FORMOSO Bernard

Domaines régionaux

Asie du Sud-Est, Monde chinois et sa périphérie

Domaines thématiques

problématiques de l’ethnicité, anthropologie économique, pratiques médiumniques, syncrétismes religieux, rapports à l’environnement, analyse sémiotique

Mots-clefs

Taïs, Chinois d’outre-mer, Tsiganes, identité, phénomènes de possession


> Read this page in English

Présentation

Né en 1957, à Athènes, Bernard Formoso a obtenu en 1984 un doctorat en ethnologie (EHESS) et en 1996 une HDR (Paris X). Il est également diplômé en langue romanès, siamoise et malaise de l’INALCO. Il enseigne l’ethnologie à l’université Paris Ouest Nanterre La Défense depuis 1989 et est professeur des universités depuis 1999. Membre du LESC depuis 1992, il a été directeur du Département d’ethnologie, de préhistoire et d’ethnomusicologie de l’université Paris Ouest entre 1997 et 2000.

JPEG - 46.9 ko
Jeunes filles taï ka, Yunnan (RPC)
(cliché B. Formoso)

Au début de sa carrière, il a effectué des recherches auprès de communautés Rom et Sinte sédentarisées du sud de la France, dont il analysé les ressorts identitaires en relation avec le système d’activités économiques et les normes de socialisation. Il a également œuvré pour une meilleure connaissance du dialecte sinto piemonteso, via l’édition d’un lexique et d’un corpus de textes en langue vernaculaire, depuis lors traduits en plusieurs langues.

À partir de 1985, il a conduit des recherches en Asie du Sud-Est. Il a d’abord coordonné un programme de recherches sur l’évolution socio-économique des zones rurales thaïlandaises, via l’étude comparative de deux villages du nord-est du pays. Puis il s’est employé à dégager les facteurs sociaux et culturels qui sous-tendent la réussite économique de la communauté chinoise de Thaïlande et la démarquent de la majorité sociologique thaïe. À l’opposé des approches classiques de l’identité, il propose un examen des relations interethniques qui croise systématiquement le niveau des représentations et des pratiques, tout en explorant les continuités susceptibles d’exister sur le plan normatif entre les comportements tournés vers les membres du groupe et les étrangers. Cette problématique générale place ses recherches sur les Chinois de Thaïlande dans la continuité de celles qu’il a réalisées par le passé auprès des Tsiganes.

JPEG - 44.3 ko
Séance de médiumnisme, Chaozou (RPC)
(cliché B. Formoso)

Actuellement, Bernard Formoso poursuit des recherches sur les Chinois d’Asie du Sud-Est à travers l’étude de lignées de culte qui mêlent œuvres charitables et activité oraculaire de type fu ji. Ces lignées sont implantées à la fois en Chine – où elles ont repris pied depuis les années 1980 – et dans différents pays d’Asie du Sud-Est (Thaïlande, Malaisie, Singapour). L’ethnographie comparative des temples situés dans ces différents pays offre un excellent aperçu des stratégies « d’intégration dans le souci de la différence » que développent certaines institutions religieuses influentes au sein des communautés chinoises d’outremer, ainsi que du jeu de contraintes ou possibilités posées par l’entourage, avec lesquelles elles composent selon les contextes nationaux. Cette étude offre aussi des éclairages sur les formes variées d’expression de la religiosité populaire chinoise contemporaine. Entre 1997 et 2000, il a aussi effectué avec des partenaires scientifiques chinois des recherches consacrées à la structure symbolique des costumes de différentes populations du Yunnan, qu’il s’agisse des Austro-Asiatiques Wa, des Tibéto-Birmans Yi, Hani, Lahu et Lisu, ou de population de langue taïe.

B. Formoso enseigne depuis le début des années 1990 l’identité ethnique et l’anthropologie économique au Département d’ethnologie, de sociologie comparative, d’ethnomusicologie et de préhistoire de l’université Paris Ouest. Ses travaux les plus récents visent à renouveler la réflexion théorique dans ces deux champs importants de l’anthropologie. Il est également chargé des études sur l’Asie du Sud-Est dans ce même département. Il dirige des thèses sur ce domaine régional, sur les Chinois d’outremer et sur la problématique des relations interethniques, quels que soient les domaines régionaux concernés.

Publications récentes

  • 2013, Costumes du Yunnan : identité et symbolique de la parure (Nanterre, Société d’ethnologie).
  • 2012 éd. (avec P. Pion), Monnaie antique, monnaie moderne, monnaies d’ailleurs. Métissages et hybridation (Paris, Éditions de Boccard).
  • 2011, L’identité reconsidérée (Paris, L’Harmattan) [Logiques sociales].
  • 2010, Zomians or Zombies ? What future for the peoples of the Southeast Asian Massif ?, Journal of Global History, 5 (2) : 313-332.
  • 2010, De Jiao, a religious movement in Contemporary China and overseas : Purple Qi from the East (Singapore, National University of Singapore Press).
  • 2009, Ethnicity and shared meanings : A case study of the “Orphaned bones” ritual in Mainland China and overseas, American Anthropologist, 111 (4) : 492-503.
  • 2008, Pour un contre-esthétisme didactique dans les musées d’ethnologie, Ethnologie française, 38 (4) : 671-677.

     


Publications disponibles à la bibliothèque Éric-de-Dampierre


Bibliographie complète

Contrat Creative Commons
Le contenu de cette page (à l’exception des couvertures) est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Paternité - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transcrit.

Mis à jour le 8 novembre 2013





Professeur, Université Paris Ouest Nanterre La Défense, Département d’anthropologie

bernard.formoso[at]mae.u-paris10.fr

Exposition photo en ligne

Page personnelle sur le site du Département


English