Webmail
Annuaire

Atelier « Petits êtres » 2010-2011

organisation N. Beltrame, A. Cohen, S. Houdart et C. Jungen

Il s’agit, dans cet atelier, d’envisager l’échelle des êtres comme un paramètre pertinent de description, d’analyse et de compréhension des pratiques de savoir. L’entreprise procède d’un constat : des développements scientifiques et techniques majeurs, à l’ère moderne, ont donné naissance ou ont permis la reconnaissance de petits êtres, des êtres si petits – invisibles parfois – qu’ils requièrent souvent la conception de dispositifs particuliers (comme le microscope) pour les rendre visibles. En sus de la difficulté à les voir ou attester de leur présence, les petits êtres sont intéressants pour l’anthropologie en ce que leurs propriétés sont souvent instables (c’est le cas des nanoparticules, par exemple) et que, souvent groupés en tas, en masse, ou ayant tendance à proliférer, ils peinent à être reconnus comme des individualités. Plutôt que de les considérer comme des unités ne servant le plus souvent qu’à donner la mesure d’autre chose, nous aimerions comprendre jusqu’à quel point les petits êtres sont ainsi pensables en eux-mêmes, et non pas seulement dans ce qu’ils contribuent, avec d’autres, à former. Pour toutes ces raisons, les petits êtres, qu’ils soient animés ou inanimés, semblent offrir une prise inédite pour capter des dynamiques d’ontologisation – dynamiques par lesquelles certains éléments se voient attribuer ou reconnaître, parfois provisoirement, des capacités d’existence et d’action autonome.

Nous partirons donc de l’hypothèse de travail suivant laquelle ces êtres, parce que trop petits pour être immédiatement ou facilement saisissables à l’échelle du corps humain, ont une ontologie propre qui entre pour une part active dans les processus d’innovation et de création. L’atelier se concentrera ainsi sur des opérations que nous supposons comparables : opérations de définition, d’individualisation, d’amplification ou de réduction, de rapprochement ou d’éloignement (de zoomage et dézoomage), etc.



Vendredi 10 juin 2011 – « Les différents modes de présentification de la Vierge – un être surnaturel et “disséminé” – dans la maison d’une visionnaire de Beyrouth », Emma Aubin Boltanski (CEIFR)


Vendredi 20 mai 2011 – « De bestiaire en laboratoire : les organismes sentinelles de la pollution », Christelle Gramaglia (Cémagref) et Alix Levain (MNHN)

La séance prendra appui sur les recherches menées actuellement par Christelle Gramaglia et Alix Levain sur les pollutions, pour aborder les conditions d’émergence de collectifs de petits êtres hétérogènes identifiés et décrits par les scientifiques, mobilisés pour le suivi des pollutions aquatiques. Nicolas Césard a accepté d’être discutant.
Afin de contribuer à alimenter la problématique retenue pour l’atelier, la discussion portera notamment sur les modes d’identification des propriétés ou des caractères associés à l’état de petit, et qui déterminent les performances des « petits êtres ».


Mercredi 6 avril 2011 – « De l’indivisible dans la pensée médicale à l’époque moderne : fibres, corpuscules, esprits », Rafael Mandressi


Vendredi 11 février 2011 – « Discussion autour du livre d’Eduardo Viveiros de Castro : Métaphysiques cannibales (PUF, 2009) », en présence notamment d’Anne-Christine Taylor et de Frédéric Keck


Jeudi 20 janvier 2011 – « Penser le petit : ethnographie des échelles », Sophie Houdart et Christine Jungen


Vendredi 3 décembre 2010 – « Accueil de Frédéric Keck (Groupe de sociologie politique et morale, CNRS/EHESS) pour discuter de son livre tout juste paru : Un monde grippé (Flammarion, 2010) », discutants : Stéphane Rennesson et Sophie Houdart


Mardi 9 novembre 2010 – « Reprise de l’atelier »

Afin de rajouter des pièces de réflexion au dossier « anthropologie et ontologie » ouvert en janvier dernier, nous reprendrons ce semestre l’atelier sur les “petits êtres” avec la projection d’un débat entre Gabriel Tarde et Emile Durkheim, rejoué par Bruno Latour dans le rôle de Tarde et de Bruno Karsenti dans le rôle de Durkheim (d’après des recherches originales d’Eduardo Vlana Varga et de Louise Salmon, mise en scène de F. Ait-Touati, film de Martin Pavloff).


Mis à jour le 27 septembre 2013




Accéder au programme 2012-2013