Webmail
Annuaire

Groupe d’enseignement et de recherche maya (GERM)

> Read this page in English

Le Groupe d’enseignement et de recherche maya (GERM), centre spécialisé du LESC (UMR 7186), assure des activités de documentation, de recherche, d’enseignement, de formation à la recherche et d’accueil d’enseignants-chercheurs et doctorants étrangers. Ses membres sont archéologues, ethnologues, épigraphistes, ethnohistoriens, linguistes, ethnolinguistes…
La particularité des réflexions et des travaux réalisés au sein de ce groupe réside dans :

  • la primauté accordée au terrain,
  • une vision comparative de l’anthropologie,
  • la pluridisciplinarité.

JPEG - 67.1 ko
Lieux de recherche des membres du GERM


Le GERM a été créé en 1975 dans le but de fédérer les mayanistes issus de plusieurs laboratoires français puis étrangers autour de différents projets : analyse des discours rituels, des classificateurs numéraux (systèmes experts), des rapports entre langue et espace, de la royauté sacrée… Centre spécialisé depuis 1995, le GERM a organisé années après années nombre de séminaires de recherche et plusieurs colloques internationaux. Il a bénéficié, de 2002 à 2006, du soutien du ministère de la Recherche pour le projet “Géographies du sacré : dynamiques des identités mayas” (ACI “Terrains, techniques, théories”). Il collabore également avec le CEPHCIS, centre régional de l’Universidad Nacional Autónoma de México à Mérida, ainsi qu’avec le projet Polycat (financé par l’ANR).

Depuis 1995, outre les cours et séminaires dispensés dans le cadre du Département d’anthropologie (Université Paris Nanterre), les membres du GERM assurent un enseignement à l’Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO) qui a abouti, en 2006, à une licence nationale de Langues et cultures mayas, devenue depuis un diplôme de Langues et cultures mayas.

Parmi les récentes réalisations du GERM ou auxquelles le groupe a participé, on retiendra :

  • organisation de colloques :

    • “Espaces mayas : représentations, utilisations, croyances”, les 6, 7 et 8 décembre 2000
    • “Variantes et variations en pays maya”, les 10, 11 et 12 décembre 2007
    • “La vie quotidienne maya”, XIIIe Conférence européenne sur les Mayas (Wayeb), du 1er au 6 décembre 2008

  • publications :

    • Espacios mayas : usos, representaciones, creencias (México, Universidad Nacional Autónoma de México, Centro de Estudios Mayas / Centro Francés de Estudios Mexicanos y Centroamericanos, 2003), 693 p.
    • Figuras mayas de la diversidad (Mérida, Universidad Nacional Autónoma de México, CEPHCIS, 2010), 566 p.
    • Maya Daily Life (Proceedings of the 13th European Maya Conference, Paris, 2008), Acta Mesoamericana, 23 (Markt Schwaben, Verlag Anton Saurwein, à paraître), 210 p.
   

  • soutien aux projets individuels (deuxième et troisième cycles) de chercheurs et de doctorants ;

  • collaborations internationales (parmi les chercheurs invités : William F. Hanks, John B. Haviland, Lourdes de León, Bruna Franchetto, Juan Pedro Viqueira, Alan Rumsey, Chris Ballard, Mario Humberto Ruz, Alfonso Lacadena, Robert M. Carmack…) ;

  • “Fonds maya”. Grâce à des dons de plusieurs de ses membres, le GERM a constitué au fil des années un fonds de quelque 600 titres, confié à la bibliothèque Éric-de-Dampierre du LESC.


L’actuel projet a débuté en 2009. Après une réflexion centrée autour des catégories spatiales et temporelles, puis autour des variations et des variantes qui font bouger et modifient les frontières entre catégories, il nous a semblé intéressant, en nous inspirant de quelques concepts utilisés en quasi-topologie, de considérer la notion de “frontière épaisse” et d’inscrire dans le séminaire régulier du GERM les apports de ce concept pour poser de nouvelles questions et apporter de nouvelles réponses à l’étude, entre autres, des espaces, des temporalités, des rituels, des genres de la tradition orale ou écrite, des systèmes de contraintes et de prohibitions alimentaires. Un premier volume, fruit d’une année de séminaires, est actuellement soumis à lecture dans la revue Ateliers d’anthropologie. Il comprend des articles d’ethnologie, d’ethnohistoire et d’iconologie.

Par ailleurs, les membres du GERM mènent leurs propres recherches qui enrichissent les discussions concernant les thèmes proposés. On peut consulter une bibliographie des différents participants.

Mis à jour le 26 janvier 2017