Séance ArcheoNum : Linked Data et interopérabilité des images sur le Web

À l’invitation du LIMC et du programme ArcheoNum (ArScAn), le Professeur Lukas Rosenthaler, Responsable du Digital Humanities Lab de l’Université de Bâle (Faculty of Humanities), et Stefanie GEHRKE, coordinatrice des métadonnées pour le projet Biblissima, présenteront leur utilisation d’iiiF (interopérabilité pour la diffusion sur le web d’images haute résolution) et leurs travaux dans le domaine des Humanités numériques et du Web de données liées (Linked Data) :

– Lukas ROSENTHALER : « iiif et l’environnement virtuel de recherche SALSAH ».
– Stefanie GEHRKE : « iiif et Biblissima »

Les présentations auront lieu le vendredi 8 avril 2016 de 10h à 13h, à la Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès (MAE), Salle du Conseil (4e étage).

Adresse :
21, allée de l’Université, Nanterre
Accès : Gare RER -SNCF : Nanterre Université

En savoir plus : Archeonum


IIIF (International Image Interoperability Framework) désigne à la fois une communauté et un ensemble de spécifications techniques dont l’objectif est de définir un cadre d’interopérabilité pour la diffusion d’images haute résolution sur le Web. […]  Son but est de créer un cadre technique commun grâce auquel les entrepôts peuvent délivrer leurs objets numériques de manière standardisée sur le Web afin de les rendre consultables, manipulables et annotables par n’importe quelle application compatible. Ainsi chaque entrepôt devient un point d’accès distant pour des applications tierces qui vont pouvoir “se brancher” sur ce dernier et réutiliser les images à d’autres fins (comparaison d’images issues de différents entrepôts, annotations, conception d’expositions virtuelles etc.). »

SALSAH est un système centralisé de traitement, gestion et enrichissement de documents et informations scientifiques produits dans le cadre de l’Université de Bâle. Grâce à l’application des principes du Web de données (Linked Data) et à l’utilisation de RDF, cet « environnement virtuel de recherche » (web-based virtual research environment) rassemble et met en relation, au sein du même entrepôt de données, des ressources numériques (textes, images, annotations…) dont la variété est prise en compte par une ontologie propre au projet.

Arscan