Séminaire du CREM – Applications de l’Ethnomusicologie

13 janvier 2014
Applications de l’ethnomusicologie 1 : Recherche-action en ethnomusicologie

Nicolas Prévôt : Introduction à la série « Applications de l’Ethnomusicologie » : le cas du projet ‘Patrimoine musical des Nanterriens’

Les savoirs, théories et concepts nés de l’ethnomusicologie peuvent trouver des applications dans des domaines aussi variés que la pédagogie, la muséographie, l’édition, la programmation culturelle, par ailleurs autant de voies professionnelles pour les ethnomusicologues en dehors de l’académie. La recherche-action en ethnomusicologie peut être définie comme une forme particulière d’ethnomusicologie appliquée, caractérisée par un engagement civique, voire politique, du chercheur et par le fait qu’elle mobilise des acteurs rencontrés sur le terrain. Le projet « Patrimoine musical des habitants » mené à Nanterre par des étudiants du master EMAD sur les pratiques musicales des habitants est un projet de recherche-action dans le sens où il recouvre les trois aspects que sont la collaboration (avec les Nanterriens), l’engagement (du chercheur dans sa cité) et l’intervention (l’organisation d’événement culturel avec les habitants pour valoriser leur pratique et créer du lien social).

Filippo Bonini-Baraldi et Florent Manneveau : « Jouer aux indiens « , expériences musicales et critiques à l’Université Paris 8

Et si, au lieu d’être observateurs, nous devenions tribu à notre tour? Et si nous transformions nos articles scientifiques en musique, comment sonnerait notre tribu, quel son aurait-elle? Lors d’un atelier pratique à l’université Paris 8 Saint-Denis, nous nous sommes inspirés de processus musicaux existant dans le monde – et non desystèmes musicaux -, pour inventer avec les étudiants notre propre musique, affranchie de toute forme prédéterminée.  Nous avons expérimenté de nouvelles manières de se réunir par la musique, nous avons exploré des formes d’écoute, de mouvement et de relations différentes de celles que nous connaissons dans notre propre société. L’enjeu était d’incorporer le savoir ethnomusicologique, mais aussi de stimuler un rapport critique – musical et politique – à notre temps présent.

Cette séance est la première de la série Applications de l’Ethnomusicologie (coord. Nicolas Prévôt)
MAE, 15h-17 salle 308F – LESC


10 février 2014
Applications de l’ethnomusicologie 2 : Ethnomusicologie et pédagogie

Avec Gilles Delebarre : Ethnomusicologie et pédagogie : mobiliser des savoirs pour construire des pratiques nouvelles

Par nature, l’ethnomusicologie porte un intérêt – le plus souvent admiratif – à l’altérité tout en ayant l’ambition de dénicher le sens dans les détails des pratiques qu’elle étudie. On comprend donc aisément qu’un ethnomusicologue puisse apporter une aide pertinente pour construire un programme de concerts ou d’activités éducatives consacré aux musiques du monde. Cette présentation décrira dans un premier temps la manière dont la discipline imprègne les ateliers de pratique musicale développés depuis une vingtaine d’années à la Cité de la Musique. Nous montrerons également, dans un second temps, que cet état d’esprit peut influencer aussi bien la transmission du répertoire classique occidental, qu’on imagine pourtant moins concerné par les préoccupations ethnomusicologiques. La présentation détaillera notamment une expérience pédagogique de grande ampleur menée depuis quelques années autour de cette musique : le Dispositif d’Éducation Musicale et Orchestrale à vocation Sociale (DEMOS). La discussion portera sur la manière dont un regard ethnomusicologique peut permettre d’envisager autrement la pédagogie musicale en général.

MAE, 15h-17 salle 308F – LESC


3 mars 2014
Applications de l’ethnomusicologie 3 : Ethnomusicologies théorique et pratique, l’enseignement du gamelan javanais

Estelle Amy de la Bretèque : Ethnomusicologies théorique et pratique, l’enseignement du gamelan javanais

Le gamelan est enseigné de longue date en Europe et aux Etats-Unis. La raison peut en être imputée à la richesse de cette tradition musicale qui a influencé depuis le début du 20ème siècle des compositeurs occidentaux (tels Claude Debussy ou Steve Reich), mais aussi aux possibilités pédagogiques qu’offre cet instrument collectif. De fait, la pratique du gamelan ne nécessite pas une formation musicale antérieure individuelle. C’est une activité collective qui ne peut se pratiquer seul, et l’apprentissage passe par la connaissance de toutes les parties qui constituent l’orchestre. Dans un contexte français, la musique du gamelan représente par ailleurs une altérité relativement inconnue et n’est lié ni à un passé colonial, ni à une communauté résidente en France. Le gamelan est ainsi un instrument facile d’accès qui permet d’expérimenter avec des publics variés une autre manière de faire et de concevoir la musique.

Ce séminaire présentera une réflexion sur l’articulation entre savoir ethnomusicologique et pratique musicale dans l’enseignement du gamelan javanais en Europe. Je m’appuierai pour cela sur mes propres expériences d’enseignante à la Cité de la musique (depuis 1999), à l’université de Nice Sophia-Antipolis (2006-2009) et à l’université nouvelle de Lisbonne (2010-2011). Au cours du séminaire les participants seront invités à expérimenter eux-mêmes des principes musicaux sur un gamelan javanais (en résidence à l’université Paris Ouest Nanterre).

MAE, 15h-17 salle 308F – LESC


24 mars 2014
Applications de l’ethnomusicologie 4 : Edition et diffusion multimédia à la Cité de la musique

Avec Anne-Florence Borneuf, Luciana Penna-Diaw, Habib Yammine

Luciana Penna-Diaw expliquera la démarche de la collection « Traditions chantées » qu’elle dirige : destinée aux pédagogues, amateurs et ethnomusicologues désireux de s’initier à un répertoire musical dans une approche globale, à l’appui de repères linguistiques, historiques et géographiques.

Habib Yammine présentera le dernier livre de la collection « Traditions chantées » intitulé Chants du Proche Orient dont il est l’auteur avec la chanteuse Aicha Redouane.

Anne-Florence Borneuf présentera les Guides d’écoute développés à la Cité de la musique.

MAE, 15h-17 salle 308F – LESC


LescCREM