Agriculture précolombienne dans les Guyanes
Exposition hiver 2008

Introduction L'anthropisation du paysage guyanais Agriculture intensive sur le littoral guyanais

Sur les traces des agriculteurs précolombiens

Agriculture intensive sur le littoral guyanais

 
© Stéfen Rostain
 
Quelques buttes précolombiennes dans une dépression noyée côtoient des polders du 20 e siècle.
 
 

Les analyses de pollens, de phytolithes et de grains d'amidon ont mis en évidence la prédominance de la culture du maïs dans les champs surélevés guyanais. La présence, moins importante, de la patate douce, du manioc et de la courge, est également avérée. Contrairement à ce qui été inféré autrefois, les populations agricoles précolombiennes étaient beaucoup moins dépendantes du manioc que du maïs.

Cette agriculture intensive du maïs aurait conduit à une augmentation de la population. La capacité agricole et la superficie des champs surélevés laissent penser qu'il a pu y avoir entre 50 et 100 habitants au km 2 sur la côte des Guyanes ou, du moins, dans certaines aires. Ces estimations remettent en cause la densité de 1 à 3 hab/km 2 jusqu'alors communément admise pour la période précolombienne en Amazonie.

Il semble que la technique des champs surélevés commença à disparaître peu avant la conquête européenne, peut-être à cause de changements climatiques. Quoiqu'il en soit, les premiers explorateurs rencontrèrent des sociétés indigènes en mutation, déjà affectées par une baisse démographique.

  Accueil
  Expositions d'archéologie
    Expositions d'ethnologie
 
  Expositions posters scientifiques
       
    Contacts
 

 
   
Maison René-Ginouvès. 21, allée de l'université, F-92023 Nanterre Cedex. Tél: 33 (0) 1 46 69 24 00 . Fax: 33 (0) 1 46 69 24 51