© Bernard formoso
 

Riziculteur austro-asiatique du groupe Wa travaillant une parcelle dans le district de Lancang. Du fait d'une pression démographique déjà ancienne, les paysans, au prix d'efforts considérables, ont « sculpté » les flancs des montagnes en étagements de rizières irriguées, symboles d'un univers maîtrisé et fécond qui décorent, sous forme de motifs géométriques, les costumes des femmes de certains groupes tibéto-birmans, tels les Nisu de Xinping et Yuanyang.

Les Austro-Asiatiques, aussi appelés Proto- Indochinois, sont le plus ancien groupe connu de la péninsule Indochinoise. Au Yunnan, ils sont représentés par les branches Palaung (De Ang, Plang) et Wa qui vivent dans le sud de la province, près de la frontière avec le Myanmar. Montagnards dont les villages sont généralement situés sur les hauteurs, ils pratiquent, par tradition, l'agriculture sur brûlis, et la riziculture irriguée en terrasse, lorsque l'hydrographie le permet. L’usage de ces costumes très élaborés est désormais réservé aux grands événements du calendrier religieux. Le reste du temps, ces montagnards portent des vêtements utilitaires identiques à ceux des paysans Han. Seuls quelques signes discrets de reconnaissance (bijoux, coiffe, sac par exemple) les distinguent de ces derniers.