L’allée centrale de Zenkoji, temple bouddhiste situé dans la ville de Nagano, Nagano
 

Vers 1937, les Japonais s’habillent usuellement à la façon traditionnelle, avec un kimono. Ce costume caractérise remarquablement le peuple japonais. La différence entre les habits officiels et de travail est importante. Les quelques exemples de vêtements présentés ici appartiennent aux femmes, qui ont en conservé la tradition plus longtemps que les hommes, même après la guerre deuxième mondiale.

En grande tenue, leur kimono ainsi que leur ceinture, généralement en soie, sont plus décoratifs, plus brillants, multicolores. Les vêtements pour les travaux des champs, faits en coton, permettent mieux les mouvements. Les paysannes portent une sorte de pantalon: le mompé. Les chapeaux de paille, en cône évasé, protègent leur tête des coups de soleil et des serviettes toutes blanches cachent presque complètement leur visage, remplaçant parfois leurs chapeaux. Leurs pieds nus sont chaussés d’une paire de sandales, faites en paille du riz.