Un foyer dans une chambre.

Auberge Furoën, dans le village de Daïsenji, Tottori

A. Leroi-Gourhan visite le village de Daïsenji, Tottori, dans un coin d’une région montagnarde de l’ouest du Honshu. Il y tombe souvent de la neige et le couple va s’amuser à faire du ski. Ils prennent alors une chambre dans une auberge du style japonais, équipée par le chauffage traditionnel: le kotatsu.

La maison japonaise est bâtie à la façon estivale, sauf au Hokkaïdo. En hiver, on enlève une partie des tatamis (des carrés 90 cm de côté) et on installe un foyer à charbon de bois. Sur le foyer, un cadre en bois est monté, couvert ensuite par un futon carré ; ce système est finalement stabilisé par une planche qui, en outre, sert de table. On y boit du thé avec ses amis, et les familles prennent même leurs repas ordinaires sur cette planche, tout en mettant leurs jambes pliées sous le futon.

Le kotatsu est installé au centre de la salle ou de la chambre des hôtes, mais dans les salles de séjour, d’usage courant, il se trouve dans un coin de la pièce, souvent creusé profondément, ce qui permet de s’asseoir autour comme sur une chaise.