Cette exposition, composée d’une cinquantaine de photographies est extraite d’une importante collection de négatifs sur plaque de verre, réalisée entre les années 1880 et 1920 par Paul Faur, Notaire à Caylus (Tarn et Garonne).

Cette collection d’images, compte plus de 1 600 plaques de verre au format 10 x 12 et pour la sauvegarder, un important travail de numérisation a été effectué. A partir de ce fond stocké sur CD-Rom, plusieurs expositions ont été réalisées. Les tirages numériques, au format 30 x 40, ont fait l’objet d’un énorme travail de retouche, opération de restauration pour effacer les marques d’une mauvaise conservation des négatifs.

L’intérêt de ces expositions, outre la grande qualité des photographies et la valeur scientifique, est l’interaction entre le numérique, technique d’aujourd’hui, avec les premières techniques de la photographie. On crée ainsi un lien direct entre la photographie du XXème siècle à celle du XXIème siècle.

Paul Faur, Photographe amateur, mais néanmoins éclairé, nous a laissé comme témoignage, des scènes de la vie locale en photographiant, notables, artisans, paysans dans leur milieu, mais aussi la famille, femmes et enfants.

Dans les portraits individuels et de groupes, Paul Faur a su, et c’est là tout l’art du photographe, faire ressortir dans le regard, dans l’expression du visage ou du corps, le goût du paraître chez les uns, l’authenticité de la personne chez d’autres, la douceur de vivre pour certaines femmes ou l’innocence et la candeur chez les enfants, etc…

Paul Faur ne se privait pas de mise en scène : toutes ces prises de vue étaient minutieusement préparées, mais là encore, il a su faire ressortir une certaine intimité avec la personne photographiée, tout comme saisir la joie et l’amitié au sein d’un groupe d’amis. Tout cela donne à ces images une impression d’un instant de vie saisi par la photographie.

Paul Faur était étonnement moderne et intimiste pour son époque et c’est pour cela qu’aujourd’hui il nous semble si familier.

Je remercie vivement, pour l’aimable collaboration apportée à la réalisation de cette exposition, Madame Giordana Charuty, chercheur au laboratoire d’Ethnologie et de sociologie comparative (UMR 7535), de la Maison René Ginouvès.

Martine Esline.

Numérisation, conception, réalisation, tirages : Martine Esline, Photographe, (USR 3225),
Maison de l’Archéologie et de l’Ethnologie.
la reproduction des photographies est interdite.