Read this page in English

Bourse

Lauréats

La Bourse Eugène Fleischmann suscite chaque année entre 30 et 60 candidatures (60 en 2005, 44 en 2006, 33 en 2008, 45 en 2009, 27 en 2010, 45 en 2011, 32 en 2012, 44 en 2013, 31 en 2014, 35 en 2015, 54 en 2016, 38 en 2017).

Depuis 1996, la Société d’ethnologie a attribué 22 bourses et 19 allocations de recherche. Ont été bénéficiaires de la bourse quatorze candidats en ethnologie ou anthropologie sociale (1996, 1997, 1999, 2001, 2003, 2006, 2007, 2008, 2009, 2011, 2012, 2014, 2015, 2016), six candidats en préhistoire, ethnologie préhistorique ou archéologie (1998, 2000, 2002, 2004, 2013, 2017), trois candidats en ethnomusicologie (2005, 2010, 2014) :

1996 : Jean-Yves DURAND (ethnologie), doctorant à l’université de Provence à Aix-en-Provence.
Sujet de recherche : La représentation du paysage au Portugal. Ultérieurement, docteur en ethnologie, enseignant-chercheur au Centro de Estudos de Antropologia Social, Lisbonne (Portugal).

1997 : Isabelle RIABOFF (ethnologie), doctorante à l’université Paris X-Nanterre.
Sujet de recherche : Dimensions religieuses de la figure royale au Zanskar (Tibet). Ultérieurement, docteur en ethnologie, chargée d’un projet d’artisanat au Maroc.

1998 : Olivier WELLER (préhistoire), doctorant à l’université Paris I.
Sujet de recherche : L’exploitation du sel dans les sociétés européennes du néolithique au chalcolithique. Ultérieurement, docteur en préhistoire, chargé de recherches au CNRS, laboratoire « Trajectoires » (Nanterre).
Allocations de recherche à : Christian CULAS (ethnologie) : Diversité culturelle et religieuse chez les Hmong du Nord-Vietnam ; ultérieurement, docteur en ethnologie, chercheur à l’Institut de recherche sur le sud-est asiatique (IRSEA-CNRS, université d’Aix-Marseille) ; Carlo Aviel CELIUS  (ethnologie) : L’Invention de l’art naïf haïtien ; ultérieurement, chercheur affilié au Centre interuniversitaire d’études sur les lettres, les arts et les traditions (CELAT, Université Laval, Québec).


1999 : Silvia VIGNATO (ethnologie), docteur en ethnologie de l’EHESS.
Sujet de recherche : Les Hindouistes du Sumatra-Nord. Étude comparée des Tamoul et des Karo en Indonésie. Ultérieurement, maître de conférences à l’université de Padoue (Italie), membre du Laboratoire de langues et civilisations à tradition orale (LACITO, Villejuif).

2000 : Jérôme WALCZAK (préhistoire), doctorant en ethnopréhistoire de l’université Paris I.
Sujet de recherche : Terres et sociétés en Polynésie orientale : une tentative d'approche historique directe des peuplements anciens de Rapa et Tahiti (Polynésie française).
Allocations de recherche à trois candidats : Agnès GELBERT (ethnoarchéologie), docteur de l’université Paris X-Nanterre : Étude ethno-archéologique des phénomènes d’emprunt céramique dans la haute et moyenne vallée du fleuve Sénégal (Sénégal). Ultérieurement, professeur à la Haute école d’arts appliqués de la Chaux de Fonds (Suisse) ; Despina LIOLIOS (préhistoire), docteur de l’université Paris X-Nanterre : Variabilité caractéristique des matières osseuses au début de l’aurignacien. Innovation et tradition technique : une pointe de sagaie en bois de renne. Ultérieurement, maître de conférences à l’université Paris Ouest Nanterre La Défense ; Luc PECQUET (ethnologie) : Le banco de l’autre. La construction en pays lyela (Burkina Faso) ; ultérieurement, maître-assistant à l'École nationale supérieure d'architecture de Saint-Etienne, membre associé du Centre d’étude des mondes africains (CNRS, Ivry-sur-Seine).


2001 : Abigaël PESSES (ethnologie), doctorante en ethnologie à l’université Paris X-Nanterre.
Sujet de recherche : Les Sgaw Karen de Thaïlande. Horizons d'une population frontière. Ultérieurement, docteur en ethnologie, ATER à l’université d’Aix-Marseille, membre de l’Institut de recherche sur le sud-est asiatique (IRSEA-CNRS).
Allocation de recherche à Valérie SCHIDLOWSKY (préhistoire), docteur en préhistoire de l’université de Paris I : Comportements techno-économiques et identité culturelle des premiers chasseurs maritimes et des chasseurs terrestres de Patagonie australe. Contribution à la technologie lithique. Ultérieurement, conservateur adjoint du musée municipal de Chalons-en-Champagne.


2002 : Éva DAVID (préhistoire), docteur en préhistoire de l’université Paris X-Nanterre.
Sujet de recherche : Définition du techno complexe nord-oriental du Mésolithique ancien et moyen (9100-7800 BC) d’Europe du Nord. Ultérieurement, chargée de recherches au CNRS, Laboratoire « Préhistoire et technologie » (Nanterre).
Allocation de recherche à Nina REUTHER (ethnomusicologie), docteur en ethnologie de l’université Marc Bloch de Strasbourg : Études des chants chamaniques en Colombie britannique entre 1912 et 1921. Ultérieurement, chargée de cours au Musikwissenschaftliches Seminar de la Georg-August-Universität, Göttingen (Allemagne).


2003 : Aurélie NÉVOT (ethnologie), doctorante en ethnologie à l’université Paris X-Nanterre.
Sujet de recherche : Étude du village de Qinghankou au Yunnan (Chine) construit par le missionnaire Paul Viel il y a cent cinquante ans et habité par les descendants des familles chrétiennes qu’il y avait placées. Aujourd’hui docteur en ethnologie, Aurélie Névot est, depuis 2006, chargée de recherches au CNRS, laboratoire « Milieux, sociétés et cultures en Himalaya » (Villejuif).
Aurélie NÉVOT est l’auteur de deux ouvrages publiés ultérieurement par la Société d’ethnologie : Comme le sel, je suis le cours de l’eau (2008) et Versets chamaniques. Le livre du sacrifice à la terre (Textes rituels du Yunnan, Chine), 2013.
Allocation de recherche à Heba Al SAKHEL (préhistoire), doctorante en préhistoire de l’université de Paris X-Nanterre : Diversité des modes d’occupation des sites au cours du Paléolithique moyen : le cas de la région de Palmyre (Syrie centrale). Ultérieurement, docteur en préhistoire, enseignante à l’université de Damas, conservatrice au Musée des antiquités de Damas (Syrie).

2004 : Nicolas TEYSSANDIER (préhistoire), docteur en préhistoire de l’université de Paris X-Nanterre.
Sujet de recherche : Les derniers Néandertaliens et les premiers hommes modernes en Europe. Dynamique de peuplement lors de la transition du Paléolithique moyen au Paléolithique supérieur en Europe centrale. Actuellement, chargé de recherches au CNRS, laboratoire « Traces » (Toulouse).
Allocation de recherche à Christine GUILLEBAUD (ethnomusicologie), docteur en ethnologie de l’université Paris X-Nanterre : Musique et fête nationale au Kerala (Inde du Sud). Ultérieurement, chargée de recherches au CNRS, au Centre de recherche en ethnomusicologie du Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative (Nanterre), membre associée du Centre d’étude de l’Inde et de l’Asie du Sud (CNRS-EHESS).


2005 : Victor STOICHITA (ethnomusicologie), doctorant à l’université Paris X-Nanterre.
Sujet de recherche : Malice, similitudes et différences : perception des identités sonores par les Tsiganes d’un village de musiciens en Roumanie. Ultérieurement, docteur en ethnologie, membre du Centre de recherche en ethnomusicologie au sein du Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative (Nanterre), puis chargé de recherches au CNRS (2011).
Victor STOICHITA est l’auteur d’un ouvrage publié ultérieurement par la Société d’ethnologie : Fabricants d’émotion. Musique et malice dans un village tsigane de Roumanie (2008).


2006 : Gladys CHICHARRO (ethnologie), doctorante en ethnologie de l’université Paris X-Nanterre.
Sujet de recherche : Ordinateur et nouvelles pratiques graphiques en Chine. Ultérieurement, docteur en ethnologie, maître de conférences à l’UFR de Sciences de l’éducation de l’université de Paris VIII. Gladys CHICHARRO est l’auteur d’un ouvrage publié ultérieurement par la Société d’ethnologie : Le Fardeau des petits empereurs. Une génération d’enfants uniques en Chine (2010).

2007 : Vincent LEBLAN (anthropologie sociale), doctorant à l’EHESS sous la direction de Philippe DESCOLA, professeur au Collège de France.
Sujet de recherche : Des chimpanzés en milieu insulaire. Ethnohistoire de leurs interactions avec les communautés humaines des Iles Tristao (Guinée). Travail mené avec la participation scientifique de Frédéric JOULIAN (Laboratoire d’anthropologie sociale). Ultérieurement, docteur en anthropologie sociale, post-doctorant à la fondation des Treilles, membre de l’UMR CNRS-EHESS « Sociologie, histoire, anthropologie des dynamiques culturelles » (SHADYS-Centre Norbert Elias).

2008 : Fabienne MARTIN (anthropologie sociale), docteur en ethnologie de l’université Paris X-Nanterre.
Sujet de recherche : La Formulation de l’égalité en Inde. Étude des espaces de sociabilité à la marge. Le cas d’une communauté de lépreux en Inde du nord. Ultérieurement, membre du Laboratoire interdisciplinaire solidarités, sociétés, territoires (Toulouse).
Allocation de recherche de 4 000 € à Mathieu LANGLAIS (préhistoire), docteur en préhistoire des universités de Toulouse et Barcelone (co-tutelle). Sujet de recherche  : Dynamique culturelle des sociétés magdaléniennes entre le Rhône et l’Èbre. Ultérieurement, chargé de recherches au CNRS, UMR « Culture, environnement, anthropologie » (PACEA, université de Bordeaux I).


2009 : Claire-Cécile MITATRE (anthropologie sociale), doctorante en ethnologie à l’université Paris Ouest Nanterre La Défense.
Sujet de recherche : Esclaves des hommes, esclaves de Dieu : La transfiguration rituelle de la servitude dans une oasis du sud marocain. Ultérieurement, docteur en ethnologie de l’université Paris Ouest Nanterre La Défense et maître de conférences à l’université Montpellier 3.
Allocation de recherche de 4 000 € à Gaëlle LE DOSSEUR (préhistoire), docteur en préhistoire de l’université de Paris I : La Néolithisation du Levant Sud à travers l’exploit des matières osseuses. Ultérieurement, membre de l’UMR CNRS « Archéologie et sciences de l’Antiquité » (université Paris Ouest Nanterre La Défense).


2010 : Filippo BONINI BARALDI (ethnomusicologie), doctorant en ethnomusicologie à l’université Paris Ouest Nanterre La Défense.
Sujet de recherche : Perspectives théoriques et expérimentales sur l’empathie musicale. Ultérieurement docteur en ethnomusicologie, chargé de cours à l’université Paris VIII.
Allocation de recherche de 4 000 € à Virginie GUILLOMET MALMASSSARI (préhistoire), docteur en préhistoire de l’université Paris Ouest Nanterre La Défense. Sujet de recherche : La transition paléolithique-néolithique. Ultérieurement, membre du Centre d’études en Préhistoire, Antiquité et Moyen-Age à l’Université de Nice-Sophia Antipolis.


2011 : Juliette SAKOYAN (anthropologie sociale), docteur en ethnologie de l’université Paul Cezanne, Aix-Marseille III, puis au Centre Norbert Elias, EHESS de Marseille.
Sujet de recherches : Migrations et circulations thérapeutiques de la population comorienne. Les migrations vers Dar es Salaam.
Allocation de recherche de 3 000 € à Arianna CECONNI (ethnologie), docteur en ethnologie de l’université de Milan et de l’EHESS. Sujet de recherche : Rêver l’histoire. Recherche anthropologique sur la mémoire, l’histoire et la violence du « point de vue » des rêves.


2012 : Katerina KERESTETZI, docteur en ethnologie de l’université Paris Ouest Nanterre La Défense.
Sujet de recherches : Matérialiser la religion : une approche technologique du « palo monte » (Cuba).
Allocation de recherches de 2 000 euros à Lise GAROND (ethnologie) docteur en ethnologie de l’EHESS et de l’Université James Cook, Towsville (Australie). Sujet de recherche : Ambivalences : une anthropologie de la subjectivité aux prises avec le passé (N-E du Queensland, Australie).


2013 : Robin BRIGAND (archéologie), docteur en archéologie des universités de Franche Comté et de Padoue (Italie).
Sujet de recherches : Modélisation des formes d’approvisionnement et de distribution de l’eau salée chez les éleveurs de Roumanie.
Allocation de recherches de 2 000 euros à Bérénice GAILLEMIN (ethnologie), docteur en ethnologie de l’université Paris Ouest Nanterre La Défense. Sujet de recherche : Usages standards et usages détournés des catéchismes pictographiques dans le Mexique colonial.


2014 : Joël CABALION et Julien JUGAND, respectivement docteur en sociologie (EHESS) et doctorant en ethnomusicologie (Université Paris Ouest Nanterre La Défense).
Sujet de recherches : De la peine de l’existence à l’émancipation : les musiques mahars comme reconstruction identitaire (Inde).
Allocation de recherches de 2 000 euros à Gabriel FACAL, docteur en anthropologie de la MMSH d’Aix-en-Provence. Sujet de recherche : Les intermédiaires de la politique en Asie du Sud-Est : étude de cas sur les réseaux d’influence politique à Banten (Indonésie) et travaux comparatifs pour l’élaboration d’un cadre théorique transrégional.
Allocation exceptionnelle APRAS à Alice ATERIANUS, docteur en sociologie et anthropologie (Université Lumière Lyon 2). Sujet de recherche : Les réseaux transnationaux de la world-music africaine : idéologies panafricanistes et marchandisation de l’exotique.


2015 : Aurélie CONDEVAUX (anthropologie sociale), docteur en anthropologie de l’université de Provence.
Sujet de recherches : L’esthétique du don polynésien (Tonga).

2016 : Clara DUTERME (anthropologie sociale), docteur en anthropologie de l’université de Toulouse 2 Le Mirail.
Sujet de recherches : Circulations transnationales et reformulations locales au sein des pratiques d’exhumations. La mise en œuvre des politiques de "pacification" dans le Guatemala post-conflit.

2017 : Camille CLÉMENT (archéologie), docteur en archéologie de l’université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Sujet de recherches : Histoire de canaux : continuité et évolution du réseau d’irrigation au cours du dernier millénaire, dans la vallée de Chicama (côte nord du Pérou).